Accueil du site > FORMATION > Analyses > Les vacances, un pilier de l’apprentissage expérientiel grâce au (...)
par Luc Renaud (son site) mercredi 15 août 2012 -

Les vacances, un pilier de l’apprentissage expérientiel grâce au blogue

La photo numérique et le blogue au service d’un apprentissage a posteriori ?
En vertu du principe même de l’apprentissage expérientiel (1), il est clair que la période des vacances est, comme les autres, remplie de situations propices à la réalisation de découvertes et l’acquisition de nouvelles compétences. Pour plusieurs, il s’agira surtout d’un complément aux habiletés professionnelles ; le travail dit intellectuel laissant parfois sa place à des tâches manuelles et vice versa. Des activités comme le jardinage, les travaux d’aménagement, les voyages, les rencontres sociales, etc., répondent à des principes éducatifs comme le Learning By Doing, la découverte et l’observation, l’approche par compétence ou carrément le socioconstructivisme, etc.
 
Le contexte des vacances diffère de l’école ou du bureau surtout en termes de climat d’études et de libertés personnelles ; la pression générée par des exigences de performance ou de rentabilité, les horaires fixes, ou encore les rencontres forcées, pas toujours harmonieuses, étant carrément mise de côté au profit de gestes davantage en lien avec la motivation intrinsèque. Les gens qui ne savourent pas ces moments pourraient avoir l’impression de ne pas profiter de leurs vacances. En revanche, les passionnés vivant leurs passions au quotidien auraient plutôt tendance à reproduire en vacances certaines ou plusieurs de leurs activités officielles.
 
De fait, si cette période constitue comme l’école et le milieu professionnel une grande source d’apprentissage, le transfert des informations en connaissances suivra les mêmes étapes cognitives et relationnelles, et répondra aux impératifs de projets personnels, incluant des étapes de prototypage. Dans tous les cas, le blogue (2 et 3) constitue l’outil privilégié d’autoévaluation et de bilan des apprentissages, et la photo ou vidéo numérique, des aides mnémoniques aussi utiles que la prise de notes pour la réalisation de réflexion métacognitive a posteriori.
 
 
Le processus cognitif et relationnel
 
 
Tel que mentionné dans Les vacances et l’apprentissage (4), je me suis rendu au Mont-Mégantic pour y visiter l’Astrolab et l’un des meilleurs observatoires astronomiques en Amérique du nord, et ouvert aux visites guidées depuis 2008 seulement.
 
Voici brièvement quels ont été les paramètres éducatifs de cette expérience :
 
  • Sur le plan contextuel, cette visite s’apparentait aux sorties de nature muséale (5) propices à l’exploitation de stratégies éducatives rattachées à l’autoformation ;
  • Ainsi, sur le plan cognitif, j’ai porté attention aux divers exhibits et présentoirs, aux systèmes de simulation de trous noirs ou de plasma, etc. À des fins de divertissement, mais aussi d’aide mnémonique, j’ai pris de nombreuses photos sur les lieux qui ont entre autres facilité la rédaction du présent article, en plus de noter les principaux points avancés dans les présentations vidéos en salle multimédia ;
  • Dans une perspective socioconstructiviste, j’ai discuté en famille, de manière formelle et informelle, de notre compréhension réciproque des informations livrées ; mais, surtout, nous avons tiré profit de l’expérience des animateurs en posant une multitude de questions tant de nature disciplinaire (sur l’astronomie) que procédurale ou méthodologique. En cas de mécompréhension, j’ai également exigé des reformulations ou des éclaircissements de leur part.
 
Conscient de la valeur motivationnelle de la pédagogie de projet, j’ai personnellement orienté mon investigation dans le sens 1) de la rédaction d’un article de blogue et 2) dans la collecte d’informations en vue de poursuivre la rédaction d’un roman amorcé il y a deux ans.
 
