Accueil du site > CULTURE WEB > Créer > Un site pour mon école… utile ou futile ?
par Patrick Finot (son site) lundi 8 octobre 2012 - 4 réactions |

Un site pour mon école… utile ou futile ?


Internet et notamment l’apparition des réseaux sociaux sont devenus des vecteurs incontournables chez les jeunes.
L’utilisation de l’informatique et plus particulièrement d’internet constituent aujourd’hui, non seulement des leviers innovants pour les apprentissages, mais aussi un fait de société dont l’école doit tirer le meilleur parti.
 
je porte à la création d’un site internet pour une école. Un site internet qui ne soit pas une simple vitrine de l’établissement scolaire mais bel et bien un véritable outil pédagogique.
 
 
Une histoire d’époque ?
Peut-on imaginer aujourd’hui une école sans téléphone ? Pourquoi n’en va-t-il pas de même avec le web ? Cette technologie est-elle encore trop récente ? Nos enfants ne grandissent-ils pas avec ? Ignorent-ils ce que sont les réseaux sociaux, les emails, les téléchargements et j’en passe ?
Pourquoi, quand je tape « école » et « le nom de mon village » dans un moteur de recherche, je tombe sur trois pauvres informations à peine dignes d’une présence web ? Elèves et parents seraient-ils réfractaires à l’idée de consulter le net ?
 
 
Je vous l’accorde, une simple ligne téléphonique est bien plus simple à acquérir qu’un site internet digne de ce nom. Serait-ce alors un problème de ressources ?
 
 
Un état des lieux
Lorsque l’on jette un œil sur un large panel de sites d’écoles actuellement sur la toile, force est de constater que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. D’un côté, on trouve des sites "pros", dignes d’un travail de webmaster, et à l’opposé, des sites à l’abandon avec un design des années 90.
Cela nous montre bien que peu de choses sont établies et que les sites créés sont souvent le fruit de personnes ressources que l’école a su dénicher.
 
 
Et pourtant
Le site internet d’une école peut représenter un formidable levier pédagogique avec lequel il est possible d’alimenter toute une série d’activités qui garantissent l’introduction des TIC en classe. Utilisation de l’internet, travail sur l’image, le son et la vidéo, rédaction pour le web, recherche et diffusion d’informations, échanges,… la liste est longue.
 
 
Selon moi, il convient de distinguer deux types de sites d’écoles : celui qui vise à présenter l’établissement, ses bâtiments, son infrastructure et sa dynamique. Il s’agit alors d’un site vitrine et même s’il a lieu d’être, ce n’est pas uniquement de ce type de site dont je souhaite vous parler. Personnellement, en tant qu’enseignant, celui qui m’intéresse, c’est le site qui va être utilisé et visité au quotidien par les professeurs, les élèves, les parents, les proches, les correspondants etc… un site qui soit vivant, utile et actuel : un outil.
 
 
Un outil pédagogique ?
Bien entendu, le site internet de l’école sera une excellente manière de diffuser de l’information pour présenter l’établissement. Mais c’est aussi un véritable espace d’expression pour les élèves. Il est d’ailleurs très simple d’imaginer un flux d’actualités où les enfants peuvent relater leur vécu, leurs expériences ou simplement donner leurs avis.
Ceux qui éditent un journal scolaire savent combien cette activité peut être riche. Ici, avec le web, c’est toute la richesse de cette activité qui voit le jour avec quelques avantages en prime : pas de frais d’impression, une facilité de mise en page, une ouverture au public et un large lectorat !
Quoi de plus motivant que d’écrire pour être lu ! Le web apporte cette dimension et plus encore puisqu’il propose une interaction complémentaire. En effet, depuis l’avènement du "web 2.0", les visiteurs ont pris l’habitude d’apporter leurs contributions en publiant des commentaires pour marquer leur intérêt ; ce qui n’échappera pas à nos élèves.
 
