Imprimer cette page

Lors des concertations en académies où nous avons assisté, plusieurs intervenants ont insisté pour que se construise une cohérence et une continuité de  l’école maternelle à l’université. Le numérique d’une manière générale, est perçu comme une plus-value éducative lorsqu’il permet des pratiques raisonnées d’une culture numérique partagée. Chacun demande que l’école ne soit plus en retard par rapport à la culture numérique innervant notre monde. Il est explicitement demandé d’impliquer les parents qui dans l’écosystème sociétal du numérique sont concernés directement par l’éducation.

Le jeudi 12 février, de 16h à 18h, à  la Maison d'Aquitaine à Paris l'An@é An@é et Parents 3.0 ont organisé un temps d'échange au sein de la communauté éducative, afin de comprendre comment le numérique peut changer/dynamiser les relations avec les familles. Il s’agissait de faire émerger les souhaits des uns et des autres dans l'intérêt des enfants, et voir quel rôle le numérique peut et doit jouer à l'école, quels liens il peut créer, et a déjà créés, quel support il peut être, d'un point de vue pédagogique et relationnel.http://www.educavox.fr/agenda-2/parents-ecole-quelles-passerelles-numeriques

Nous voyons bien aujourd’hui qu’il s’agit de faire de l’éducation le socle d’un projet de société ancrée dans des valeurs d’échanges, de solidarité, de co-construction de projets où chacun trouve sa place, responsables des politiques publiques, monde de l’enseignement, intervenants extérieurs, lieux de médiation, parents. Les rôles complémentaires de différentes structures éducatives peuvent assurer un continumm éducatif nécessaire. Permettre des temps de réflexion commune, l’élaboration de projets au sein de l’école, c’est permettre l’appropriation par le citoyen des valeurs éducatives, la modification des représentations de chacun et la définition de la place de chacun.

Construire ensemble des parcours éducatifs avec des pratiques numériques, utiliser les compétences et les matériels disponibles, créer des zones ouvertes aux parents dans l’espace éducatif pour qu’ils puissent consulter ou découvrir les élèves en action (vidéos) ou les productions scolaires (blogs, ENT...) Créer des rencontres à thème, rencontres « bidouilles numériques» enseignants, animateurs, parents, enfants, travailler sur la photo par exemple, jouer ensemble,  créer le café de parents sur des sujets numériques (réseaux sociaux, jeux vidéo…) avec des comptes rendus mis en ligne. Organiser une fête ou un événement numérique? Créer des visites dans des lieux de médiation culturelle ou scientifique, imaginer pourquoi pas un parent élu, délégué numérique ?

L’imagination nait de la rencontre de différentes approches.

Alors comment créer cette « émancipation » des équipes ? Comment assurer des formations conjointes, comment sortir des horaires institutionnels de formation tout en valorisant les équipes actives ? Comment donner du temps pour créer ces dynamiques ? Les temps de l’école doivent intégrer non seulement les équilibres des temps de l’enfant mais du temps de concertation et de formation pour les enseignants, de temps d’élaboration de projets entre les différents intervenants…

Souhaitons que la concertation à tous les niveaux offre un regard prospectif, des approches innovantes, une cohérence des politiques publiques à tous les niveaux  et permette l’invention d’un nouveau modèle pédagogique sans la rigidité des systèmes.  Joël de Rosnay, prospectiviste écrivain et scientifique nous rappelle que  l’innovation est un leurre, un miroir aux alouettes. "Au delà de l'innovation : la catalyse des écosystèmes disruptifs" au Forum Netexplo - 4 février 2015.  L’innovation n’est ni  dans les structures, ni dans les  produits ni dans les services,  ne se programme pas et ne se met pas en place par décrets. L’innovation est un processus dynamique et systémique…il prend pour exemple la Silicon Valley : l’innovation est née des contacts entre scientifiques, industriels, informaticiens et des sociétés.

De cette consultation ouverte éducation et numérique naitra-t-il un processus d’innovation ?

Dernière modification le lundi, 02 mai 2016
Laurissergues Michelle

Tout d’abord enseignante en école maternelle, directrice d’école, maitre formateur, directrice du centre Départemental de documentation pédagogique en Lot-et-Garonne (actuellement CANOPE),  responsable associative au niveau des écoles maternelles de 1973 à 1994, présidente nationale de l’An@é de 1996 à 2017 qui a créé le site Educavox dont je suis responsable éditoriale.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.