Imprimer cette page

Afin de comprendre les interactions entre les différents acteurs à l’échelle d’un territoire, de valoriser les initiatives positives, de diffuser les réussites d'un l’écosystème numérique à l’échelle d’une Région et de recueillir des propositions, l'An@é a entrepris en Aquitaine une série de reportages, tant dans le milieu éducatif, qu'au niveau des collectivités, des lieux de médiation et des entreprises.

Une consultation a été ouverte sur le site Mission société numérique, une mission pour développer les espaces de travail collaboratif dans les villes moyennes et les zones rurales. "  Le ministère de la Cohésion des territoires a mis en place une mission chargée de formuler des propositions pour développer les espaces de travail collaboratif y compris dans les villes moyennes et les zones rurales." https://labo.societenumerique.gouv.fr/2018/06/01/tirer-parti-numerique-developper-territoires-ruraux/

Les Rencontres de l'An@é dans des territoires ruraux de Nouvelle-Aquitaine

Nous avons réalisé en 2018 une série d'articles et reportages montrant la richesse et la diversité des actions réalisées en territoires ruraux, avec interviews des personnes qui s’y installent, mise en valeur des initiatives de collectivités. Comment avec le numérique, l’attractivité de ces territoires peut-elle devenir plus importante ?

Quels sont les questions posées aujourd’hui dans ces territoires par le numérique, quelles réponses peut-on apporter, quelles sont les conditions de réussite et comment peut-on faire de la ruralité un atout ? Voilà quelques questions que nous avons posées à des élus et des responsables de lieux dédiés à la médiation sociale et numérique.

Des rencontres, des échanges et des débats publics en Lot-et-Garonne

Rencontre avec Pierre CAMANI, Président du coseil Départemental de lot-etGaronne, Guy CLUA, Président de l'Association des Maires ruraux 47 et vice-président national, avec Jean DREUIL, maire de Sérignac, commune rurale et Françoise LAURENT, ces deux derniers étant également Conseillers Départementaux.

Le département 47 a investit tant sur les réseaux numériques que sur les usages, en particulier avec le Campus numérique à Agen. Ce Forum de l’innovation et des technologies innovantes souhaite devenir un " Cluster " d’excellence de la transition numérique qui réunit, en un seul lieu, des services de formation, de recherche et d’innovation, d’incubation de startup et de services communs autour des objectifs suivants :

  • former les nouvelles générations au développement des outils numériques,
  • favoriser et accompagner l’innovation sous toutes ses formes,
  • fournir un contexte de développement propice à la création et au développement des acteurs numériques…

Au-delà des questions relatives aux équipements, le département s’interroge pour savoir comment il faut intégrer, sans blocage, l’ensemble des usages des citoyennes et citoyens. Il est nécessaire de mettre en place une assistance technique de développement des usages avec un important volet formation.

En effet, plus on se trouve dans les zones isolées, plus les questions relatives à " l’accès au numérique " se posent. Il s'agit donc d'accélérer le processus des équipements afin que le numérique soit un levier de valorisation des territoires.

En même temps, la création et l’animation des " Tiers lieux " ou autre dispositif au service de l’intergénérationnel, permettent l’alphabétisation numérique et l’inclusion numérique de la société et combattre ainsi l’illettrisme numérique.

LaFontaine web 5975

Un exemple en Lot-et-Garonne : LA FONTAINE AGEN COWORK 

Quelques articles en référence

Pourquoi s’intéresser aux territoires ruraux ? : https://educavox.fr/edito/pourquoi-s-interesser-aux-territoires-ruraux

A l’école du numérique rural ! https://educavox.fr/accueil/breves/a-l-ecole-du-numerique-rural

Inclure, inclure, il en restera toujours quelque chose ! : https://educavox.fr/accueil/reportages/inclure-inclure-il-en-restera-toujours-quelque-chose

Les Tiers-Lieux : Accès aux articles

Penser une société " apprenante ": des échanges à Educatice

Dans le cadre du Salon Educatec-Educatice, le 22 novembre 2018, sur l’espace " Banque des territoires ", du Groupe Caisse des Dépôts, l’An@é a participé à cette table ronde sur le thème d’une ruralité réinventée dans le cadre de Territoires apprenants, dans ce cas portés par le numérique.

