fil-educavox-color1

Défis et enjeux d’une éducation numérique éthique et responsable.

Dans notre monde globalisé, la société est marquée par les technologies numériques qui gagnent une influence toujours plus grande dans les domaines économiques et culturels.

Alors que 4 milliards d’humains sont connectés (55 % de la population mondiale), les jeunes attachent une importance croissante aux connexions numériques qui leur permettent de construire une grande part de leur sociabilité entre pairs (les 13-17 ans envoient chacun entre 4000 et 6000 sms par mois).

En savoir plus...

Ce que Condorcet a encore à nous dire sur l’éducation

Publié par  Professeur de Philosophie de l’éducation, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), Université de Lorraine sur TheConversation : " Quand on lit un grand philosophe, même s’il est mort depuis plus de deux siècles, on a l’étrange sentiment de lire un de nos contemporains, d’entendre une voix si vive et si forte qu’elle nous parle encore. C’est le cas lorsqu’on se penche sur les textes majeurs que Nicolas de Condorcet (1743-1794) nous a laissés sur l’école et l’enseignement.

En savoir plus...

Transformer la voie professionnelle en voie d'excellence, le chantier.

Tel est le titre de la Présentation des réformes que le CNFPT m'a demandé en décembre 2018. Lors de la réforme de la formation professionnelle de 2013-14, à laquelle n'était pas associée l'Éducation nationale qui en est pourtant une composante importante avec 700 000 lycéens professionnels, j'avais réagi en adhérant à l'AFDET et au Collectif des Présidents pour l'amélioration de la formation professionnelle. Ce dernier a mené une intense campagne d'audition de grands acteurs de la société civile et a présenté diverses propositions pour développer la voie professionnelle au Conseiller chargé du travail et de l'emploi du Président de la République.

En savoir plus...

Vers l'octroi du grade de licence pour certains bachelors délivrés en France

Dans les systèmes d'enseignement supérieur anglo-saxons, le bachelor est un titre de niveau "undergraduate". Il se délivre à la fin du premier cycle, donc correspond grosso modo à ce que nous nommons "licence". En France, les bachelors sont apparus dans les années 1980, créés dans un très petit nombre d'écoles privées tertiaires. Il fallut attendre le début des années 2000 pour que, du fait de la mise en place du système "L/M/D" commun dans la plupart des pays du Monde, ils puissent tirer bénéfice de leur positionnement au niveau bac +3

En savoir plus...

" Digital school at school in Europe ": approches de 43 pays européens.

Jean-Louis Durpaire, Inspecteur général de l’Éducation nationale honoraire : Eurydice vient de publier Digital school at school in Europe. Cette étude compare les approches de 43 pays européens en matière d’éducation numérique.

L’étude est riche et dense, organisée en 4 domaines essentiels : curriculum, gouvernance, formation des enseignants, évaluation.

En savoir plus...

Vers un nouveau conflit démocratique autour de l’orientation

L’orientation scolaire s’est développée dans notre pays dans le cadre d’une conception particulière de l’Etat. Il est non seulement éducateur mais aussi garant de la formation professionnelle, en très grande partie au travers des diplômes, mais aussi des modalités de formations. L’organisation de l’orientation initiale relevait de l’Etat. La loi pour la liberté de son avenir professionnel modifie le champ des acteurs et en donne la responsabilité à la Région.

En savoir plus...

" Les régions au cœur de la rentrée scolaire "

Conférence de rentrée de l’Association des Régions de France : François Bonneau Président délégué de Régions de France et Président de la région Centre-Val de Loire a tenu, ce 4 septembre, accompagné de Kamel Chibli président de la commission Éducation de Régions de France et Vice-président de la Région Occitanie, sa conférence de presse abordant les enjeux de la rentrée pour les régions dans les lycées.

 

En savoir plus...

Sur l’injustice scolaire

Entre les valeurs de l’école et leurs principes de mise en œuvre, notre système scolaire est parcouru par de multiples contradictions qui, chacune isolément et a fortiori prises ensemble, compromettent gravement les pratiques autant que les décisions éducatives : inclusion scolaire ou logique d’excellence, égalitarisme formel ou « discrimination positive », laïcité ouverte ou unité républicaine, école pour tous ou méritocratie, autonomie des équipes et des établissements ou universalisme du service public… Ces conflits, divers et tous essentiels, appellent alors à examiner dans son ensemble une éthique scolaire aujourd’hui menacée par autant d’incohérences factuelles, autant de dilemmes qui ne se disent pas au grand jour. Ils invitent enfin à construire une nouvelle théorie du contrat éducatif susceptible de les comprendre et de les dépasser.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.