fil-educavox-color1

La sanction appelle la sanction

Nous ne savons pas grand chose des sanctions données chaque année dans les établissements scolaires. Pendant longtemps, cette question ne s’est pas posée de manière aussi cruciale, les chahuts étaient nombreux mais s’inscrivaient dans la vie des écoles sans créer de problèmes majeurs.
En savoir plus...

Ô Egalité, que de sottises sont dites sous ton nom...

S’il est vrai que, dans la loi qui va être discutée au sénat ces jours-ci, on parle peu de Liberté et pas beaucoup de Fraternité, en revanche, l’Égalité est fort présente, tant pour les genres que pour leschances... avec dans les deux cas, un même flou, générateur d’agacements, voire d’épouvante, allant jusqu’à provoquer des pétitions affolées.
En savoir plus...

Temps et lieux scolaires et sociaux.

Le dernier atelier du Forum Educavox 2013 est consacré aux temps scolaires et sociaux - Dans la génération du « temps réel » et de la « gratification instantanée », quelle place pour la durée et la profondeur dans l’apprentissage ? Quels lieux physiques ou virtuels, existants ou à créer, pour catalyser cet apprentissage ?
En savoir plus...

Une occasion manquée

La refondation de l’Ecole s’est focalisée surtout sur la réforme des rythmes scolaires, alors qu’initialement elle devait se concentrer sur la pédagogie et les contenus d’enseignement.
En savoir plus...

En finir avec les tabous ! (4)

Résumé des chroniques précédentes - L’école est très malade. Dans ce grand corps malade, l’organe le plus mal en point, c’est le collège. Que faire ? Cessons de nous lamenter, les solutions existent[1]. Mais d’abord, il faut tordre le coup à un certain nombre de tabous. Le tabou du programme, essentiellement disciplinaire et fondé sur l’image du savoir au XIXème siècle n’est pas le seul… Tabou de l’emploi du temps, tabou du fonctionnement en classe, une heure, un prof, une discipline, etc…

En savoir plus...

En finir avec les tabous ! (3)

André Giordan et Jérôme Saltet - Résumé des chroniques précédentes - L’école est très malade. Pas besoin d’être un grand médecin pour poser ce diagnostic ! Dans ce grand corps malade, l’organe le plus mal en point, c’est le collège. Que faire ? Cessons de nous lamenter, les solutions existent[1]. Mais d’abord, il faut tordre le coup à un certain nombre de tabous. Le tabou du programme, essentiellement disciplinaire et fondé sur l’image du savoir au XIXème siècle n’est pas le seul… Tabou de l’emploi du temps, tabou du fonctionnement en classe, une heure, un prof, une discipline, etc…

En savoir plus...