Imprimer cette page

Comment encourager les actions innovantes en maternelle : Pourquoi pas une journée " ateliers numériques " ? S’emparer du numérique à travers la mise en place d’ateliers numériques dans le cadre d’un projet sur une journée avec un intervenant extérieur (dans le cas présent, Jean-François Cauche (Docteur en Histoire médiévale et Sciences de l’information, consultant, formateur, animateur en usages innovants, membre du CA de l’An@é, site périscolaire sur Educavox) peut s’apparenter à une action innovante, créative et expérimentale. Cela s'est déroulé à l’école maternelle René Bétuing au Passage d’Agen en Lot-et-Garonne.

Les ateliers proposés : 6 au total sur une journée. Les objectifs ?

  • Découvrir, manipuler, participer à des ateliers numériques (dont la majorité en lien avec le projet littérature de l’année et les contes traditionnels)
  • Faire les premiers pas vers la programmation
  • Prendre du plaisir à jouer à des jeux de découverte incluant du numérique
  • Collaborer et échanger
  • S’initier à la programmation à travers des activités ludiques et créatives.

Dans l’espace " accueil ", les enfants étaient accueillis par le chat de Scratch. Lorsque chaque enfant posait une main sur une plaque en aluminium en forme de main et l’autre en forme de chat, il entendait " Bonjour " et " Miaou ".

Bienvenue dans le monde du numérique pour démarrer cette journée de découverte, pleine de surprises !

Ce jour-là, tous les enfants de 3 à 6 ans étaient répartis de manière hétérogène dans 6 équipes de 18 enfants (de la petite section aux élèves de CP).

Ils ont pu expérimenter 6 ateliers :

Atelier 1 : réaliser un conte traditionnel interactif, revisiter le conte traditionnel des 3 petits cochons en créant et en organisant ses propres sons à l’aide du logiciel Scratch.

IMG 7964 Small

Atelier 2 : Découvrir des sons.

Des exemples d’instruments de musique étaient chargés dans Scratch et les enfants pouvaient tester ces derniers au travers d’exemples d’interface en carton. Ils créaient ensuite leurs propres formes à l’aide de la pâte à modeler, utilisant l’aluminium et le scotch d’aluminium et confectionnaient leurs propres instruments qu’ils pouvaient ensuite décorer à leur guise.

 

Atelier 3 : Découvrir une version géante du Docteur Maboul, créée à l’aide des cartes Makey makey et de l’ordinateur.

Atelier 4 : Dessiner une fresque interactive en lien avec les contes traditionnels en utilisant de la pâte à modeler et les cartes Makey makey.

Atelier 5 : S’initier au Pixel art et réaliser quelques personnages de contes traditionnels (les 3 petits cochons).

Atelier 6 : Participer à un " escape game " " Calinours doit retrouver 3 de ses amis " d’après un album de littérature de jeunesse " Calinours va à l’école ". Les enfants devaient résoudre trois énigmes permettant d’ouvrir trois valises (fermées avec un cadenas à clé, un cadenas à lettres et un cadenas à chiffres) afin de retrouver les amis de Calinours : le renard, le sanglier et la grenouille. Accès à l'article.

IMG 8230 Small

La journée s’est terminée par la remise du diplôme « du petit explorateur numérique » à chaque enfant par l’intervenant principal, Jean-François Cauche.

Comment ce type d’action peut-elle permettre aux élèves de maternelle d’entrer dans le monde du numérique par le biais d’activités ludiques et créatives ? par une approche différente sans avoir les yeux rivés constamment sur un écran ou sur une tablette.

C’est l’enjeu visé également dans la mise en place de ce projet. Même si ce type de journée n’est pas transférable (clé en main) sur d’autres écoles, on peut s’en inspirer, l’améliorer, le personnaliser suivant les projets en cours, s’appuyer sur cette journée expérimentale pour générer d’autres ateliers en l’adaptant au potentiel humain et matériel de chaque école. Du potentiel, il y en a ; je ne cesserai de répéter qu’il faut valoriser toute action et surtout observer le dynamisme, la curiosité et l’engouement des enfants lors de ce type de journée.

Cette action peut aussi être perçue comme l’aboutissement d’un travail d’équipe tout au long de l’année sur la découverte du numérique (en grand groupe, en petit groupe, en décloisonnement et en APC) au sein d’une école.

J’encourage toutes les équipes qui souhaitent innover, avoir une approche ludique et créative du numérique avec des petits de se lancer ; les yeux des enfants vous indiquent que vous êtes sur la bonne voie et qu’il ne faut pas hésiter.

Face aux nombreux articles et publications sur les dangers des écrans, on peut constater à travers ce projet qu’une journée « ateliers numériques » avec peu d’écran, c’est possible !

Cette journée a pu avoir lieu grâce au projet que nous avons élaboré avec Mr Jean-françois Cauche, avec la collaboration de l'équipe pédagogique de la Maternelle René Bétuing au Passage d’Agen en Lot-et-Garonne, celle de l’équipe Canopé 47 en la personne de Adeline Bénézet (chargée des missions numériques), d'enseignants référents aux usages du numérique et de personnes membres de l’An@é.

STORTI Sylvie

Maternelle René Bétuing Le Passage d’Agen (Lot-et-Garonne) Administratrice de l'An@é et auteure Educavox

Dernière modification le dimanche, 26 mai 2019
Storti Sylvie

PEMF, Enseignant Référent aux Usages du Numérique (ERUN) en Lot-et-Garonne, Sylvie Storti est également membre du Conseil d’Administration de l’An@é.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.