fil-educavox-color1

Depuis dix ans le challenge "Projets d'entreprendre" mobilise les étudiants et les équipes pédagogiques de plusieurs établissements d'enseignement supérieur de la métropole lilloise.

Pour la dixième édition de ce concours qui se déroulait dans les locaux de l'Institut Mines Télécom Lille-Douai , l'IAE Lille, Polytech Lille, l'Ensait et l'Université de Lille se sont mobilisées autour de cet évènement.

Avec le soutien de très nombreuses entreprises du territoire dont Thales, Orange et la CCI du grand Lille ce sont plus de 200 étudiants regroupés en 38 équipes de cinq à six élèves issus des différents établissements organisateurs du concours qui se sont impliqués dans la création d'une entreprise technologique innovante.
Il s'agissait de construire un projet en justifiant de sa pertinence économique et financière.
Après une semaine de travail intense les business plans sont évalués par des jurys composés de responsables pédagogiques, d'experts, de porteurs de projets et de créateurs d'entreprise.
Ce sont alors12 équipes finalistes qui sont retenues et un jury final composé de sponsors, des équipes pédagogiques, de journalistes, attribue alors les sept prix emblématiques du concours.

Dans tout projet de cette envergure, il faut évidemment des équipes mobilisées dans la durée et des pilotes qui n'économisent pas leur temps pour les mettre en oeuvre.

L'objectif est essentiellement pédagogique et sa vertu réside avant tout dans une véritable professionnalisation des étudiants en les confrontant à la réalité de leur métier de demain.

Philippe VAESKEN, Enseignant Chercheur à l'IAE Lille et à l'IMT Lille-Douai est un de ces pilotes, dynamique et engagé.
Pour ce responsable du Master Entreprenariat et Management de Projets et du M2EMI à l'IAE de Lille.

"Le challenge est un véritable terrain d'applications pour nos futurs ingénieurs de l'Institut Mines Telecom. Forts d'une première approche en management de projet, ils sont directement immergés dans une équipe projet "multi-compétences" avec d'autres étudiants qu'ils ne connaissent pas.
Le challenge est donc aussi une affaire de sociabilité et d'ouverture à autrui. Chacun sait qu'il est difficile de travailler dans des équipes imposées et de mettre face à face des ingénieurs et des managers. Depuis 10 ans le succès de challenge nous démontre l'intérêt de ce type d'exercice pédagogique afin d'ouvrir nos ingénieurs à des comportements manageriaux et entrepreneuriaux."

Malik TOURE co-responsable du Master 2 Management par Projet que propose l'IAE de Lille est également un des piliers dans l'organisation de cet événement médiatique qui entre dans le cursus de formation de ces Ecoles installées sur le site du campus « La cité scientifique », décentralisé sur le domaine universitaire scientifique de Villeneuve-d'Ascq.

"Pour les étudiants de formation initiale et continue de l'IAE ce challenge nous permet de leur apporter sur un plan pédagogique une immersion dans le mode professionnel en utilisant les interactivité des différentes disciplines enseignées au sein de l'IAE. À titre d'exemple, pour les étudiants du Master Management par Projet, il leur permet de se professionnaliser davantage dans un monde grandeur nature avec des objectifs simples : travailler avec des ingénieurs."

Polytech Lille , une Ecole d'ingénieurs publique pluridisciplinaire au cœur de l'Université de Lille 1, ouverte en formation initiale à un très grand nombre de profils particulièrement après le baccalauréat, co-organise ce concours.

« Nos élèves ingénieurs, qui participent à ce Challenge, confie Bruno Delbreil enseignant chercheur et Directeur des relations entreprises de Polytech Lille, "y apportent leurs compétences scientifiques et y trouvent l'occasion de développer leurs capacités à entreprendre et à innover. La confrontation au sein d'équipes à des cultures différentes participe à l'acquisition de compétences comme la capacité à s'intégrer dans un groupe, à la création d'un esprit d'équipe qu'ils devront employer dans leur parcours professionnel.
Cet exercice grandeur nature avec son lot d'incertitudes les plonge dans une réalité qui est souvent peu appréhendée dans nos parcours pédagogiques."

 

fullsizeoutput 8fd

J'ai pu suivre plus particulièrement une des équipes lauréate de ce concours. Ils ont obtenu le prix de l'innovation pour D'Givr, une solution permettant aux utilisateurs de dégivrer leur véhicule en quelques instants sans que la voiture soit en marche. Sami, Stéphane, Noémie, Maxime et Marouan innovent avec un dispositif portable qui se fixe sur l'intérieur de la vitre et transmet des ondes à travers le pare-brise pour faire vibrer la couche de gel et la décoller ...le tout en musique.

Les établissements d'enseignement supérieur, afin de gagner en lisibilité dans un univers qui se mondialise, mettent en œuvre des stratégies de regroupement à l'instar de l'IMT Lille Douai, mais également des démarches pédagogiques partenariales qui valorisent les formation spécifiques qu'elles proposent.

L'agglomération de Lille est devenue après Paris et Lyon, le troisième pôle éducatif de France avec plus de 115 000 élèves, étudiants et stagiaires de plus de 15 ans. 

L'initiative d'excellence "Université Lille Nord-Europe" (IDEX ULNE) lancée en 2016 est un projet ambitieux de transformation systémique de l'ensemble du paysage de la recherche et de l'enseignement supérieur en région Hauts-de-France. Son but consiste en la création d'une grande université internationale, classée parmi les 50 premières en Europe avant 10 ans : l'Université Lille Nord-Europe (ULNE).

Les membres du consortium IDEX ULNE qui portent cette ambition sont :
 L'Université de Lille (résultant de la fusion en janvier 2018 des Universités Lille1, Lille2 et Lille3) ;
 Les Grandes Écoles (dont cinq sont déjà engagées dans un processus de fusion) : Centrale Lille, École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles (ENSAIT), École Nationale Supérieure de Chimie de Lille (ENSCL), IMT Lille-Douai (fusion de l'École des Mines de Douai et Télécom Lille en janvier 2017), Sciences Po Lille, École Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), École Natio- nale Supérieure d'Architecture et Paysage de Lille (ENSAPL) et Arts et Métiers Paris-Tech (EN-
SAM, Campus de Lille) ;
 Les organismes de recherche : le CNRS, l'INSERM et l'INRIA ;
 Le Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Lille et l'Institut Pasteur de Lille (IPL).

Claude TRAN
Vice Président de l'An@é

Dernière modification le mercredi, 15 mars 2017
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, consultant.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.