fil-educavox-color1

" Face à l’automatisation annoncée pour de nombreux métiers, la créativité devient une compétence cardinale. Peut-on apprendre à être créatif ? Et doit-on tous le devenir ? "

Telle était la problématique d’une des conférences du « Monde de demain », le 3 mars, à Cenon, au Rocher de Palmer en Gironde, dans le cadre d’ " O21 S’ORIENTER AU 21ème SIECLE ", s’organisant autour des thématiques suivantes : Choisir, Anticiper, Se former, Créer, Oser et se Réaliser. Comment aider les 16-25 ans à choisir une orientation adaptée à la société de demain ?

Animé par Laure Belot et Emmanuel Davidenkoff cette conférence a réuni Philippe Barre, fondateur de l’écosystème Darwin, Emilie Chapuis, coach en créativité, Claude Dupuy, professeur à l’université de Bordeaux et directeur scientifique du projet Ulab Innov, Alex Johnston, UX désigner et directeur associé d’Akiani, Maud Mulliez, artiste plasticienne et chercheuse en histoire de l’art et archéologie, Claire Rivenc, responsable du Fab Lab Coh@bit à l’IUT de Bordeaux et Vincent Textoris, entrepreneur et fondateur de la plate-forme Décathlon Création.

Une articulation judicieuse des moyens de communication d’échanges entre les intervenant (e)s et le public.

 

IMG 0331

Il est intéressant de voir comment Laure Belot et Emmanuel Davidenkoff animent l’heure et demie d’échanges, in vivo, dans la salle 650 du Rocher Palmer.

Furent utilisés plusieurs courts interviews de personnalités projetés en vidéo, sur grand écran,  des questions posées et relances aux intervenant(e)s présent(e)s sur la scène et la prise en compte des questions du public envoyées via les SMS sur une ligne téléphonique et un réseau  spécifique, et bien évidemment avec les réseaux sociaux classiques. Un dossier presse de 12 pages du Monde était bien sûr disponible. Et suivront des extraits de conférences en ligne et interviews. Et une demi-heure de rencontres avec les intervenant(e)s est organisée ensuite.

L’articulation du réel, du papier et des outils immatériels est bien devenue une réalité d’appropriation via notre civilisation numérique.

 

IMG 0334

Comment apprendre à être créatif ?

Ce premier échange permet d’intégrer les valeurs exprimées à la tribune.

Accompagner les équipes, nécessaire à la transformation sociétale profonde, s’inspirer des stimuli mis en place, intégrer positivement ses gestes, ne pas avoir peur de concevoir des œuvres d’art, échanger avec les autres, créer comme si c’était un jeu, ne pas oublier de douter, accepter la disruption comme moyen d’avancer, ne pas croire que la créativité rend tout facile, cela prend du temps. Il faut accepter l’idée qu’on n’est pas tout seul pour programmer sa création.

Les phases d’inspiration, de créativité, d’imprimentation sont à défendre comme un contrat de société.

Questions du public : Comment on en vit financièrement ? - La curiosité est-elle une nécessité pour le lien social entre créativité et lien social ?

Comment se pratique la formation à être créatif ?

  • Toujours avec l’esprit de rebondir quelque que soit la situation.
  • Accepter l’échec possible !
  • S’insérer dans les nouvelles formes de formation via, par exemple, les Fab Lab, les tiers lieux, les lieux collaboratifs.
  • Accepter d’apprendre " autrement ", sans s’opposer à tout ce que la formation peut produire.
  • Etre toujours ouvert à l’extérieur.
  • Acquérir une sensibilité, un état d’esprit, apprendre à casser les codes.

Question du public : La curiosité, comment s’apprend-t-elle ?

Comment être totalement créatif ?

  • Pour être créatif, il faut la mise en avant de votre raison vous permette de " décoder " et " coder " la société.
  • L’éthique de la joie, implique d’aimer ce que l’on fait et où on trouve du plaisir.
  • Il faut être heureux avant de souffrir, être TOUJOURS curieux et comme le formule, en particulier Philippe Barre : avec joie, il faut articuler l’envie, le plaisir et la passion.
  • Il faut " vibrer " et accepter néanmoins les difficultés.
  • Lever tous les freins et ne pas avoir peur de l’échec. Les lieux type " incubateur " accompagnent la création car on est toujours guidé.

Question du public : La pénurie est-elle un moyen de création ?

Avoir confiance pour créer avec envie, plaisir, et passion

IMG 0329

Les dernières prises de paroles permettent d’appuyer la création sur les démarches suivantes :

  • Accepter de douter.
  • S’articuler autour des gens bienveillants.
  • Intégrer que rien n’est impossible.
  • Se donner, chaque jour, au moins une ½ heure pour organiser les choses qui plaisent.
  • Se reposer en se déconnectant quelques instants, chaque jour.
  • Noter toutes ses idées.
  • Articuler d’une façon positive les divergences et les convergences.
  • Et surtout avoir confiance en soi, dans sa formation et dans l’avenir de la société.

Programme, bilan et vidéos 

http://www.lemonde.fr/o21/

Sur Twitter

#021

Dernière modification le mardi, 12 juin 2018
Desvergne Marcel

Citoyen numérique mobile, vice-président de l’An@é, responsable associatif accompagnant le développement numérique. Directeur du CREPAC d'Aquitaine,  Délégué général du Réseau international des universités d'été de la communication de 1980 à 2004, Délégué général du CI’NUM -Entretiens des civilisations numériques de 2005 à 2007, Président d’Aquitaine Europe Communication jusqu’en 2012. Président ALIMSO jusqu’en 2017, Secrétaire général de l’Institut du Goût de la Nouvelle-Aquitaine.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.