fil-educavox-color1

La Mission laïque française association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, est à la tête d’un réseau de 108 établissements d’enseignement français à l’étranger scolarisant plus de 61 000 élèves dans 37 pays. Par ailleurs, elle agit en tant qu'opérateur de l'Etat et/ou d'entreprises dans le cadre d'actions de coopération éducative. Elle organise son congrès annuel à Rabat, du 8 au 10 mai 2022. Source : Site de la Mission laïque française.

120 ans d’engagement au service de l’éducation dans le monde

Tous les ans, la Mission laïque française réunie les acteurs qui font vivre les écoles et les lycées français à l’étranger, des enseignants et représentants d’académies de France, ainsi que les représentants des partenaires institutionnels de la Mission laïque française.

congrès Mission laïque française - 120 ans

Après deux ans de pandémie, de bouleversements majeurs dans l’organisation de notre système éducatif, la communauté du réseau mlfmonde aura enfin, l’occasion de se retrouver pour le temps fort de la vie de l’association.

Ce congrès anniversaire sera le point d’ogre d’une année particulière… U congrès qui, en effet, est historique car il marquera les 120 ans de la Mlf, les 25 ans de l’OSUI… Un congrès sur le « monde d’après » pandémie que nous souhaitons que nous souhaitons le meilleur possible pour la jeunesse, pour les élèves accueillis dans nos écoles et lycées.

Jean-Marc Merriaux, directeur général de la Mlf/OSUI, présente les problématiques du #CongrèsMlf 2022 :

Les trois journées du congrès seront articulées autour de trois thèmes :

  • Jour #1 : Les (grands) enjeux géopolitiques et éducatifs :

La première journée permettra aux congressistes de prendre le recul nécessaire à la compréhension des enjeux géopolitiques du moment : ceux de la France dans le monde, ceux du Maroc, ceux de la France avec le Maroc, pays hôte de l’OSUI et de ce congrès 2022.

L’action éducative de la France à travers son réseau d’enseignement français doit également pouvoir s’apprécier à l’aune des enjeux et défis du monde de l’éducation : mais quels sont-ils ?

Il s’agit de co-construire des éléments de réponses sur un certain nombre d’interrogations pour mieux comprendre ce monde en mouvement : quels sont les chemins d’accès à l’éducation, quelle est l’économie de l’éducation dans le monde actuel, quels sont les enjeux de compétition éducative qui se posent aujourd’hui, pour les enseignements nationaux / internationaux ?

Jour #2 : Les (grandes) questions éducatives et pédagogiques :

L’enseignement en milieu plurilingue et/ou interculturel nécessite de dépasser certaines constructions culturelles ou identitaires monolingues. Cela implique également de comprendre et de reconnaître les nombreuses dimensions de l’unicité et de l’identité de chaque personne, ainsi que ses contextes social, culturel, de genre, ethnique et territorial.

Nous devons construire un travail introspectif sur la période de pandémie que l’on vient de vivre à l’échelle mondiale et ses conséquences sur le monde de l’éducation.

Qu’avons-nous appris au cours de cette période ?

Des avancées considérables en matière de compétences numériques ont été observées, mais pas seulement. Les modes hybrides d’enseignement et d’évaluation, basés sur l’intégration et la complémentarité de l’apprentissage en présentiel et à distance, de temps synchrone et asynchrone des apprentissages, nous conduisent à réinventer les systèmes éducatifs pour assurer l’apprentissage partout et à tout moment. L’établissement scolaire et les salles de classe ne sont plus les seuls lieux d’apprentissage et le temps pédagogique s’en trouve bouleversé. C’est une opportunité à saisir et sur laquelle l’association souhaite  capitaliser.

Les approches collaboratives, telles que mises en place dans l’écosystème de développement professionnel de la Mlf, témoignent de l’engagement des personnels mais aussi de changement de postures et de pratiques professionnelles. Plus que jamais, la collaboration entre enseignants garantit l’efficience des modèles éducatifs. L’épanouissement de chaque élève dans son cheminement personnel et professionnel reste la clef de notre engagement.

Il s’appuie sur la capacité à identifier et valider les compétences du 21ème siècle et notamment « savoir devenir soi », un des concepts essentiels pour préparer les élèves à évoluer dans un monde complexe et en mouvement.

Jour #3 : Les (grands) défis organisationnels et de développement :

Le développement d’actions de coopération éducative, de nouvelles zones géographiques pour l’enseignement français, pour la Mlf.

Des partenariats multiformes, de nouvelles formes de développement et de coopération pour la Mlf et pour l’OSUI. Les partenariats pour construire l’offre de développement professionnel (universités, INSPE, laboratoires de recherche, fondations…).

Une offre de formation ouverte à de nouveaux types d’établissements (en France, aux établissements privés internationaux…).

1. L’inscription dans l’environnement local : quels partenariats développer au Maroc pour l’OSUI : quelles relations de collaboration avec les établissements privés marocains, quel sens donner à un travail en réseau d’établissements en pleine responsabilité et partenaires privés indépendants, quelle coopération avec des institutions nationales, internationales (exemple de l’UIR).

2. Les partenariats institutionnels, académiques, internationaux. Quelle relation, quelle coopération ? Quelle relation avec l’Etat français, les Etats des pays d’accueil ? Place de la coopération, position vis-à-vis des souverainetés locales ?

3. Les partenaires de l’école : les parents. La pandémie mondiale a mis en évidence la pertinence d’approfondir la compréhension et la confiance mutuelles ainsi que la collaboration entre les principaux intervenants de l’école. Élargir et approfondir les rôles des élèves et des équipes éducatives, mais aussi de responsabiliser les familles en tant que partie prenante qui peuvent à leur tour soutenir l’apprentissage de leurs enfants. L’évaluation des établissements doit devenir un outil pour construire des nouvelles opportunités de coopération entre les partenaires et les directions de nos établissements.

Des partenariats avec des organisations « profit/non profit » (associatif/entreprise) pour continuer à promouvoir l’enseignement français à l’étranger peuvent être des modèles de développement à déployer.

Ces opportunités s’appuieront sur de nouveaux modèles économiques, sur des stratégies et outils marketing adaptées, la définition de nouvelles offres et de nouveaux services en répondant aux nouvelles attentes des usages, des publics …

Réunir les communautés

Près de 500 personnes sont attendues pour ce congrès à l’Université Internationale de Rabat. Entre séances plénières, tables-rondes, débats et ateliers, le congrès sera animé par des chercheurs, pédagogues, sociologues de renom.

Par ailleurs, le Lycée français international André Malraux OSUI sera l’établissement hôte de ce congrès.

120 ans de la mission laïque française

Trois jours qui marqueront sans aucun doute un tournant dans l’histoire de la Mission laïque française et dans ses orientations stratégiques.

 

Accès à l'article et à la vidéo

https://www.mlfmonde.org/rendez-vous-les-8-au-10-prochains-a-rabat-pour-le-congres-anniversaire-de-la-mission-laique-francaise/

Dernière modification le jeudi, 01 septembre 2022
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.