Accueil du site > ACTUALITE > Débats > Quel paysage nouveau pour les données personnelles, les libertés et la vie (...)
par An@é (son site) mercredi 19 décembre 2012 -

Quel paysage nouveau pour les données personnelles, les libertés et la vie privée ?

Focus sur des transformations clés au croisement des usages, des technologies et des stratégies économiques
Publié par le site EDUSCOL le 12-12-2012
 
"Le vendredi 30 novembre, à l’auditorium du Monde, avait lieu la journée organisée par la CNIL sur le thème suivant : « Vie privée 2020 (Libertés, vie privée, données personnelles à l’horizon 2020 : quelles transformations, quels enjeux et quelle régulation ?) ».
 
Cette journée a également été l’occasion pour la CNIL de présenter sa nouvelle publication : Cahiers IP (innovation & prospective), laissant la parole à des experts pour traiter des sujets de la vie privée, des données personnelles, de la liberté numérique".
 
 
Editorial de la publication par Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la CNIL
 
"Quels seront à l’horizon 2020 les enjeux de la protection des données personnelles ? Quelle sera notre vie privée ? À l’heure du « tous connectés », où en seront nos libertés numériques ? Et quelles sont les formes que devra prendre la régulation pour répondre à ces nouveaux défis ?
 
Telles sont les questions clés que nous avons posées entre l’automne 2011 et le printemps 2012 à plus de quarante experts d’horizons variés. En effet, à l’heure de l’explosion des données personnelles via le Big Data, de la multiplication des nouveaux usages toujours plus consommateurs de données, le régulateur ne peut et ne doit pas agir seul. Il a besoin d’écouter, de partager et de réunir autour de lui des communautés de points de vue afin de comprendre l’environnement
complexe dans lequel il agit.
 
L’objet de ce premier numéro des Cahiers Innovation & Prospective, nouvelle publication de la CNIL, est de restituer ces paroles d’experts. Ceux-ci nous ont donné leurs visions – bien sûr parfois différentes – des transformations clés et des évolutions futures dans le champ de la vie privée, des libertés et des données personnelles, ainsi que leurs lectures – toujours très riches d’enseignements – des formes de régulation à venir. Nous allons les entendre, tenter de les comprendre et voir quels bénéfices le régulateur peut en tirer.
 
Cette intiative témoigne d’une impulsion nouvelle que je souhaite donner à la CNIL. Il est aujourd’hui nécessaire que celle-ci développe une culture de réseau et travaille de plus en plus avec toutes les « parties prenantes » à la régulation. Notre Commission doit savoir évoluer et ajuster ses modes d’intervention si elle veut rester pertinente. Elle doit développer ses capacités d’analyse prospective afin de mieux comprendre les évolutions technologiques et les nouveaux usages, anticiper et évaluer les nouveaux enjeux de protection des données. Elle doit s’affirmer comme un régulateur pragmatique et crédible, capable de proposer des solutions opérationnelles. Elle doit ainsi s’investir, dans la limite de ses moyens, dans les recherches menées en ces domaines, piloter ou commander des travaux qui lui semblent particulièrement importants.
 
En 2011, nous avons mis en place la direction de la prospective. Le Comité de la prospective, créé en mai 2012, a constitué une deuxième étape, ouverte cette fois vers l’extérieur en mobilisant des talents et personnalités diverses.
 
Le lancement des Cahiers IP et l’organisation d’une journée de débats autour de leurs contenus est une nouvelle étape. Ces Cahiers et le débat qui entourera leurs contenus vont permettre à notre institution de donner corps à une communauté de recherche (chercheurs, think tanks, développeurs, experts du secteur, français comme étrangers) sur les questions de la protection des données personnelles. La CNIL a besoin de cette communauté à multiples facettes pour réfléchir, trouver de nouvelles solutions, parfois se remettre en cause. Notre société connaît des mutations profondes sous l’effet conjugué des évolutions des technologies, des modèles d’affaires émergents et des pratiques sociales toujours renouvelées du numérique. Alors qu’un nouveau cadre juridique se dessine au plan européen, la question de la protection des données personnelles est, plus que jamais, au coeur du débat. Elle concerne tous les acteurs – citoyens, Gouvernements, grands acteurs du monde numérique, autres entreprises, administrations… – et se retrouve au carrefour d’enjeux multiples – économiques, sociaux, juridiques… – tant au plan national qu’international.
 
Je forme le voeu que de la confrontation des points de vue et de la mise en commun d’idées et de ressources émerge de l’innovation, y compris dans le domaine de la régulation, pour construire, ensemble, le cadre éthique de l’univers numérique de demain". 
 
ACCES AU DOSSIER (PDF 60 pages)

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Charte éditoriale   Foire aux Questions   Qui sommes-nous ?   Nous contacter


Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1561042 v0.