fil-educavox-color1

L’école doctorale parisienne Complexité du Vivant (CdV-UPMC-ENS) annonce le lancement de sa plateforme POLARIS de promotion de la recherche pour ses 400 doctorants et diplômés - L’école doctorale CdV s’associe à MyScienceWork pour offrir à tous ses doctorants et diplômés une archive personnalisée pour la visibilité de leurs recherches ainsi que des métriques sur l’impact de leur recherche, des outils de communication et de networking.

 

Paris, le 17 mars 2015 – L’école doctorale Complexité du Vivant (CdV) de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) annonce le lancement de CdV-UPMC, une plateforme créée sur mesure par MyScienceWork pour optimiser la visibilité et de la promotion de la communauté de doctorants et docteurs de CdV. Cette plateforme propose un ensemble d’outils numériques interconnectés et permet la création de profils individuels pour les chercheurs, le tout dans un environnement international centralisé où la communauté peut échanger et discuter les produits de la recherche.

Polaris CdV UPMC

L’école doctorale parisienne est composée de 160 laboratoires de biologie et compte plus de 300 directeurs de recherche répartis sur différents sites. Afin de renforcer cette communauté de plus de 400 doctorants et post-docs actuels et anciens, Muriel Umbhauer, directrice de l’école doctorale, s’est tournée vers MyScienceWork et sa plateforme POLARIS. Cette plateforme permettra aux jeunes chercheurs d’accroître leur visibilité internationale et les aidera à construire un réseau professionnel, essentiel à leurs futures carrières scientifiques. Pour Jessica Ayache, représentante des doctorants du bureau de l’école doctorale CdV, c’est aujourd’hui le meilleur moment pour s’en préoccuper : « En tant que doctorants, nous avons besoin d’être en interaction avec la communauté scientifique internationale. La plateforme Polaris de MyScienceWork est un bon début pour commencer dès aujourd’hui à préparer notre carrière après la thèse. » Amna Asif-Laidin, vice-présidente de l’association des doctorants de CdV, Doc & Co, trouve l’initiative excellente, tant de son point de vue de représentante que de son propre point de vue de doctorante.

Antoine Campagne, qui poursuit actuellement une thèse en biologie du cancer au sein de CdV, rejoint le constat de Jessica : « Se créer un réseau est essentiel, mais la plupart d’entre nous ignore comment s’y prendre ; ce n’est pas inné. » En regroupant une communauté entière ayant travaillé au sein de la même école doctorale, POLARIS constitue un véritable tremplin pour l’avenir des jeunes chercheurs. « Nous n’allons pas tous automatiquement nous diriger vers un post-doc classique. Il est crucial de commencer à contacter des personnes qui ont suivi un parcours similaire au nôtre et de voir où ça les a menés aujourd’hui, » explique Antoine.

La plateforme CdV-UPMC apporte également à l’administration de l’école doctorale « une façon plus dynamique de promouvoir [sa] recherche et les profils de [ses] jeunes chercheurs, » explique Muriel Umbhauer. « Il nous permettra aussi de rester en contact avec nos diplômés tout au long de leur carrière d’une façon bien plus engageante que l’e-mail traditionnel. La communication est essentielle pour les institutions de recherche : elle permet de promouvoir son travail, d’établir de futures collaborations et d’obtenir des financements. Cette plateforme va nous permettre de puiser dans différentes ressources à ces fins. »

Virginie Simon, CEO de MyScienceWork et elle-même docteure passée par le CdV-UPMC, explique que depuis la fin de sa thèse, « le projet MyScienceWork a eu pour objectif de promouvoir le travail des jeunes chercheurs, d’optimiser la visibilité de la recherche et l’échange d’informations, et d’abattre les barrières entre le monde de la recherche et celui de l’industrie. Je fais partie de la promotion 2009 et ai déjà pu renouer contact avec plusieurs personnes de ma promotion. Ayant fait auparavant une école d’ingénieur, j’ai pu constater que le sentiment de promotion au sein des universités n’était pas assez fort et manquait aux étudiants. Je suis particulièrement ravie que le projet MyScienceWork puisse soutenir et renforcer les liens entre les doctorants et anciens de CdV. » 

 MSW Team SF

A propos de  POLARIS par MyScienceWork

MyScienceWork (www.mysciencework.com) développe des plateformes en ligne sur mesure pour des institutions scientifiques, intégrées au sein d’un seul portail international. Le service unique de l’entreprise mobilise tous les canaux existants pour la dissémination et la communication de la recherche : libre accès aux publications scientifiques, outil de recherche innovant et vulgarisation scientifique, le tout associé à une communauté internationale de chercheurs et d’amateurs de sciences.

MyScienceWork a été créé à Paris en 2010 par deux jeunes entrepreneurs aux profils complémentaires : Virginie Simon, chercheuse en nanotechnologies contre le cancer, et Tristan Davaille, ingénieur financier. Après avoir construit une solide communauté de chercheurs et amoureux des sciences et établi des partenariats avec des institutions renommées, l’entreprise a lancé son site www.mysciencework.com en septembre 2013. Dans le but d’internationaliser son activité, MyScienceWork a ouvert des bureaux au Luxembourg, puis en Californie, tout en conservant son bureau à Paris. MyScienceWork propose aujourd’hui l’accès à plus de 30 millions de publications scientifiques et compte plus d’un demi-million de chercheurs au sein de sa communauté internationale. Son objectif principal est d’offrir un maximum d’accès aux informations liées à la recherche à des marchés non-ciblés à travers des outils numériques et un réseau social scientifique professionnel.

Plateforme internationale : www.mysciencework.com

Média d’actualités scientifiques : http://www.mysciencework.com/news/                                                                                                    

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dernière modification le jeudi, 26 mars 2015
An@é

L’association, à l’initiative de la création d’Educavox, en assure la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.