fil-educavox-color1

Ils viennent des deux côtés de la Méditerranée. A la fois spectateurs et réalisateurs, observateurs alertes du passé et bâtisseurs du futur, ils auront cette année deux fois plus d'occasions de s'exprimer sur le monde qui les entoure. Les lycéens seront les têtes d'affiche de la 22e édition du PriMed, Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen, organisée par le CMCA.

3000 Lycéens au coeur du dispositif du Primed

De la Région Sud PACA, d'Alexandrie, Alger, Casablanca, Genève, Palerme, Rome, Tripoli et Tunis, ou encore cette année d'Amman et Beyrouth, les lycéens seront près de 3 000 à participer aux événements du PriMed en 2018. Tous partagent une longue histoire méditerranéenne, chacun vit un quotidien différent d'une rive à l'autre de la Méditerranée. Le PriMed invite les jeunes à se rencontrer, à croiser leurs regards, à se construire comme citoyens méditerranéens et à penser leur avenir commun. Un enrichissement personnel, un travail éducatif pleinement intégré aux programmes de l’Éducation Nationale.

Un parcours d'éducation à l'image et à la citoyenneté

En partenariat avec le Rectorat de l'Académie Aix-Marseille

L'appel lancé en mars 2018 par la Ministre de la Culture sur l'importance de l'éducation aux médias vient conforter le travail déjà engagé par le PriMed depuis 2009.

Les professionnels du Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle (CMCA) ont mis en place une série d'interventions dans les classes pour initier les élèves du niveau secondaire au cinéma documentaire (formes, contenu, qualité de l'image, du son, de la narration), à la lecture et la compréhension des images, à la structuration d'une pensée critique et de sa mise en mots, à la pratique du débat et à la prise de parole en public. L'Académie d'Aix-Marseille et le CMCA travaillent en partenariat pour offrir au plus grand nombre possible de lycéens, à travers le dispositif "PriMed", la possibilité d'approfondir leurs pratiques artistiques et culturelles.

Ce dispositif, qui s'inscrit dans le cadre du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle, favorise tout particulièrement le travail de l'oral et la mise en œuvre du Domaine 1, "Des langages pour penser et communiquer", du Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture. Il participe aussi à l’appropriation du Domaine 3, "La Formation de la personne et du Citoyen", en particulier "l'apprentissage de la vie en société, de l’action collective et de la citoyenneté".

Il s'inscrit dans le Parcours Citoyen, en permettant aux élèves de découvrir des sujets qui concernent l'organisation de la vie dans la société et des grandes problématiques politiques et ou culturelles de l'aire méditerranéenne. Enfin, il donne une place privilégiée à la pratique du débat : exposer un point de vue, argumenter, écouter l'autre, prendre la parole en public. Il aide ainsi à structurer une pensée critique et à développer la confiance en soi.

A travers différentes actions conçues pour les lycéens, le PriMed les invite à cultiver leur sensibilité, leur curiosité et leur plaisir à rencontrer des œuvres, ainsi qu'à exprimer une émotion esthétique et un jugement critique. Enfin, il leur permet de s’intégrer dans un processus collectif conformément au référentiel du PEAC. Ce projet est particulièrement propice à un travail interdisciplinaire (histoire, sciences économiques et sociales, lettres, langues vivantes, philosophie...)..

Pour la 10ème année, les lycéens promus jurés

A travers le Prix des Jeunes de la Méditerranée (ex Prix Averroès Junior), dont la 10e édition aura lieu en 2018, les lycéens de tout le pourtour méditerranéen sont invités à visionner et analyser en classe une sélection de films, puis à se rencontrer pour débattre et voter. Le CMCA vient à la rencontre des classes, échange avec les lycéens et offre aux professeurs son accompagnement, notamment à travers la publication de dossiers pédagogiques pour chaque film de la sélection.

