Imprimer cette page
Les collèges connectés lieux d’incubation et centre de ressources 
Après avoir présenté les trois axes principaux de la stratégie de cette nouvelle Direction - accélérer la production de ressources numériques éducatives et pédagogiques, déployer les usages en classe, développer la culture numérique - Catherine BECCHETTI BIZOT Directrice du Numérique Pour l’Education présente ici un des projets qui traduit bien la démarche d’essaimage et de valorisation des pratiques : les collèges connectés.

Vingt-trois collèges ont ainsi été sélectionnés lors de la rentrée scolaire 2013 afin de bénéficier d’un accompagnement pédagogique et d’investissements spécifiques, pour leur permettre d’aller plus loin dans l’intégration du numérique dans les enseignements et la vie scolaire. Ces vingt-trois établissements choisis parmi les plus avances bénéficient de la qualification "collège connecté" permettant de valoriser les investissements de tous les acteurs et partenaires mobilisés pour la mise en œuvre du projet d’établissement. Ils constituent de véritables accélérateurs locaux d’innovation et de changement.

En intégrant le numérique dans le quotidien de l’établissement et de la communauté éducative et en favorisant les usages massifs et transversaux du numérique propices à la réussite scolaire, il s’agit de démontrer ses apports concrets pour les élèves, les enseignants et les familles.
Lors de cette année scolaire une centaine de collèges connectes auront été qualifiés. Ce projet est symbolique de la nouvelle gouvernance partagée avec les collectivités territoriales mise en œuvre par la loi de Refondation de l’école. C’est ainsi qu’à lui seul le Departement de Seine Saint Denis à ouvert à cette rentrée scolaire 12 nouveaux collèges connectes. Le seul budget d’investissement est pour le département de 5,5 millions d’euros.

Le suivi du projet est effectué en partenariat avec la Caisse des dépôts et la Direction de l’évaluation, de la performance et de la prospective est chargée de son évaluation.

Cette gouvernance renouvelée avec les collectivités territoriales, les académies et les établissements traduit bien la nécessité du partenariat et la volonté de quadriller les territoires en faisant de ces collèges des lieux d’incubation et des centre de ressources pour les autres établissements.

Les députés Laure de la Raudiere et Corinne Erhel dans leur rapport parlementaire "Agir pour une France numérique", interpellent les décideurs : "de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace" ...
Le ministère de l’Education nationale fait-il preuve d’audace avec le numérique éducatif ?
Claude TRAN

Dernière modification le jeudi, 16 octobre 2014
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.