fil-educavox-color1

Quel accompagnement pour un continuum éducatif et de formation facilité par le numérique ? Avec les possibles évolutions de la forme scolaire, comment appréhender la diversité des lieux et des temps d’apprentissage ? In-FINE ouvre, le 20 mai, deux tables-rondes pour saisir les enjeux. Après avoir discuté l’importance d’éduquer au numérique et les multiples manières de transformer les pratiques pédagogiques, In-FINE entame son troisième temps-fort consacré aux stratégies d’accompagnement des parcours. Comment l’apprenant se forme-t-il ? Dans quel cadre ? Quel renouvellement didactique envisageable ? Chercheurs, institutionnels et praticiens se mobilisent...

Accompagner et favoriser le continuum scolaire et de formation avec le numérique, premier débat de 10h à 11h.

Avec le numérique, une plus grande fluidité entre les niveaux de formation devient possible, par l’établissement de passerelles et une meilleure information sur l’orientation. Ces atouts sont aussi valables pour assurer une continuité entre les temps scolaires et périscolaires, entre l’enseignement formel et les apprentissages informels.

Pour interroger les conséquences sur les savoirs et l’acquisition de compétences, interviendront:

• Hugues Labarthe, chef de projet à l'incubateur de la DANE de Créteil

• Inès de Marcillac, Adjointe au Maire chargée de l’éducation de Chatou, présidente de l’association des maires adjoints à l’éducation des Yvelines

• Odile Naudin, chef de projet à la Fondation pour l'Enfance

• Pascal Plantard, Professeur à l’Université Rennes 2, chercheur au CREAD. Fondateur et coordinateur de la filière USETIC-TEF

Lieux, temps d’apprentissage et adaptations de la forme scolaire, deuxième débat de 11h à 12h

Des projets portent l’ambition d’une conception de l’apprentissage moins attachée à la forme classique d’unité de temps et de lieu. Cette aspiration à se libérer, par le numérique, des contraintes spatio-temporelles permet d’envisager de nouvelles modalités d’accompagnement pédagogique. En découlent des réflexions indispensables pour imaginer la classe de demain.

Témoigneront:

• Etienne Butzbach, vice-président de la Ligue de l’enseignement

• Melina Solari Landa, chargée d’études à la Direction de la Recherche et du Développement sur les usages du numérique éducatif de Réseau Canopé et chercheure associée du Laboratoire Techné

• Christophe Caron, chef de projet TED-i et chef de projet Forme scolaire et aménagement des espaces d’apprentissage (Archiclasse) à la Direction du Numérique pour l’Éducation, Ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports

• Isabelle Dufrêne, enseignante-directrice, École des Marronniers

Les deux débats seront animés par une journaliste du Monde, avec la possibilité de poser des questions aux intervenants via la plateforme d’In-FINE. Entre les deux, une «chronique des Etats généraux du numérique pour l’éducation»permettra à Florence Biot, du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, de faire un point sur les 40 propositions identifiées.

Suivre le Temps forts et tous les événements associés sur

www.in-fine.education

Forum International du Numérique pour l’Éducation- Du 11mars au4 juin 2021

 
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.