fil-educavox-color1

Cet Article initialement publié sur le blog de la formation en entreprise offre une réflexion permettant de mieux connaitre le monde des entreprises et les modalités de formation qu’elles mettent en oeuvre. Cela permet d’établir des points de divergence ou de convergence avec les formations des enseignants.
L’offre d’outils de classe virtuelle explose et les entreprises commencent à se convertir à cette nouvelle technopédagogie. Les règles d’animation d’une formation classique s’applique à une classe virtuelle. Voici quelques conseils pour réussir sa classe virtuelle en partant d’une comparaison avec les 10 points de vigilance d’une formation présentielle.
 
1- La conception de la formation
 
La conception d’une classe virtuelle est en général plus simple que celle d’une formation présentielle. Elle se résume à la production d’un diaporama qui doit respecter les règles habituelles à savoir :
Faire court (la durée optimale d’une classe virtuelle est de 20 à 50 minutes, le temps d’un exposé)
Privilégier les schémas au texte
Eviter les surcharges de texte
1 diapo toutes les 3 à 5′ (hors diapo intercalaires, soit une douzaine de diapo maximum)
Penser à faire faire des pauses structurantes et des exercices
 
2- L’implication des apprenants
 
Avant toute formation, l’apprenant doit être impliqué dans le processus pédagogique conçu. Lors d’une classe virtuelle, cette implication est également indispensable. Elle doit être doublée lors des premières expériences par une préparation à l’utilisation de la technologie “classe virtuelle“ :
Inviter les participants à se familiariser avec l’outil : comment se connecter, tester ses outils (microphone, carte son et casque…), comment utiliser les outils de communication (Tchat, main levée, sondage, intervention orale…)
Amener les participants à se familiariser avec le thème : prendre connaissance du programme détaillé, consulter une fiche E-Reading ou un module E-Learning sur le thème, préparer et adresser des questions à poser au formateur de la classe virtuelle…
 
3- La préparation
 
Avant de se connecter une ultime préparation est nécessaire. Pour une formation présentielle, cela se résume à organiser la disposition de sa salle, à vérifier que le vidéo projecteur fonctionne et à noter quelques consignes d’animation sur son tableau de papier. Pour la classe virtuelle, cela se traduit par :
Télécharger son diaporama bien avant sa formation et tester son niveau de lisibilité
Tester son matériel : casque, micro, caméra si vidéo… (Attention ! la qualité du matériel est indispensable afin d’éviter toute fatigue auditive ou visuelle des participants)
Répéter son intervention (si besoin faire une simulation de sa présentation, sinon jouer au moins les 5 premières minutes de son intervention).
 
 
Photo Credit : Roloff via Compfight cc
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.