Cette année le travail des jeunes jurés portera sur trois documentaires : "Gurs, histoire et mémoire" de Victoria SAENZ GIMENEZ qui, sur les routes de l'exil, interroge le présent à la lumière du passé ; "Le Grand Saphir, une révolte ordinaire" de Jérémi STADLER, où des actions individuelles s'attaquent au problème global de la pollution ; et "Les amoureux des bancs publics – La rue qui résiste avec l'art" de Gaia VIANELLO et Juan Martin BAIGORRIA, ou comment le street-art mobilise les citoyens pour la défense de leurs libertés.

Les lycéens se retrouveront du 27 au 29 novembre pour débattre des films en compétition ainsi que des enjeux qu'ils portent. Au terme de trois matinées d'échanges, ce vaste jury aura la mission de désigner un lauréat. Le Prix des Jeunes de la Méditerranée sera remis au cours de la Cérémonie de remise des Prix du PriMed (le 30 novembre) par les lycéens présents. Quelques heures auparavant, ils pourront rencontrer les réalisateurs des trois films de la sélection pour un échange autour du travail de documentariste.

La parole aux jeunes !

Visionnage, analyse, échanges... Il ne manquait à cet intense travail d'éducation à l'image qu'une touche d'action. Nouveauté 2018, le PriMed invite désormais les lycéens à passer derrière la caméra.

Ou plutôt, innovation oblige, derrière leur smartphone. Co-initié par CFI Développement Médias, le Prix "Moi, citoyen méditerranéen" récompensera deux lycéens pour la réalisation d'un film original et innovant d'une durée d'une minute. Dans une volonté de croiser les regards et les expériences, ce Prix sera remis en deux mentions : la Mention CFI, décernée à un jeune de la rive sud-méditerranéenne, et la Mention CMCA, qui récompensera un jeune de la rive euro-méditerranéenne.

Le thème de cette édition est la lutte contre la pollution.

Chaque jeune réalisateur nous invitera à découvrir, à travers son œuvre, "Mon geste pour la planète". Il travaillera à partir de son environnement, de son quotidien, des initiatives qu'il voit émerger, dans l'esprit du film « Le Grand Saphir, une révolte ordinaire ».

Le PriMed 2018 entend récolter mais aussi mettre en lumière ces paroles de lycéens.

Une sélection de leurs œuvres sera diffusée au grand public le jeudi 29 novembre. Les deux lauréats seront connus et récompensés le lendemain au cours de la Cérémonie de remise des Prix du PriMed. Leurs films seront à nouveau projetés à l'Alcazar parmi tous les films lauréats, avant d'être diffusés en ligne.

Les rendez-vous des lycéens pendant la Primed

PriMed
Le Festival de la Méditerranée en images
Du 25 novembre au 1er décembre 2018, Marseille
Bibliothèque l'Alcazar, Mucem, Théâtre National La Criée
22e édition

- Du 27 au 29 novembre à 10h :
matinées de rencontres des lycéens, débats et vote pour le Prix des Jeunes de la Méditerranée (ex Prix Averroès Junior), à la Bibliothèque l'Alcazar.

- Jeudi 29 novembre à partir de 18h20 :
projection d'une sélection de mini-films du concours "Moi, citoyen méditerranéen – Mon geste pour la planète" dans la salle de conférence de la Bibliothèque l'Alcazar.

- Vendredi 30 novembre à 10h :
projection-débat autour du film "Tu seras suédoise ma fille" de Claire Billet et Olivier Jobard, sur le thème de l'exil et la mémoire familiale au Théâtre National La Criée. En présence de la présidente du jury Gisèle Khoury et des réalisateurs.

- à 15h : masterclass avec les réalisateurs des 3 films sélectionnés pour le Prix des Jeunes de la Méditerranée. L'occasion pour les jeunes de poser leurs questions et découvrir le métier de documentariste.

- à 17h : Cérémonie de remise des Prix du PriMed. Des lycéens viennent remettre le "Prix des Jeunes de la Méditerranée", et deux jeunes réalisateurs seront récompensés par le Prix "Moi, citoyen méditerranéen – Mon geste pour la planète" (Mention CFI et Mention CMCA).

http://primed.tv/

Dernière modification le lundi, 08 octobre 2018
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.