fil-educavox-color1

En chacune et chacun d'entre nous sommeille un Ministre de l'Education nationale car nous avons toutes et tous des idées pour transformer l'école. Ce qui surprend avec Jean-Michel BLANQUER, c'est la rapidité avec laquelle il a voulu appliquer ses réformes.

Ecouter le podcast

 

 

Le "Mammouth" est plutôt habitué à aborder sa rentrée en douceur. Là, en trois mois de vacances, il a fallu se préparer à dédoubler les classes de CP en REP, à faire marche arrière sur les rythmes scolaires, à retrouver les classes bilingues et les langues anciennes. Le Ministre veut vite tourner le dos aux réformes initiées par son prédécesseur, et envoyer des signes forts à un électorat plutôt réticent aux idées de gauche.

Ce sont les classes aisées qui vont "saluer" le retour du latin et du grec. Ce sont elles aussi qui applaudissent lorsque le Ministre annonce qu'il veut tordre le cou à la fameuse "Méthode globale". Sauf que le latin et le grec n'ont jamais vraiment disparu et que la Méthode globale n'est plus employée. Quant aux rythmes scolaires, ils ont été la bête noire des municipalités qui ont traîné les pieds pour les appliquer. Le coup d'éponge sur cette réforme ressemble aussi à un clin d'oeil politique.

Mais il existe dans son programme, à peine esquissé, d'autres copies délicates et des idées fortes: l'autonomie des établissements, la réforme du baccalauréat, annonciatrice d'une sélection à l'entrée de l'université.

Le Ministre est prudent, il évite d'ajouter dans le brasier annoncé de la rentrée sociale, d'autres sujets toujours inflammables que sont les grandes colères scolaires.

Patrick Figeac

Dernière modification le mercredi, 13 septembre 2017
Figeac Patrick

Proviseur honoraire, bénévole à Radio 4 en Lot-et-Garonne, président d’une association intermédiaire par l’activité économique, auteur. Pour retrouver les chroniques sur http://www.radio4.fr/radio rubrique "Magazine", puis "Paroles".

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.