Participaient à ce débat : Thierry Beley, Directeur territorial de Canopé, Académie d’Orléans-Tours, Cathy Munsch Masset, Vice-présidente du Conseil Régional (Région Centre Val de Loire) déléguée à l’éducation et à l’apprentissage, Michelle Laurissergues, responsable éditoriale d’Educavox, Xavier de Mazenod, Président de l'Ecloserie numérique (écosystème pour entreprendre en milieu rural), éditeur du site Zevillage.net

8bctY 5W

Nicolas Le Luherne, directeur de l’atelier Canopé de Chartres présente le débat qu’il place sous le signe de la "société apprenante", un concept qui émerge depuis quelques années, porté notamment par le rapport Vers une société apprenante

Territoires " apprenants " : comment les promouvoir dans la ruralité ? https://educavox.fr/accueil/reportages/territoires-apprenants-comment-les-promouvoir-dans-la-ruralite

Des rencontres, des échanges et des débats publics en Gironde

Pour faire suite au chantier de réflexion engagé après une réunion en juillet 2018 à Vertheuil, commune  du " Pays Médoc " qui regroupe six communautés de communes et trois communes de la communauté urbaine de Bordeaux, faisant partie du canton de Blanquefort: Parempuyre, Blanquefort et Eysines, soit 57 communes, quatre rencontres permettent de prendre en compte les réalités du terrain concernant l’appropriation et la gestion face et avec le numérique, avec Rémy JARRIS, Maire de Vertheuil, Francine WALLAEYS, Directrice de Mission locale du Médoc à Lesparre et Benoit GUILLOT, Responsable de secteur Mission Locale Avenir jeunes Médoc et Yves LECAUDEY, Ancien Maire de St Hélène et Vice-président du Conseil général de la Gironde.

20190115 103426 resized

Mairie de Vertheuil et le local de La Poste : un travail de proximité

Le casse-tête de la "dématérialisation "

20190115 103342 resizedL’implication de Rémy JARRIS, Maire de Vertheuil et des personnels de la mairie, dans ces domaines, est réelle, la mairie étant un lieu de partage dans cette commune concernée par la gestion, de plus en plus immatérielle, de fonctions administratives, ce qui est encore aujourd'hui d'une grande complexité (Insee, Cartes d’identité, recensements, services à la personne, …).

De nombreuses connexions

L’arrivée d’ici 2024 de la fibre optique est une chose appréciée. Cependant, les connexions s'établissent au niveau de tous les services publics et avec tous les secteurs de la population.

Les relations avec la Poste qui devient un Tiers-Lieu, la Sous-préfecture, par exemple, sont réelles, même s’il faut " accompagner " diverses démarches et rassurer la population qui est accompagnée pour accomplir les obligations administratives.

Des ateliers numériques pour se former sont organisés et, phase avec le " Club des entreprises du Médoc ", https://www.club-entrepreneurs-medoc.com/  un travail est envisagé auprès des artisans, viticulteurs, commerçants pour les convaincre ou les aider à s'approprier le numérique au bénéfice de leurs entreprises.

Une démarche analogue se déroule avec la société SANTECH https://www.santech.fr/ pour les services à la personne.

Outils, tablettes et accompagnement sont une réalité. Cependant, des fractures sont réelles ce qui implique d’une façon positive un réel besoin d’accompagnement de tous les acteurs de la société de ce monde dit rural.

Un besoin de dialogue est nécessaire entre " Ceux qui savent " et " Ceux qui ne savent pas ". A souligner le rôle de l'école qui peut, elle aussi permettre des passerelles sur les pratiques du numérique et les nécessaires débats sur les évolutions de nos sociétés.

Ce besoin d’accompagnement, au-delà de l’assistance technique, s’articule autour de l’aide, du soutien et de la formation.

Le débat national en cours, en phase avec la situation nationale permet le recueil des doléances à la Mairie et la mise à disposition de locaux facilitateurs de débats.

20190115 114150 resized 1

Francine WALLAEYS et Benoit GUILLOT de la Mission Locale du Médoc à Lesparre

La missionlocalemedoc.fr/  qui regroupe 19 personnes dans 12 permanences (Arsac – Castelnau –Hourtin – Lacanau – Le Porge – Le Verdon – Lesparre – Margaux – Pauillac – Sant Laurent – Saint Vivien – Soulac) est un relais de proximité des services variés pour offrir un égal accès à l’insertion professionnelle pour les jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire. 1000 jeunes sont concernés tous les mois qui peuvent choisir et apprendre un métier (viticulture, hôtellerie, cuisine, aide à la personne et numérique), trouver un emploi et régler la vie quotidienne (transports, santé, accès aux droits, logement, culture, sport et loisirs).