Mes autres sorties de vacances, comme à la miellerie Lune de miel ou à l’abbaye de Saint-Benoît-du-lac ont aussi servi à des fins de nouveaux apprentissages en suivant à peu de détails près la même démarche cognitive et relationnelle.
 
 
L’approche par compétence, Learning By Doing et pédagogie de projet
 
 
Ma contribution aux préparatifs de mon mariage, prévu fin-août, m’a plongé dans une approche éducative mixte, inspirée surtout cette fois de l’approche par compétence, du Learning By Doing et, il va sans dire, de la réalisation d’un projet de vie.
 
Voici brièvement en quoi consistent les paramètres de cette démarche éducative hybride :
 
  • En approche par compétence, il aura fallu prendre connaissance de toutes les exigences relatives au projet en question, aussi bien sur le plan philosophique ou théologique que sur les plans organisationnels et budgétaires. Pour ce faire, de nombreuses sources d’informations sont consultées comme le Web, les Salons de l’industrie du mariage, etc. ; et des outils électroniques sont employés pour gérer les diverses étapes qui mènent à l’atteinte du but fixé ;
  • Les préparatifs ont aussi ouvert la voie à la créativité, nous forçant à concevoir une grande partie des objets décoratifs pour la salle de réception. Il s’agit là d’un travail artistique de type manuel, plutôt différent de mes réflexions et rédactions habituelles dans Le blogue de Luc R ou dans Educavox. Pour mener le tout à terme, il aura fallu exécuter des tâches comme la conception des objets, l’achat des fournitures essentielles, la réalisation et l’évaluation des prototypes, et le suivi des étapes nécessaires à la confection des objets décoratifs en question. L’accomplissement de ces tâches a aussi nécessité de nombreuses discussions, respectant en ce sens l’approche socioconstructiviste chère à la pédagogie de projet.
 
L’autoévaluation et le blogue
 
 
En vacances, de nombreuses stratégies cognitives et relationnelles relatives à des orientations pédagogiques variées comme l’approche par compétences, le Learning By Doing, la découverte, le socioconstructivisme, etc., sont exécutées aussi bien pour l’acquisition de savoirs disciplinaires que méthodologiques ou organisationnels. Pour réellement tirer des leçons de celles-ci, diverses tâches de réflexion métacognitive semblent nécessaires, particulièrement en autoformation et en apprentissage expérientiel. Le présent article peut être interprété comme un exemple de ce type d’exercices.
 
De fait, la versatilité du blogue en fait l’outil idéal pour arriver à cette fin puisqu’il peut répondre aux besoins suivants : tenue de journal de bord ou de récit de vacances et de voyages, réflexions personnelles sur des apprentissages et des faits marquants, outil de communication et de partage de nouveaux savoirs. Comme portfolio composé de textes, de photos et de vidéos, le blogue offre à l’étudiant en autoformation des aides mnémoniques phénoménales pour la réalisation de réflexion métacognitive a posteriori, enrichie d’un point de vue actualisé. Le blogueur peut alors jeter un regard sur le passé avec un recul intéressant.
 
Conclusion
 
Que l’on appelle cela l’école, même en vacances ou l’école en vacances, on n’y échappe pas : la période de repos scolaire ou professionnel offre son lot de situations éducatives comme n’importe quelle autre sphère de la vie. De fait, il s’agit même d’un autre pilier de l’autoformation, après le jeu sérieux (6) et l’expérience muséale, dans la mesure où de nombreux vacanciers profitent de leurs loisirs pour y exercer des passions véritables ou complémentaires à celles de leurs activités officielles. L’objectivation des compétences acquises nécessite néanmoins des efforts de réflexion qui peuvent se produire graduellement ou – bonne nouvelle – après les vacances, grâce à la magie des aides mnémoniques offertes par la photo numérique et la tenue d’un blogue.
 
Texte : Luc Renaud, M.A. Sciences de l’éducation
 
Références
 
 

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Charte éditoriale   Foire aux Questions   Qui sommes-nous ?   Nous contacter


Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1561042 v0.