 
L’utilisation pédagogique d’un tel outil s’arrête-t-elle uniquement à la rédaction d’articles et par la même à l’apprentissage du français ?
Que nenni ! Le français sera certes une matière fortement abordée de par l’aspect rédactionnel (ce qui est déjà pas mal), mais c’est aussi l’occasion de travailler de nombreuses matières.
Si l’on imagine une simple rubrique scientifique sur le site, pourquoi ne pas mener des recherches dans l’idée de partager son savoir. On sait que pour l’enfant, le fait de construire un discours sur ses acquis l’aide à fixer et renforcer ceux-ci. Le site internet de l’école représente une excellente plateforme pour ce genre d’activités.
 
On peut aussi facilement imaginer une rubrique d’entre-aide, de conseils et d’astuces réalisés par les enfants eux-mêmes pour aider les plus jeunes ou les futurs élèves ?
 
On peut également viser de nombreuses autres rubriques sur le site ; rien n’est figé ni stéréotypé.
 
Tiens, un exemple de plus au besoin : les "radios scolaires" qui avaient du succès dans les années 80 (encore fallait-il que les parents trouvent la bonne fréquence au bon moment !)... sur un site internet, un p’tit journal parlé, qu’on regarde quand on veut, ça peut le faire non ? (Diction, lecture expressive etc...).
Pourquoi ne pas mener des enquêtes, réaliser des sondages ou des interviews ?
Pourquoi ne pas étudier l’environnement, l’histoire d’un lieu etc… On imagine alors facilement le large éventail de possibilités. En définitive, grâce au site d’école, ne peut-on pas imaginer d’aborder toutes les matières ? Je pense bien que si et cela tient principalement à l’imagination de chacun des acteurs.
 
Un autre volet particulièrement intéressant pour faire du site d’école un outil pédagogique est d’y placer du contenu interactif : des exercices que les élèves pourront réaliser directement à l’ordinateur et où ils auront leurs résultats instantanément. Le site devient alors un véritable lieu d’apprentissage et les élèves en raffolent !
 
 
Une motivation supplémentaire
Depuis que j’ai introduit les TIC en classe, je suis convaincu d’une chose : les enfants (ou en tout cas, la plupart) sont particulièrement motivés à l’idée d’utiliser l’ordinateur. Il est d’ailleurs assez impressionnant de voir comment certaines activités parfois considérées rébarbatives prennent une nouvelle dimension dès lors qu’elles sont présentées à l’écran. Certaines notions comme le jeu, l’autonomie, le rythme, le visuel etc… y sont certainement pour quelque chose mais là n’est pas mon propos ; ici, je souhaite surtout mettre l’accent sur cette fameuse attirance qu’ont la plupart des élèves pour l’informatique. Une véritable aubaine pour l’enseignant quand on sait combien il est parfois compliqué de trouver une once de motivation pour apprendre les tables, fixer les règles d’orthographe ou simplement faire ses devoirs pour certains…
 
 
Une collaboration école/famille
Des études ont montré que le moment où la collaboration école/famille est la plus importante se situe au tout début de l’apprentissage, quand l’enfant entre à l’école maternelle. Puis,cette collaboration tend à s’amoindrir au fur et à mesure que l’enfant grandit et traverse les différentes étapes de sa scolarité pour parfois même devenir inexistante.
Le site internet d’une école peut non seulement renforcer cette collaboration mais aussi amener les parents à participer implicitement à un projet commun et renouer le lien école/famille.
 
 
Par expérience, je sais que les parents sont très demandeurs d’infos sur le site quand leurs enfants partent en classe de dépaysement. Ils n’hésitent d’ailleurs pas à participer à la vie du site et publier des commentaires pour rester en contact avec leurs bambins.
Cependant, le droit à l’image devient vite un sujet brûlant quand il s’agit de demander l’autorisation aux parents de publier des photos ou des vidéos de leurs enfants. Une fois encore, la prudence sera de mise et il est d’ailleurs possible de proposer un accès restreint avec identifiant et mot de passe pour certains contenus du site comme les photos.
Une bonne manière de faire semble-t-il est d’impliquer les parents dans le projet en leur demandant leur avis, leurs idées, leurs craintes etc…
 
 
Mais attention, Internet peut également être perçu comme un danger potentiel. Il convient alors de rassurer les parents et de leur expliquer que l’on ne va pas faire tout et n’importe quoi. Mieux encore, que ce site sera probablement l’occasion d’éduquer les enfants aux risques potentiels liés à l’usage du web, mais aussi au respect du droit d’auteur, du droit à l’image ou encore de la propriété intellectuelle. L’occasion rêvée pour apprendre aux enfants qu’il n’est pas possible d’utiliser le copier/coller sans passer par quelques règles élémentaires. ("Plutôt que de pourrir le web, ne vaut-il mieux pas nourrir le web ?")
 