Concernant le numérique l’implication de la Mission est articulée sur les questions suivantes :

-       Polyvalence des matériels avec ORANGE.

-       Espace numérique pour les prestations d’accompagnement concernant les recherches d’emploi.

-       Présence de 2 " Services civiques " pour accompagner les jeunes.

-       Création de l’accompagnement au code avec la Poste

-       Expérimentation de MOOC à partir du 31 janvier.

Des ordinateurs  sont disponibles à Lesparre Médoc pour les jeunes qui souhaitent :

Accéder à Internet dans le cadre de leurs démarches.

Travailler en autonomie sur leurs candidatures.

S'initier aux bases de l'informatique, à la bureautique et à la recherche d'informations sur le Web.

 20190115 114513 resized 3

L’espace numérique a pour objet de répondre aux fractures qui existent. Son rôle est donc :

-      Avoir un bon accès numérique

-      Accompagner les citoyens

-      Eclairer sur l'identité numérique

-      Rassurer les personnes en les faisant accèder à des usages (Dossiers administratifs – Photos - …)

Ainsi, là aussi,  les besoins d’aide, de soutien et de formation sont formulés.

 byves lecaudey tenait les finances departementales depuis douze ans span style text transform uppercase photo fabien cottereau span b

Entre mars 1965 et avril 2011, Yves LECAUDEY est élu Maire pendant 46 ans au service de la commune de St Helène en Médoc. Il a été également Conseiller Général du canton de Castelnau/Médoc - Vice Président du Conseil Départemental de la gironde, chargé des finances et des moyens.  (Source photo : sud-Ouest)

Son analyse est en cohérence avec les acteurs administratifs et politiques ou/et des zones rurales qui, de fait, ont des questions identiques à résoudre comme les zones urbaines. Se trouver dans le" Pays Médoc " implique tant le rural que l’urbain.

Yves Lecaudey : " Une demande de stratégie cohérente, complète, sociétale dépasse une approche spécifiquement rurale."

Il confirme que l’immatérialité des fonctions administratives inquiète beaucoup de personnes et qu’il faut " accompagner " cette évolution. L’utilisation d’internet par l’administration oblige à dominer la maintenance technique et d’accompagner positivement la transition en cours.

Les questions relatives à l’école ont été au centre des échanges. Tant pour la formation des enseignants, que pour la gestion des espaces numériques dans les lieux scolaires et de la nécessaire relation entre les élèves, les parents et les enseignants. Dépassant les conflits générationnels entre " vieux " et " jeunes " le numérique est central dans notre société, tant dans ses dimensions sociétales que techniques.

diapo Bus Aquitaine

Le bus numérique sillonne les routes du département pour sensibiliser les seniors à des pratiques numériques.

En conclusion de ces rencontres

L’unité d’approche de notre société numérique doit être absolument en phase entre l’urbain et le rural. L’EGALITE D’INFORMATION, EN TEMPS REEL, est absolument incontournable. La question des "zones blanches" se pose encore.

Rechercher, sans arrêt, l’égalité des citoyennes et citoyens est " obligatoire ".

Il s'agit non pas de réduire mais de remettre de l’humain dans les paysages et pratiques sociétales numériques.

L’articulation entre les réseaux sociaux, les lieux de coworking, les tiers lieux et la vie sociale est la réponse à la société rurale, comme urbaine.

La question des données, face aux démarches faites par les habitants auprès des collectivités se pose. Les questions relatives aux chartes d’utilisation, alors que la RGPD s’impose est à affiner et à intégrer dans la réflexion.

Une multiplication d’agents de collectivités dédiés au numérique est nécessaire.

La formation continue est nécessaire à tous les niveaux.

Des formations conjointes à l'échelle de différentes communes peuvent être une excellente initiative.

Pour les enfants, peut-être devons-nous encore réfléchir à articuler, en même temps, l’école et les autres temps éducatifs et culturels,  poser et gérer le temps social des parents, en décloisonnant les temps scolaires et périscolaires.

Il faut donc des moyens et la prise de conscience des politiques et décideurs…L’attractivité du monde rural est un argument très positif pour amplifier les actions.

Une idée centrale  : Le besoin d’ACCOMPAGNEMENT, au-delà de l’assistance technique, besoin d’une aide, de soutien et de FORMATION.

Reportage Marcel Desvergne, Michelle Laurissergues

Dernière modification le mardi, 13 août 2019
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.