fil-educavox-color1

Les 12 et 13 mai 2017 c’est déroulé le rendez-vous aquitain des roboticiens et coboticiens au Campus de Talence à l’RNSEIRB-MATMECA, le ROBOT MAKERS’ DAY.

Le site www.robotmakersday.fr  présente la manifestation.

Des "makers" toutes générations

Durant deux jours, le monde de la robotique, pour une 3ème édition, a regroupé étudiants, chercheurs, enseignants, industriels, familles, passionnés de robotique ou tout simplement curieux de cet univers en création. Conférences, stands, compétitions robotiques ont rassemblé des makers de tout âge. Tous les « acteurs » de la révolution robotique étaient présents.

llustSite2017

Les thèmes portés par l’événement : l’innovation technologique, la pédagogie, la création artistique, le développement économique; bien évidemment, l’humain au cœur de cette dynamique en marche était bien présent.

La Coupe du monde des robots

En particulier, au-delà des activités présentes, l’objet de cette manifestation était de mettre en avant la RoboCup, principale compétition scientifique internationale pour les robots intelligents, événement technologique mondial en matière de recherche et de formation.

Cette « Coupe du monde des robots » combine une grande variété de défis interdisciplinaires impliquant la robotique, l’intelligence artificielle, l’informatique, l’ingénierie électrique et la mécanique. La Fédération Française de Robotique – FFROB – a ainsi pour objectif le développement de robots humanoïdes intelligents capables de battre au football l’équipe championne de la FIFA en 2050, juste dans 23 ans...

Les compétitions s’organisent dans le cadre de ligues thématiques (football, secourisme/sécurité, domestique, industriel) et rassemblent 45 pays.

 

IMG 9541

 

C’est ainsi que les nombreux étudiants présents ont montré que se combinent le développement économique, la recherche technologique et scientifique et les concours technologiques de haut niveau.

Et par ailleurs le défi d’installer la RoboCup à Bordeaux en 2020 était au centre des discours et échanges.

La RoboCup Junior 

Et c’est l'occasion, dans le cadre des ligues Junior (football, secourisme et « on stage » pour un millier de jeunes (11 à 18 ans) du monde entier de mettre en application leurs initiatives en matière de robotique. Une compétition dédiée aux enfants s’est déroulée autour de deux ligues à savoir Soccer (football) et OnStage (en scène qui traduit une représentation de danse).

Elle a permis aux enfants/adolescents de 14 à 18 ans de programmer des robots et de découvrir ainsi le milieu de la robotique, via des compétitions d’envergure mondiale, dans un cadre totalement ouvert.

Une dizaine d’équipes de collèges et de centres de loisirs de la Gironde et de la Nouvelle Aquitaine se sont préparées pendant de longs mois à cette compétition. Elles ont tenu des stands, défendu leurs réalisations et développé ainsi leur curiosité en visitant les autres stands juniors et professionnels.

L’intérêt d’une telle manifestation

Mis en avant par les enseignants, la robotique intéresse les jeunes. Le simple fait de présenter un robot mobilise l’attention et souvent fascine même les plus réticents à l’apprentissage des sciences et des techniques.

 

IMG 9537

 

Le projet robotique, un sujet complexe

Sa conception nécessite notamment des compétences en mécanique, en informatique, en électronique et en design.

Il est amené à évoluer dans un environnement réel et donc complexe. Il favorise le travail en équipe. Ce sont ces raisons qui nécessitent, même tôt, d’initier les jeunes à la conduite de projets afin de réussir les nouveaux défis robotiques.

La robotique associée à l’intelligence artificielle est vue comme l’une des trois grandes révolutions  technologiques majeures de notre siècle avec les nanotechnologies et les biotechnologies.

Enseigner ainsi les sciences et les technologies, en s’appuyant sur la robotique, sans oublier la culture, c’est faire le pari de l’avenir.

La disponibilité récente à de faibles prix des composants nécessaires au robot – capteurs, actionneurs, processeurs – ainsi que les nouvelles techniques de fabrication – Impression 3D – rendent facilement accessibles ces matériels pédagogiques. Il en découle une grande offfre de kits robotiques éducatifs qui sont souvent produits en open source et bénéficient de communautés ad hoc.

Les FabLabs et autres tiers lieux outillés constituent le lieu idéal pour accueillir ces communautés pédagogiques robotiques naissantes. Leur utilisation peut permettre de rapprocher des acteurs provenant de territoires ou d’établissement qui s’ignore.

Comme toutes les grandes révolutions technologiques, la robotique pose des problèmes d’éthique qu’il est intéressant d’aborder avec les élèves. Voir un robot réaliser une tâche dans le monde réel permet de découvrir concrètement sa complexité et son caractère hasardeux. Il s’agit d’une bonne formation à la résolution de problèmes et un bon exemple de passage de la théorie à la pratique.

Que Bordeaux lance sa candidature pour la RoboCup 2020 est une bonne nouvelle.

Universités, Entreprises, Bordeaux Métropole, Région Nouvelle Aquitaine, Fédération Française de Robotique, Aquitaine Robotics, EirLab ENSEIRB-MATMECA, Robot-Campus sont porteurs de cette initiative.

http://robotmakersday.fr/

Marcel Desvergne

Dernière modification le mercredi, 17 mai 2017
Desvergne Marcel

Citoyen numérique migrant, vice- président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique.