Imprimer cette page

Face à une remontée de certaines idéologies mortifères, l'école doit certainement prendre ou reprendre la main pour sensibiliser les élèves sur la lutte contre l'antisémitisme, l'homophobie, le racisme, le nationalisme exacerbé si nous souhaitons défendre notre démocratie si fragile.

Devons-nous inquiéter en classe de l'utilisation qui est faite des réseaux sociaux ?

C'est sans doute tout un apprentissage qu'il faut mettre en place pour en assurer un bon décryptage et donc une bonne utilisation et ceci dès le plus jeune âge, l'informatique et la communication virtuelle étant incontournables aujoud'hui.

Face à certaines thèses complotistes déversées délibérément sur la toile pour faire passer des idées nauséabondes, pour avancer des thèses mensongères qui propagent en même temps la haine et la stigmatisation de personnes ou de communautés, c'est bien une campagne de sensibilisation à l'ouverture au monde qu'il faut entreprendre. Les enseignants, sans doute les premiers défenseurs de notre démocratie et de nos valeurs fondamentales doivent faire pression sur l'Education Nationale pour accentuer cette démarche dans les programmes scolaires, cela doit prendre une place prioritaire !

Ne pourrait-on afficher en grand dans toutes les classes de France les 3 valeurs de notre République : Liberté, Egalité et Fraternité ? et  placarder la charte universelle des droits de l'homme et celle des enfants afin de montrer que toute éducation de base repose sur ces socles essentiels pour faire vivre le vivre ensemble ?

Un temps de débat obligatoire ne devrait -il pas aussi être instauré en classe, de l'école à l'université ?

L'actualité permet d'évoquer des thèmes sociétaux qui permettent plus de cohésion et de respect de la dignité humaine. Ainsi, toute idée et tous les actes de rejet de l'autre, de haine, de violence, perçus dans l'actualité, doivent être discutés, analysés avec soin pour tenter d'éradiquer les préjugés, les idées reçues si tenaces dans l'inconscient collectif. L'enseignant, maître du savoir et défenseur de l'esprit de tolérance et d'accueil de la diversité, doit pouvoir aussi s'appuyer sur des témoins venant ainsi parler aux élèves de leur action de terrain en faveur de la justice, de la paix et de l'esprit de cohésion nationale, c'est un devoir pour l'école de la République qu'elle soit publique ou privée, peu importe, les enfants sont tous les mêmes.

Peut-on  faire pression sur l'Education Nationale afin qu'elle puisse dégager des espaces obligatoires dans les programmes parmi les autres disciplines enseignées ?  Les enseignants, exerçant un métier passionnant mais difficile, sont les mieux placés pour juger de cette URGENCE, étant confrontés journellement à diverses situations relevant plus du social que de la pédagogie.

Ils doivent être davantage épaulés pour assurer une autorité bienveillante mais ferme sur les principes fondamentaux de notre République, il en va de la survie de notre bien vivre ensemble. Cette éducation permettrait en plus aux élèves de posséder une plus grande culture générale de base en suscitant en plus la prise de parole en classe afin qu'ils se forgent une opinion personnelle basée sur une information fiable. Nous pourrions ainsi contrer des discours dangereux que l'on retrouve si souvent sur les réseaux sociaux et que l'on prend trop vite pour une vérité absolue !

C'est à cette seule condition, je le crois, que nous sauverons demain cette démocratie que certains voudraient bien voir tomber, nous ne pouvons pas les laisser faire, l'Histoire de la civilisation nous montre où cela peut nous mener et les enseignants le savent bien d'ailleurs.

Alors, chefs d'établissement, enseignants, parents, élèves, EXIGEZ cette éducation au débat démocratique en classe pour espérer demain de futurs citoyens qui, en plus des savoirs ou des diplômes acquis en classe, seront se lever instinctivement contre les idées de barbarie, de haine viscérale qui tendent dangereusement à se propager ici ou là, nous ne devons jamais nous habituer à cela, ce serait une faute impardonnable !

Maintenant, c'est à l'Education Nationale de donner les moyens et les outils pour pratiquer cette éducation à la citoyenneté trop souvent reléguée au second plan. Alors, RECLAMEZ ces moyens pour faire de l'école de la Réuplique un rempart primordial contre le totalitarisme intellectuel de personnes diffusant leur venin mortel dans les consciences. Jamais, ô grand jamais, nous ne devons baisser la garde devant l'intolérable haine qui est une peste rampante et coriace fragilisant les bases de notre République et aussi, au final, de notre école. Merci de relayer cet APPEL, de la part d'un citoyen de 60 ans qui écrit en pensant à l'avenir de ses petits enfants et des autres bien-entendu !

Guy Gillet !

Blog d'éditos humanistes : http://echangessolidaritefraternite.centerblog.net/

Dernière modification le mercredi, 13 février 2019
Gillet Guy

Créateur et ancien Président pendant 6 ans de l'asso festive et humanitaire "Je bouge pour les autres"  Site : http://pourlesautres.fr - Ancien Responsable-bénévole (au Téléthon - au Secours Catholique - à Saint Vincent de Paul) - Editorialiste libre à vocation éducative, pour défendre des valeurs fondamentales, afin de susciter le débat et l'engagement de tous - E-mail : g.gillet@libertysurf.fr
 
Mes Editos sont LIBREMENT utilisables par tous pour lancer le débat, la réflexion sur mon blog que vous pouvez faire connaître autour de vous, MERCI : http://echangessolidaritefraternite.centerblog.net/

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.