 
Il est alors nécessaire d’insister sur le fait qu’il est préférable que nos bambins découvrent le net (je pense aux classes primaires, les plus jeunes) dans un cadre scolaire, avec un référent qui leur donne conscience des rouages et des dangers, plutôt que de se retrouver plongé dans la jungle internet tout seul comme c’est souvent le cas. Internet, ils y viendront, quoi qu’il arrive. Autant que ce soit bien accompagnés. C’est un des nouveaux rôles de nos écoles.
 
 
Alors, utile ou futile ?
Vous l’aurez compris, je suis personnellement convaincu qu’un site internet peut représenter un véritable atout pour l’école. Non seulement il se positionne comme un excellent vecteur de communication mais il peut aussi représenter un véritable outil pédagogique.
C’est aussi une manière très riche pour l’introduction des TIC en classe tellement les activités qui en découlent peuvent être variées.
 
 
Et vous, qu’en pensez-vous ?
Réactions à la vidéo
  • par Jean Agnès (xxx.xxx.xxx.42) 9 octobre 2012 07:38

    Qu’en pensez-vous ? Que du bien.

    Attention certes à la "banalisation" et aux effets de hâte,aux risques, mais pour le reste, si le média est au cœur de la classe, et joue à fond son rôle de média (reliance notamment, avec les parents, le quartier, le village...), pour une "situation de communication authentique", alors il faut se réjouir sans se satisfaire de vains propos ! A chaque fois que le "média" a été au cœur (théâtre de marionnettes, théâtre, radio, journal et échange même international, mini-entreprise, etc. etc. les choses se sont bien passées... j’ajoute, encore mieux quand il y a eu collaboration des concepteurs, des techniciens, des pédagogues, et, dans le secondaire, interdisciplinarité. . Il s’agit bien en effet de pédagogie, concrète, effective, efficace. Pour moi, important n’est pas l’outil, encore qu’il faudrait "apprendre le numérique" (et pas seulement parole avisée d’experts, ce qui n’engage à rien), mais le média. Même si cette notation a été appauvrie, elle reste pour moi centrale : question de mésologie.

    Second point de vue : il serait dommage de ne pas mettre en phase et en perspective les expériences, de ne pas les mettre en relation avec une recherche sur les apprentissages... faute de cela, nous avons perdu beaucoup trop de temps. A suivre donc,

    Merci pour ce témoignage bien encourageant. 

  • par Caroline (xxx.xxx.xxx.101) 17 octobre 2012 13:29

    tout à fait d’accord. Merci de formuler ce que je pense très fort !!!
    Quelques liens :
    http://educaroline.fr/petite-sectio...
    http://vivacites.rennes.fr/?p=1828&...
    le blog de l’année dernière : http://www.educarennes.fr/index.php...
    celui de cette année : http://www.educarennes.fr/index.php...

  • par Fabien (xxx.xxx.xxx.71) 9 novembre 2012 09:22

    Je ne suis pas sur que mon message soit passé : 


    Bonjour, merci pour votre article, très intéressant !

    Je suis membre d’une APE et développeur web, je sais que le succès d’un site Internet est une bonne gestion du contenu (à jour et régulier). Dans l’optique de créer un site Internet pour l’association, je pense que l’APE seule n’a pas réellement d’intérêt à y figurer, c’est pourquoi je sollicite les instituteurs pour qu’ils s’impliquent et insère dans leur projet pédagogique des rubriques qui pourraient apparaître dans ce site.Les exemples que vous avez citer dans votre article sont parfait pour initier la réflexion.

    Cependant je me pose une question juridique : quels sont les droits et devoirs lorsque l’on crée un site Internet pour une école primaire/maternelle ? 

    Merci pour votre réponse (si vous avez des liens "officiels" pour argumenter auprès des instits) :)

    Fabien

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Charte éditoriale   Foire aux Questions   Qui sommes-nous ?   Nous contacter


Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1561042 v0.