fil-educavox-color1

« Il faut s’adapter » ce leitmotiv est devenu l’injonction d’un choix politique qui concerne directement l’enseignement et l’éducation.

D’où vient cette injonction ? Quelles conséquences ? Quelles alternatives ?

La réponse est le plus souvent motivée par des analyses économiques.

L’univocité de cette réponse ne masque-t-elle pas d’autres influences ?

Enseignant et éducateur en contact direct avec les générations montantes, je suis embarqué dans le tourbillon de la société globale, des évolutions technologiques supposées créatrices de rupture sociétale, et pourtant je garde l’intuition que cette volonté politique ne prend pas en compte des dérives possibles.

Aurai-je bien saisi ce qui meut le pouvoir à la promotion de tel ou tel modèle éducatif ?

Certes, j’ai appris de la sociologie, de la psychologie, de l’ethnologie, de l’économie, des modèles mathématiques, des procédures administratives et politiques. Cependant mes réponses à cette question me paraissent partisanes. La seule référence à l’histoire est porteuse de leçons mais  ne répond que succinctement à cette question en suggérant que des groupes humains veulent imposer leur volonté aux autres.

Il me manque un argument et me voilà démuni pour répondre à la question : « Mais pourquoi l’injonction est-elle aujourd’hui « il faut s’adapter » après bien d’autres.

Nous, enseignants, éducateurs, nous nous sommes adaptés aux influences de la radio, du cinéma, de la télévision, des nouveaux médias.  En ce début du 21ème siècle, une nouvelle technologie crée de nouveaux modes de communication et d’information et intervient aussi directement sur le vivant. Si la technique est mathématique et informatique avec l’électronique, la culture deviendrait numérique.

Faut-il éduquer à « s’adapter » à ces environnements, il existe des théories scientifiques de l’adaptation ?

Doit-on éduquer à résister aux effets de cette injonction univoque descendante, il existe des cultures de la diversité et de la « Résistance » ?

Ces questions sont fondamentales, quand nous sommes au contact des jeunes générations puisque notre finalité éducative induit des comportements par adhésion ou par opposition.

Une troisième question s’impose,  elle devrait être un préalable aux deux autres.

Quelle est la signification de « il faut s’adapter »  et quels sens lui sont attribués ?

Cette question porte sur l’origine de l’expression, son utilisation injonctive, et l’objectif visé quand elle se traduit en action éducative.

En revenant aux sources des pensées politiques qui demeurent non dites, la lecture de l’ouvrage  Il faut s’adapter,  sur un nouvel impératif politique apporte progressivement et toujours en relation directe avec le vécu les connaissances et les références nécessaires à la compréhension des débats que suscite cette injonction que nous sommes prêts à adopter comme un fait de nature.

Avec ce texte, Barbara Stiegler met en récit les différentes approches de cet impératif politique visant directement l’enseignement et l’éducation sans jamais oublier qu’universitaire elle se doit de référencer scientifiquement chaque point avancé, sans oublier que tout lecteur n’étant  pas spécialiste elle se doit d’expliciter chaque terme propre soit à la discipline soit à la langue d’origine. Dans ce véritable récit, elle nous fait partager sa quête pour apporter une réponse à la signification et aux sens de cette injonction. Elle nous accompagne ainsi dans la nôtre en interlocutrice présente partageant avec ses lecteurs les inquiétudes et les espérances que révèle son travail de philosophe.

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/NRF-Essais/Il-faut-s-adapter

Pr. Alain Jeannel    

Jeannel Alain

Professeur des universités, cinéaste, médiatisation des connaissances, ressources numériques et formation à distance. Administrateur An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.