Accueil du site > CULTURE WEB > Créer > Les capsules vidéos pédagogiques
par Gilles Le Page (son site) samedi 15 mars 2014 -

Les capsules vidéos pédagogiques


 

Article initialement publié sur E-Pédagogie, web2.0

Une « capsule vidéo pédagogique » est un « clip » vidéo qui permet à un apprenant d’accéder à une connaissance de façon multimédia : on peut y trouver des images, des diapos, une personne qui parle, des personnes qui agissent, du texte…

 

 

 

Les types de capsules vidéos pédago.

 

Les diapos commentées : les capusles les plus basiques, fréquemment rencontrées, sont des enregistrements de diapos commentées en audio ou par des sous-titres, ou des discours enregistrés illustrés par des diapos (ce n’est pas tout à fait la même chose…)

 

 

Les tutoriels vidéos pour des outils bureautiques ou des outils webs sont aussi très utilisés : une capture écran en vidéo commentée par un texte ou un enregistrement audio. Ils permettent de suivre la vidéo et de réaliser pas à pas en parralèle ce qu’elle explique.

 

 

Les conférences enregistrées sont aussi des capsules vidéos. Celle de Michel Serres à l’INRIA est célèbre. Le petit « Cours sur la chance » de Phillipe Gabilliet est un parfait exemple de mini-conférence pédagogique en vidéo.

 

 

Les écrans animés : ce qui est expliqué à l’écran est à la fois écrit, dessiné, animé et commenté. Je signale en particulier l’excellent outil Powtoon pour réaliser des capsules de ce type.

Les « cours en lignes » qui mixent sur un même écran un intervenant filmé et des diapos ou le « tableau blanc » qui illustrent ou alimentent son propos sont parmi les plus élaborées.

 

 

Le « bon format » pour une capsule vidéo pédagogique

Un article de Philip Guo, Assistant Professor of Computer Science at the University of Rochester, en précise les contours en 7 recommandations.

 

MOOC, styles de capsules vidéo

  1. Les courtes vidéos sont beaucoup plus attrayantes. L’engagement des apprenants diminue fortement après 6 minutes. Il s’agit de la recommandation essentielle !
  2. Les capsules qui mixent un intervenant filmé et des diapos ou le « tableau blanc » sont plus « engageante » que de simples diapositives.
  3. Les vidéos filmées dans un cadre « personnel » sont plus captivantes que les enregistrements en studio haute-fidélité. … et coûtent moins cher à produire ;-)
  4. Les explications didactiques écrites et dessinées en direct sont plus engageantes que des diapositives ou des screencasts basiques. Les apprenants apprécient de suivre la pensée de l’instructeur.
  5. Les cours magistraux découpés en petits modules sont plus engageants que quand ils sont proposés en entier, même en haute qualité.
  6. Les vidéos où les intervenants parlent avec enthousiasme et assez vite sont plus engageantes que les autres. 
  7. Conférences et tutoriels vidéos se conçoivent différemment. Les conférences doivent être conçues pour être vues une fois. Les didacticiels seront regardés plusieurs fois, et il est utile d’aider l’apprenant dans le détail, d’insérer par exemple des étiquettes en gros caractères sur les captures d’écran.

 

Produire des capsules vidéos mixtes (intervenant + diapos)

Une capsule « mixte » est moins facile à réaliser qu’une capture d’écran ou que des diapositives…

 

  • Le logiciel utilisé doit permettre de mixer les supports et la vidéo de l’intervenant,
  • et l’intervenant doit être capable de parler à la caméra avec rapidité et assertivité…
  • J’utilise un logiciel adapté sous Windows : Camstasia. Il est performant et pratique, mais il coûte 280€ .

 

Une ressource concrète remarquable

 

Ce diaporama m’a aidé à réaliser mes premières capsules. Il est publiée par Rémi Bachelet, expert en la matière, initiateur du Mooc Gestion de projet de l’Ecole Centrale Lille

#MOOC GdP – 21 - Tournage des vidéos - 7-12-2013 from Rémi Bachelet

 

Publier une capsule

J’utilisé le site/portail Youtube, dont l’appartenance à la galaxie Google me facilite l’accès.

Je n’ai pas testé les autres solutions connues : Dailymotionet Viméo.

 

Propriété intellectuelle

La publication sur ces sites conduisent à se préoccuper des droits d’auteur : vous n’êtes plus entièrement propriétaire du contenu produit : « Placer une vidéo sur un portail de diffusion engendre selon les sites des cessions partielles de droits« .

Comme beaucoup d’autres, j’ai choisi de publier mes contenus sous licenceCreative Commons, ce qui facilite la gestion des droits.

Licence Creative Commons
« Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. »

 

Solutions libres ?

Ce billet aborde très sommairement la question. Si vous y voyez des erreurs ou des manques flagrants, merci de me le signaler.

Je souhaite que ceux qui ont des solutions de logiciels libres ou de plateforme respectueuses de la propriété intellectuelle en fasse part, ici ou ailleurs. Le besoin est actuel, important, et stratégique pour la formation et l’enseignement.

 


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Charte éditoriale   Foire aux Questions   Qui sommes-nous ?   Nous contacter


Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1561042 v0.