Imprimer cette page

Le Future Classroom Lab (FCL) est un projet porté par European Schoolnet (EUN) et dédié aux nouvelles pratiques pédagogiques. Il vise à promouvoir une méthodologie de co-création de scenarii pédagogiques, innovants et ouverts aux nouvelles technologies, dans un espace classe repensé pour développer chez les élèves et les enseignants, les compétences du 21ème siècle.

C’est un espace offrant un mobilier créatif et innovant notamment grâce aux travaux du groupe Archicl@sse.

img 2616

On peut même écrire sur les murs !!!...grâce à Velleda.

  • C’est un espace qui permet de « questionner les postures » des divers acteurs et ainsi de bousculer les certitudes, de modifier les représentations pour contribuer à l’évolution des mentalités.
  • C’est un lieu de développement, d’analyse et de promotion des pédagogies actives dans lequel l’élève est acteur de ses apprentissages. La finalité de ces pédagogies étant la mise en valeur et le développement des compétences du 21ème siècle.
  • C’est un endroit pour expérimenter, se tromper et apprendre.
  • C’est un espace d’échange de pratiques. Les erreurs, comme les succès, sont partagés avec l’ensemble de la communauté qui devient “apprenante”.

Le Future Classroom Lab est aussi le lieu de tous les transferts : transferts d’aménagement, de mobiliers, éprouvés avec succès, vers les autres espaces ; transferts de technologies, évaluées comme pertinentes, vers d’autres situations d’apprentissage (cours, travail personnel, à distance…) ; transferts de scénarii entre les disciplines.

Monsieur Xavier Garnier, professeur au LPII de Poitiers, chargé de mission DANE  en est un promoteur :

 

IMG 6513

 

 

C’est un lieu de rencontre de l’écosystème éducatif : élèves, parents, enseignants, cadres de l’éducation, chercheurs, professionnels, pouvoirs publics.

 

IMG 2835 

Ainsi, derrière le Classroom lab il y a l’idée de pédagogie de projet, avec un fil rouge d’apprentissage actif, c’est-à-dire apprendre en faisant. Et mieux qu’être actif, être acteur. Ce mode d’apprentissage est fondé sur la collaboration et la collaboration cela se construit : il ne suffit pas de mettre les élèves en groupe pour qu’il y ait collaboration. Chaque élève doit avoir un rôle, chaque élève doit avoir un domaine d’expertise et le groupe doit avoir la possibilité de faire ses propres choix.

Et le numérique dans tout cela ?

Dans le LP2I de Poitiers,  le numérique est un contexte ; il permet d’exploser les espaces mais il n’est pas le premier vecteur du changement : c’est un « partenaire » pour faire mieux ce que l’on ferait de toutes façons, c’est un amplificateur de la pédagogie.  Du reste, pour Xavier Garnier, les « digital natives » cela n’existe pas et par contre la fracture numérique est une réalité ressentie. C’est à dire que les compétences liées au numérique sont elles-mêmes des objets d’apprentissage  y compris pour ceux qui sont tellement à l’aise avec l’outil qu’ils ont tendance à s’y perdre et ont vraiment besoin de prendre du recul par rapport à lui.

 

 

 

Comment favoriser l'essaimage ?

Comment des équipes peuvent-elles transformer leurs pratiques, leurs projets, leurs lieux ?...

 

IMG 2824

 

Vers une nouvelle "forme scolaire "

 

 

En savoir plus

Le témoignage de Xavier Garnier, ambassadeur de la Future Classroom Lab (FCL) en France pour European Schoolnet

 https://archiclasse.education.fr/Future-Classroom-Lab

Reportage dans l'académie de Poitiers

Jean-Richard Brousse, Michelle Laurissergues, Jacques Puyou

Dernière modification le vendredi, 03 mai 2019
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.