fil-educavox-color1

Le numérique amplifie, bouscule, modifie nos sociétés.  Que fait-il à nos cultures ?

Rivés à des tablettes, à des Smartphones, à des casques audio ou à des lunettes de réalité virtuelle, toutes les générations semblent  traverser les espaces sans paraitre plus jamais seuls. Côte à côte parfois et semblant déconnectés des liens de proximité disent certains ? Oui mais pas plus qu’avant… côte à côte et sans conversation.

Les liens humains ont changé

Des communautés produisent et échangent en permanence. A-t-on idée des informations auxquelles nous avons accès chaque jour ? Elles répondent en partie à nos interrogations et nous les intégrons à nos connaissances, nous les confrontons, et nous agissons.

Bien sûr, des liens humains sont parfois violents et le numérique semble donner des armes. Les traces que nous laissons sont des marques indélébiles, les données nourrissent des monstres numériques mais également des projets conçus pour le bien commun.

Les professions ont changé.

De savoirs parfois figés dans une formation initiale, nous sommes aujourd’hui en élaboration permanente de nos compétences professionnelles, en état de recherche, de création…en état d’inquiétude me direz-vous. Les métiers sont parfois détruits et les repères bousculés.

Cependant comment négliger aujourd’hui l’apport considérable dans de nombreux secteurs ? La santé, la sécurité, le tourisme, le développement scientifique, culturel et artistique…

La culture scientifique,  la culture des médias, la culture numérique sont donc autant de cultures indispensables.

Ce que nos cultures font au numérique...

Je disais : ce que le numérique fait à nos cultures ? Certes …mais voyons plutôt ce que nos cultures font au numérique

Pouvez-vous imaginer plus contradictoire que l’idée d’un carnaval « numérique » ?

Pouvons-nous imaginer le concept sans les masques de Venise, les harengs ou les sardines du Nord, les Gilles, les grosses têtes, les chars caricaturaux et fleuris, les sambas, les fanfares et les batailles de confettis ?

Et bien voilà ce que nos pratiques culturelles font au numérique : difficile de modifier nos représentations…

Comment passer du masque au masque numérique, du confetti  jeté au confetti projeté…Et c’est quoi un confetti numérique ?…nous avons du mal à faire émerger de nouveaux concepts…quant aux chars…Difficile aussi d’imaginer un nouveau scénario…

Et bien voilà l’aventure que nous proposons pour trois ans…Avec pour nous conduire certains de ceux qui sont entrés dans une culture numérique…

Alors prêts pour le grand surf numérique ? Pour découvrir des mutants ? Pour des utopimobiles ? Prêts pour échanger, découvrir, jouer, créer ?

Même pas peur !

Le numérique nous fascine et nous bouscule…Et bien… même pas peur !

Et c’est vous qui le dites ! Vous les élèves, vous les enseignants, vous les parents !  Vous tous...

Entre nous, bien entendu que nous avons  peur, un peu…mais nous  savons que la société technologique est engendrée par notre civilisation. Donc les citoyens doivent pouvoir gagner !

Peut-être suffit-il de faire preuve d’analyse, d’innovation, d’intelligence collective et " d’intelligence connective "  chère à Joël de Rosnay, pour créer les environnements que nous souhaitons, dans les valeurs que nous défendons.

Il faut certainement faire preuve d’un peu d’auto dérision et apprendre à transgresser…Il faut certainement faire preuve de ténacité et surtout travailler ensemble… Car l’écosystème numérique ne peut se mettre en place sans l’investissement de tous, sans anticipation, sans protection, sanséducation.

C’est ainsi que chercheurs, institutions, associations, artistes, responsables de la vie institutionnelle et sociale, animateurs, jeunes start up et entreprises, enseignants, parents, élèves, nous tous, nous  sommes ces acteurs là : Ceux de l’innovation éducative !

Ceux qui vont défiler sur les chars virtuels d’aujourd’hui sont,  ou plutôt,  ont été,  " disruptifs "… Ils ne le sont plus. Leur professionnalisme en a fait des mutants. Classes inversées, twicteurs, blogueurs, utilisateurs de logiciels créatifs, d’outils en ligne, de réseaux sociaux, d’objets connectés…ils ont tous su extraire ce qui convenait le mieux à leur manière d’enseigner et d’apprendre.

Alors prêts pour la fête ? Prêts pour imaginer ensemble? Alors,  place au Carn@val numérique numérique ! Saison 1 : Irruption !

Carn@val numérique : Même pas peur ! Saison 1 : Irruption- cité des Sciences et de l'Industrie- Samedi 18 mars 2017

Michelle Laurissergues

Présidente de l'An@é

Dernière modification le vendredi, 24 mars 2017
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.