Imprimer cette page

Pendant le Festival d’Avignon, l'Equipe Culture et Communication de l'Université d'Avignon accompagne le Living Lab The Bridge sur la partie étude d'usage et d'impact au sein du laboratoire à ciel ouvert Supramuros.

L'équipe Culture et Communication accompagne le Festival d'Avignon sur l'étude de ses publics. L'enquête 2016 porte notamment sur les usages et les pratiques numériques des festivaliers. Le festival d'Avignon est un laboratoire à ciel ouvert qui accueille chaque année plusieurs milliers de visiteurs. Il est donc le lieu privilégié d'expérimentation d'applications et de solutions innovantes à destination de publics disponibles pour partager leur expérience festivalière.

L'équipe Culture et Communication de l'Université d'Avignon est spécialisée dans l'étude des publics de la culture. Ses travaux portent plus particulièrement sur les publics des grands festivals, du cinéma, des musées, des expositions et des phénomènes médiatiques (télévision, médias sociaux). Les chercheurs de l'équipe mènent, depuis 1992, des enquêtes sur le Festival d'Avignon et sur le Festival de Cannes. Plus récemment le festival des Trans Musicales, des Vieilles Charrues en Bretagne, et le Festival Lumières à Lyon sont au cœur des recherches de l'équipe.

L'Agence Nationale de la Recherche finance, dans cette dynamique, le projet GAlerie de FEStivals (GAFES) qui associe chercheurs en informatique, sociologues et sociétés spécialisées dans l'étude des publics et dans la collecte de données pour appréhender la présence médiatique des festivals sur Internet, à partir des données produites par les festivaliers sur la toile. L'objectif de ce projet de recherche qui a débuté en octobre 2014 est, sur trois années, de créer un Observatoire des festivals au service de la connaissance sur la "forme festival" et des modalités de son existence à l'ère numérique.

L'Université d'Avignon est engagée dans le projet French Tech Culture Avignon Provence. Emmanuel Ethis, le Président de sa fondation, Paul Hermelin, PDG de Cap-Gémini et Olivier Py, Directeur du Festival d'Avignon ont décroché le label en juillet 2015.

The Bridge est la plate-forme européenne d’accélération et de développement de solutions numériques innovantes autour de l’événementiel et des contenus culturels. S’appuyant sur 9 festivals du territoire provençal (Vaucluse, Gard, Bouches-du-Rhône) leaders européens dans leurs domaines artistiques et totalisant 2 millions de spectateurs chaque été, The Bridge propose d’accueillir les start-ups du numérique autour de deux projets novateurs :

- « The Bridge » : Un accélérateur thématique unique en Europe dédié aux nouvelles applications numériques pour les métiers de la Culture, les contenus culturels et l’évènementiel culturel, accueillant les start-ups sur des sessions de 2 mois d’accélération intensive. Il accompagne des projets en phase conceptuelle en vue de leur prototypage et de l’analyse de leur modèle économique. Il accompagne leur capitalisation d’amorçage auprès d’investisseurs privés et de la BPI France.

- Un Living Lab testant en conditions intensives festivalières les meilleurs projets mondiaux et nationaux dans le domaine, projets ayant déjà fait au préalable l’objet d’une accélération (en France ou à l’international) et/ou d’une validation technique et de modèle économique. Il accompagne la montée en capitalisation auprès d’investisseurs privés et de la BPI France. La partie étude d'usages du Living Lab est assurée par l'Université d'Avignon.

Les applications testées par le Living Lab – The Bridge

Cet été, l'accélérateur The Bridge de la French Tech Culture a sélectionné 8 start-ups internationales du numérique. Ces dernières seront présentées au public pour utilisation durant la période du festival d'Avignon du 6 au 24 juillet 2016 au sein de la villa créative SUPRAMUROS dans le Living Lab prévu à cet effet sur le site Pasteur.

YOOBIQUITY (Sophia Antipolis/France)
www.yoobiquity.com

Yoobiquity est un réseau social innovant, basé sur le partage “on demand” et en temps réel de photographies, par le biais des réseaux sociaux. Cette application met en lien les utilisateurs entre eux grâce à se partage de photographie. Le concept consiste à poser des questions, s'informer sur un lieu en demandant à un utilisateur ce qu'il se passe dans un lieu précis. Ce dernier répond à cette demande à l'aide de son smartphone en prenant une photographie réponse à la demande du premier utilisateur.

APP&SYMPHONIES (Paris/France)
www.sonicsolveig.com

Sonic Solveig est une maison d'édition numérique qui fait entendre la musique différemment. Par la création d'applications musicales, Sonic Solveig crée le disque interactif où l'auditeur peut écouter les instruments de son choix, jouer à les associer au timbre, ajuster le son des instruments comme un ingénieur son, réorchestrer une symphonie. Sonic Solveig propose ainsi des jeux musicaux (PeerGynt) déjà disponible sur iPad et bientôt Casse-Noisette) s'adressant principalement aux enfants de 6 à 12 ans et leur permettant la découverte de la musique sans le prérequis d'une formation musicale ou solfégique.

ANICOMIC (Taïwan)
www.anicomic.co

AniComic est une plateforme de BD permettant aux particuliers de créer, personnaliser et partager leurs propres créations. Un éditeur ainsi qu'un lecteur permet aux utilisateurs de mettre en avant leurs créations mais aussi de lire les histoires des autres utilisateurs. Artistes, passionnés ou simplement curieux, Anicomic permet d'écrire, dessiner et animer les histoires.

