fil-educavox-color1

Article publié dans Sud Ouest - Le guide doit permettre aux élèves de mieux appréhender les problématiques d'Internet© SEILLERY MARIE  - Dans le cadre du programme Educ&TIC consacré à la démarche Internet responsable, l’académie de Bordeaux a publié un guide des bons usages des réseaux sociaux. Une première en France

acebook, Twitter, Youtube... «Les jeunes ont une méconnaissance de ces outils», remarque Isabelle Martin, auteur du guide « Pour gérer une situation de crise liée à une publication sur les réseaux sociaux ». Une première en France, que l'on doit à l'académie de Bordeaux.

Ce guide, distribué dans les prochains jours (mais d'ores et déjà en ligne) aux personnels éducatifs et aux élèves des établissements, a pour but de «répondre aux situations d'urgence générées par des publications problématiques sur les réseaux sociaux les plus fréquentés par les jeunes» afin qu'ils soient en capacité de «reprendre en main les contenus et/ou données qui les concernent». 

Un ouvrage d'autant plus utile que, selon Médiamétrie, en 2014, 9 adolescents de l'Hexagone sur 10 sont inscrits sur au moins un réseau social. Autre chiffre d'Ipsos : 78% possèdent un compte Facebook en 2015. Vient ensuite Twitter (25%). Une présence massive qui génère autant de risques.

« Les conflits peuvent être rapidement résolus. Lorsqu'une publication pose problème, il faut la signaler à un administrateur du site, avec par exemple une capture d'écran. Son auteur en sera averti et il y a de grandes chances qu'il enlève lui-même le contenu inapproprié sous peine de voir son  compte suspendu", poursuit la déléguée académique à l'éducation aux médias et à l'information.

Un guide pour agir avant qu'il ne soit trop tard. Car le harcèlement en ligne peut parfois mener, dans les cas les plus extrêmes, au suicide, comme cette adolescente de 14 ans qui, mardi 28 avril, en Seine-Saint-Denis, s'est défenestrée après avoir été harcelée sur les réseaux sociaux.

Former le personnel éducatif

Autre volet de cette campagne de prévention, des « actions de formation », terme du communiqué du ministère de l'Education nationale, seront proposées aux personnels des établissements. Les volontaires devront avoir connaissance des enjeux et des usages des technologies numériques pour être en capacité d'intervenir.

« On recense une dizaine de problèmes par an à cause des réseaux sociaux au niveau de l'académie. L'objectif est qu'il n'y en ait plus du tout », conclut Isabelle Martin.

An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.