Accueil du site > FORMATION > Usages > Le jeune citoyen numérique
par Anne Andrist dimanche 13 octobre 2013 -

Le jeune citoyen numérique


 La semaine dernière, ma collègue logopédiste m’a ramené une petite brochure, réalisée par la Confédération, sous la forme de petites planches de bandes dessinées dont l’objectif est "de renforcer la sécurité et la confiance de la population en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC)".

Les "Petites histoires d’internet" sont le résultat d’un partenariat inhabituel entre plusieurs organismes de la Confédération et des cantons. Avec ces petites bandes-dessinées comiques, nous souhaitons donner au plus grand nombre de personnes possible l’occasion de réfléchir aux expériences qu’elles ont elles-mêmes vécues sur l’internet, d’en discuter et d’approfondir leurs connaissances.

Voici le site officiel :http://www.petiteshistoiresdinternet.ch/index_fr.html

PNG - 189.4 ko

Mais ce site n’offre aucune interactivité comme bon nombre de sites officiels. Comment donc pouvoir faire interagir les jeunes soit à partir du site en pouvant laisser des traces écrites de leur réflexion, soit à partir de la brochure papier ? Autre souci en terme d’éducation au développement durable : la brochure papier, bien que gratuite et pouvant être commandée en multiples exemplaires, ne correspond pas à l’usage modérée du papier que je prône.

 

L’idée a donc été de créer un site internet à l’usage des enseignants et des élèves permettant cette interactivité par l’adjonction de commentaires. Mais je me heurtais à un autre écueil. Une règle d’or se situe sous la dernière vignette de chaque BD, ce qui ne permet que peu d’échanges à moins de la cacher. Aussi ai-je décidé de prendre en photo chaque planche et de rogner la règle d’or. (Je vais sans doute les scanner pour plus de clarté.)

 

Dernier souci sur le site officiel, les conseils et recommandations font suite directement après chaque planche. Aucun intérêt pour nos élèves en terme de réflexion et de partage. Etant quelque peu accro aux QR Codes depuis quelques temps, l’idée m’est venue de dissimuler des conseils derrière ces QR Codes. Il s’agit alors pour l’élève de scanner le QR Code. Il est alors renvoyé vers un document sur Evernote par l’intermédiaire d’un lien internet. Il est, en effet, possible de créer une note dans un carnet spécifique et de créer un lien URL à coller sur une application type QR Code Maker ou sur un site QRstuff. Votre QR Code est ainsi rapidement réalisé. La note peut elle même se réaliser sous Pages ( sur OSX ou IOS) ou tout type de document de traitement de texte et insérée dans Evernote.

 

Voici le résultat : Le jeune citoyen du numérique, un site dynamique, coloré incitant aux partages et moult réflexions dans une perspective de Débat à Visée Citoyenne autour du Numérique, ce que je nomme #DVCN.http://lecitoyennumerique.wordpress.com/

 

Je vous renvoie à la lecture de ce texte de Philippe Galicher, professeur à l’ESPE d’Alsace sur le débat philosophique qui m’a incité à développer ma propre réflexion et à interroger de nouveau ma pratique.

 

Je me suis appuyée également sur le texte de Charlie Maurer de la FED, Fédération Education et Développement suisse, portant sur l’éducation à la citoyenneté pour étayer ma réflexion.

 

Je vais donc ouvrir ce site à mes élèves à la rentrée des vacances d’automne le lundi après midi en dernière période, moment favorable pour les échanges, et ce, en partenariat avec mon collègue éducateur spécialisé qui se situe dans un autre rôle, à savoir étayer et contenir les propos d’élèves qui, je le rappelle, sont porteurs de troubles psychiques avérés pour certains.

 

Il s’agira de laisser des traces écrites par le biais de commentaires sur le site et de rebondir régulièrement suite à ces commentaires dans un autre temps, le synchrone et l’asynchrone étant des vecteurs intéressants d’élaboration pour ces élèves à la pensée déstructurée, mais aussi dans un autre espace puisque le site est consultable n’importe où, à domicile par exemple. Je vois un élargissement du partage et de la réflexion en espérant la contribution des familles.

 

De plus, les enseignants ne souhaitant pas ou ne voulant pas ou ne pouvant pas utiliser des smartphones ou des tablettes en classe peuvent différer la lecture des QR Codes en invitant les élèves à se connecter au site, et ainsi prolonger les échanges à la maison sous la forme de tâches à domicile ("devoirs") ou en tant que travail collaboratif par le biais des commentaires.

 

Ce projet est totalement expérimental. Un retour expérientiel s’ensuivra dans quelques semaines afin d’évaluer l’impact auprès de mes jeunes.

 

Il est évident que si d’autres classes veulent participer aux échanges, elles sont les bienvenues !:))))))

Anne Andrist, octobre 2013.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Charte éditoriale   Foire aux Questions   Qui sommes-nous ?   Nous contacter


Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1561042 v0.