Imprimer cette page

En errant dans les rues de Bayonne à la recherche de chocolats, la vitrine de l'excellente librairie Hirigoyen m'a envoyé ce bonbon directement dans les yeux : Petit éloge du surf, de Joel de Rosnay, aux éditions François Bourin.

La suite vous pouvez aisément la deviner, je suis entrée dans la caverne aux milles merveilles, je n'ai pas tout de suite trouvé le trésor, donc en ai croisé d'autres, mais bien entendu, je suis sortie avec le graal entre les mains. 

Et bien sûr qu'évidemment, je n'ai plus pu lever le nez de ses pages pendant les quelques heures nécessaires à le parcourir de long en large.

Pourquoi ce livre serait à lire, à offrir, à diffuser aussi largement que possible ? 

Pour commencer, le style est conforme à l'auteur : sérieux, rigoureux, documenté, empli d'anecdotes, et à la portée de tous. Il permet de comprendre et donc d'apprendre, et bien entendu, comme d'habitude, quand on a répondu à des questions... d'autres surgissent, entraînant de fait, les terribles effets du développement de la curiosité. Nous sommes donc en présence d'un agitateur de neurones, en douceur. Du pur art vous dis-je !   

Comme cela ne semble pas suffire, l'ouvrage est ponctué d'histoires personnelles, d'Histoire de la discipline, d'évolution des  lieux... chaque page réserve son lot de surprises. L'étonnement fait place à l'affection, les personnes décrites méritant chacune d'être rencontrées dans la vraie vie, étant donné leurs portraits, joliment dessinés par Joël de Rosnay.

Bien sûr, cet ouvrage parle de surf. Mais pas seulement. Car le surf s'envisage comme un système. Un écosystème, même. Il est ainsi question d'écologie, d'ethnologie, de philosophie, de neuroscience, de technologie... 

"Le surfeur chevauche un élément improbable, la vague. C'est aussi une expression passée dans le langage courant, notamment avec l'arrivée d'Internet, puisque depuis plus de vingt ans, on "surfe" sur Internet comme sur une vague virtuelle. Cette métaphore de plus en plus répandue symbolise, dans le cadre d'une société numérique, l'entrée dans l'ère de la fluidité, après des siècles de rapports de force. La métaphore du surf peut nous aider à construires des modèles de société plus vivables, grâce au sens de l'adaptation, du partage, de la générosité, de la solidarité face aux aléas de la vie et à l'adversité." 

Après avoir dégusté ce bonbon délicieux "Petit éloge du surf", je vous recommande vivement la lecture complémentaire de ce livre de Joël de Rosnay également : Surfer la vie, aux éditions les Liens qui libèrent.

Ces bonheurs de lecture s'accompagnent parfaitement de carrés de chocolat, au cas vous vous seriez posés la question. Mais là c'est à vos risques et périls. Le processus de l'addiction est justement décrit aux pages 90, 91 et 92 de "Petit éloge du surf", je vous laisse le découvrir, et donc le comprendre. :) 

https://livre.fnac.com/a14190587/Joel-de-Rosnay-Petit-eloge-du-surf?

Dernière modification le mardi, 25 août 2020
Elbaz Jennifer

Vice-présidente de l'An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.