fil-educavox-color1

Le smartphone est-il en train de changer notre vie et celle de nos enfants? Ce que nous constatons toutes et tous, c'est qu'il nous fait vivre dans l'instant, phénomène nouveau qui génère du même coup une obligation d'immédiateté.

Ainsi, nous envoyons un message et nous attendons en retour une réponse rapide. Nous supportons de moins en moins l'attente. Nous entrons, sans nous en rendre compte, dans des logiques d'urgence qui rythment non seulement notre temps de travail mais aussi notre quotidien.

Le temps a perdu de son épaisseur, devient plus liquide, à flux permanent.

Le smartphone est devenu, ces dernières années, le "doudou" des nouvelles générations avec cependant un paradoxe. La notion de "doudou" est génératrice de calme, de sérénité, à l'inverse du "doudou" informatique terriblement exigeant, harcelant, omniprésent. Beaucoup de jeunes ont le nez rivé à l'écran, avec si possible deux écouteurs coincés dans les oreilles, se recréant ainsi un monde clos, hermétique. Ce besoin d'être relié en permanence fait que nos sociétés contemporaines contraignent surtout les jeunes  à une obligation de vigilance de tous les instants.  Un fil à la patte en quelque sorte avec quatre sujets de discussion récurrents: "T'es où?" "Tu fais quoi?", "Où vas-tu?", "Quand est-ce qu'on se voit? ".

Les parents doivent impérativement poser un cadre, le smartphone ne doit pas être utilisé n'importe où et n'importe quand et surtout pas au lit. "Le smartphone fait dodo comme l'ado."

Nos ados justement sont les enfants du smartphone, main ouverte sur le monde, moyen d'échanger avec les autres, support primordial pour se raconter. Notre plus gros souci, nous les adultes, c'est de résister aux changements en répétant que c'était mieux avant. Ce n'est pas vrai, c'est seulement différent.

Ecouter le podcast

 

Dernière modification le samedi, 01 avril 2017
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur.
Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".