Imprimer cette page

L’épidémie de Covid 19 a durement éprouvé un modèle socio-économique mondialisé, basé sur la circulation intense des biens et des personnes et la rentabilisation de ces mouvements. Le confinement a constitué un coup d’arrêt brutal de cette économie des « ailleurs ». A l’heure où chacun panse ses plaies, la ruralité et le numérique sont désormais regardés comme des chances, des chances de faire autrement, peut-être de faire mieux, en tout cas de faire « ici »…

La veille de l’entrée en vigueur du confinement, un million d’urbains ont quitté précipitamment les grandes métropoles françaises, un exode « express » pour ces chanceux qui possèdent une maison à la campagne. Les enfants se sont mis à télé-apprendre, les parents à télé-travailler, les médecins à télé-consulter, les consommateurs à commander en ligne pour aller ensuite dans son drive fermer… Et tout le monde a appris à faire une visio-conférence ! Tout le monde ? Non, seulement ceux qui avaient la chance d’avoir la bonne connexion, ou de savoir se servir d’un ordinateur… Pour les autres, c’était la double peine, confinement ET isolement.

Territoires naturels des solidarités de proximité, les communes rurales s’imposent clairement comme l’alternative française aux concentrations urbaines

Leur connectivité croissante joue pour elles, rendant chaque plus tenable la promesse d’accueillir des urbains qui veulent une vie meilleure. La ruralité est donc une chance pour les urbains, et bien sûr pour les ruraux, mais sous réserve de bien saisir l’opportunité digitale qui rend possible un Acte 3 de décentralisation, choisi et partagé avec les territoires, et une revitalisation généralisée des ruralités.

En 2020, RURALITIC fait le choix d’un programme dédié aux élus locaux leur permettant de construire leurs « smart villages » à l’horizon 2025, tous différents, tous uniques, mais tous numériques, parce que le numérique est le moyen qui favorise l’accès à l’éducation, à la culture, à la santé, au travail, à la consommation et à l’économie locales, ou à la mobilité… Une conviction que les Ruraliticiens portent depuis 15 ans, et qui s’est imposée à nous au cœur de la crise.

Bienvenue aux nouveaux élus ruraux, et bientôt numériques !

L'An@é est partenaire cette année encore de l'événement

Nous participerons à des tables rondes et présentations et témoignerons de l'événement sur Educavox

Accès au programme :

https://ruralitic-forum.fr/programme-des-plenieres-et-tables-rondes-la-ruche-280-places/

An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.