TO SEE OR NOT TO SEE (Avignon/Paris – France)
www.toseeornottosee.fr

To See or not To See est la première application de bouche à oreille qui permet de commenter des spectacles, noter vos coups de cœur, acheter des billets en ligne, et organiser votre planning. Application destinées aux festivals et spectacles, elle collecte notamment toute la programmation du festival IN et OFF d'Avignon. Les utilisateurs peuvent choisir, commenter et noter les événements culturels ce qui permet aux autres utilisateurs d'avoir différents avis sur ce qu'ils recherchent.

BACHIBOUZOUK
Festival 360
« Histoires d'espaces »

Festival 360 est un concept immersif dans le secteur culturel par l'intermédiaire de casque à réalité virtuelle. Grâce à cet objet, vivez de l'intérieur des répétitions de spectacles au milieu des artistes via un enregistrement vidéo à 360 degrés dans des lieux comme la Cour d'Honneur du Palais des Papes. Des clips de 3 minutes permettent de vivre au plus près les événements culturels et réduisent la distance entre la réalité et la réalité virtuelle.

Les enquêteurs de l’Equipe Culture et Communication de l’Université d’Avignon

Emmanuel Ethis est Recteur de l’Académie de Nice et Chancelier des universités depuis août 2015. Il préside le Haut Conseil de l’Éducation Artistique et Culturelle ainsi que l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle. Il a occupé la fonction de Président de l’Université d’Avignon entre 2007 et 2015. Professeur des universités et sociologue de la culture, il consacre l’essentiel de ses recherches à la sociologie du cinéma, à la réception des œuvres filmiques et à l’analyse des publics et des spectateurs de cinéma notamment dans le cadre des Festivals de Cannes et d’Avignon. Parmi ses publications, on trouve La Petite fabrique du spectateur (2011), Sociologie du cinéma et de ses publics (2014, 3e édition) et fin 2015, Le Cinéma près de la vie. Il dirige scientifiquement l'étude d'usage et de pratiques culturelles du Living Lab Supramuros.

Damien Malinas est enseignant­chercheur, maître de conférences et responsable du Master Stratégie du Développement Culturel et du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université d’Avignon. Il est également Vice-président délégué à la Culture au sein de la même institution. Damien Malinas axe ses recherches autour de la sociologie des publics et des pratiques culturelles (cinéma et festivals) et de la sociologie des arts et de la culture principalement au sein de l’Équipe Culture et Communication dans le cadre du Centre Norbert Elias. Il dirige scientifiquement l'étude d'usage et de pratiques culturelles du Living Lab Supramuros.

Raphaël Roth est maître de conférences et responsable pédagogique du Master 2 Publics de la Culture et Communication à l’Université d’Avignon. Il occupe la fonction de chargé de mission en communication digitale au sein de cette même structure. Il développe ses recherches avec l’Équipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias, en axant sa réflexion sur les publics de la culture (festivals, cinéma, réseaux sociaux). Il s’intéresse à la musique au cinéma, à l’usage social du numérique au sein des grands festivals, la réception des formes symboliques issues des industries culturelles et à la réception des arts ludiques. Il dirige scientifiquement l'étude d'usage et de pratiques culturelles du Living Lab Supramuros.

Lauriane Guillou est doctorante en sciences de l’information et de la communication à l’Université d’Avignon, sous la direction scientifique d’Emmanuel Ethis et Damien Malinas. Dans le cadre de son projet de thèse, elle s’intéresse aux publics des festivals, et travaille plus particulièrement sur le Festival d'Avignon et le spectacle vivant. En 2016, elle est chargée de l’enquête « Le Festival d’Avignon et son public : focus sur les pratiques numériques ».

Elie Rodet est titulaire du Master Stratégie du développement culturel mention Médiation de la Culture et des Patrimoines, étudiant en 3e année de théâtre au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon.

Camille Royon est diplômée d'un Master Stratégie du développement culturel - Publics de la Culture et de la Communication. Dans ce cadre-là, elle a effectué un mémoire sur les publics des Rencontres Trans Musicales de Rennes, dirigé par Raphaël Roth et Damien Malinas. Elle débute en septembre une thèse en partenariat avec l'Association Trans Musicales de Rennes.

Quentin Amalou termine son doctorat en information et communication sous la direction d'Emmanuel Ethis. Ses travaux portent sur la sociologie du cinéma et de la musique et plus précisément les ciné-concerts en partenariat avec l'Orchestre Régional Avignon Provence.

So-Hee Han est doctorante coréenne dans l’équipe de recherche Culture et Communication à l'Université d'Avignon. Elle travaille aujourd’hui sur le rapport entre la contribution du Festival d’Avignon à l’image de la ville et l’influence de cette image sur les visiteurs asiatiques.

Alexandre Delorme est doctorant contractuel en science de l'information et de la communication, sous la direction d'Emmanuel Ethis, Damien Malinas et Frédéric Gimello-Mesplomb. Sa thèse s'inscrit dans le cadre du projet ANR GaFes, avec comme partenaire socio-économique le pôle PRIMI. Il aborde la question des pratiques numériques en terrain festivalier et la question de la représentation de données, en particulier sur le terrain des Trans Musicales de Rennes.

http://www.univ-avignon.fr/fr/actualites/toute-lactualite-de-luapv.html

An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.