fil-educavox-color1

Grenoble INP, co-organisateur de la 5ème édition du concours international de robotique FIRST Tech Challenge pour les lycéens et collégiens - 20 établissements de la région Rhône Alpes, avec plus de 20 équipes inscrites et plus de 200 participants seront au rendez-vous de la 5ème édition française du concours de robotique FIRST Tech Challenge (FTC2016) les 11 et 12 mai prochains à Fontaine, dans la métropole de Grenoble.

Cette compétition, challenge des équipes d’élèves du secondaire (lycées et collèges) en leur faisant résoudre une problématique par un robot qu’ils devront euxmêmes imaginer et créer.

Ce concours international de robotique est organisé par l’association FIRST (For Inspiration and Recognition of Science and Technology, créée en 1989 pour sensibiliser et impliquer le jeune public dans les sciences et techniques) et sponsorisé en Europe par PTC, société de logiciels de développement de produits. Il se déroule partout dans le monde (Etats-Unis, Inde, Singapour Russie, Corée, Espagne, Hollande, Allemagne, …).

En France, Grenoble INP co-organise l’édition nationale du concours de robotique FIRST Tech Challenge (FTC2016), en partenariat avec la société PTC, la ville de Fontaine, Grenoble-Alpes Métropole, la Région Rhône Alpes et la fondation Grenoble INP.

La robotique, un secteur d’avenir

La robotique trouve un très grand nombre d’applications et joue un rôle crucial dans la société actuelle : chaînes de montage dans l’industrie automobile, humanoïde, exploration de planète (Curiosity) ou de comète (comme par exemple, le robot Philae et sa sonde Rosetta qui avait été pilotée par un ancien de Grenoble INP – Phelma), médecine, chirurgie, drone, aide aux personnes ou encore accompagnement social.

Un projet avec de réelles contraintes d’ingénierie

En début de projet, toutes les équipes peuvent, si elles le désirent, emprunter auprès de l’organisation du concours le kit matériel requis. Tout au long de l’année, les participants, assistés dans leur démarche par des étudiants et personnels d’écoles de Grenoble INP, conçoivent, construisent, programment et testent leur robot. Un véritable projet pédagogique dans lequel les participants devront respecter des contraintes d’ingénierie bien réelles : cahier des charges et délais à tenir, travail en équipe et en mode projet,…

Chaque projet est évalué par un jury qui récompense les meilleures équipes avec différents prix, tels que le Prix de la motivation et du Fair Play, le Prix du dossier technique, le Prix de l’Innovation, le Prix du meilleur Design…et selon des critères précis comme par exemple la qualité des figures et légendes, l’ingéniosité des solutions ou encore la fonctionnalité du robot…

Le Prix du Jury sera décerné à l’équipe qui aura su répondre le mieux à l’ensemble des critères et Le Prix du Concours sera remis à l’équipe qui aura obtenu le plus de points à l’issue des différents matchs.

Qu’est-ce qui différencie le FIRST Tech Challenge d’une compétition de robotique « classique » ?

Ce concours entre dans le cadre des dispositifs « ACE » (Aide Citoyenne aux Études), à l’instar de "Cordée de la réussite", dont l'objectif est de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur de jeunes quel que soit leur milieu socio-culturel, en leur donnant les clés pour s’engager avec succès dans les filières d’excellence. Outre une compétition de robotique entre élèves, ce projet est aussi un moyen pour Grenoble INP de faire la promotion des sciences et de l’égalité des chances dans l’accès aux formations d’ingénieur auprès des lycées et collèges. Bien que basé sur le principe ludique d’un concours de robotique, le FIRST Tech Challenge constitue pour les équipes des collèges et lycées, les professeurs encadrant et les tuteurs Grenoble INP, un véritable projet pédagogique.

La sensibilisation aux sciences auprès du jeune public : enjeu crucial pour Grenoble INP

On observe aujourd’hui une certaine désaffection pour les sciences auprès des jeunes élèves de collèges ou lycées et ce, malgré un besoin toujours plus fort d’ingénieurs de la part des entreprises. Le monde industriel et celui de la Recherche s’en trouvent ainsi pénalisés avec un appauvrissement de leur recrutement. Donner ou redonner le goût des sciences aux plus jeunes est un enjeu majeur tant Grenoble INP que pour l’Industrie et la Recherche. Pour recruter les étudiants qui deviendront les ingénieurs et les chercheurs de demain, Grenoble INP s’engage depuis toujours dans des actions envers les établissements du secondaire ayant pour but de sensibiliser les élèves aux métiers et au secteur de l’ingénierie. L’organisation du concours international de robotique FIRST Tech Challenge en est un exemple. Grenoble INP a également la volonté d’encourager les vocations féminines pour les carrières scientifiques et technologiques, à travers cette initiative.

Chiffres clés en 2016

• 20 équipes inscrites – plus de 200 participants Venant de la région Rhône Alpes Auvergne : Fontaine, Grenoble, Lyon, Decines (69), Aix-les-Bains, Gières, Portes-les-valences, Isle d'Abeau, Rives, mais aussi de Paris.

• 2 arènes depuis 2014 (1 arène de jeu en 2012 et 2013)

• Participation active de plus de 50 bénévoles

A propos de Grenoble INP
Former des ingénieurs créatifs, responsables, engagés pour un avenir durable.

Grenoble INP fédère 6 écoles d’ingénieur et une prépa intégrée qui forment des étudiants en capacité de répondre aux enjeux sociétaux de demain dans les domaines de l’énergie, de la société du numérique, des micro et nanotechnologies, de l’environnement et de l’industrie du futur. Grenoble INP développe ses formations en synergie avec 21 laboratoires de recherche de haut niveau.

Grenoble INP - Ense3 (énergie, eau, environnement)
Grenoble INP - Ensimag (informatique et mathématiques appliqués)
Grenoble INP - Esisar (systèmes avancés et réseaux),
Grenoble INP - Génie industriel (ingénieurs en génie industriel)
Grenoble INP - Pagora (papier, communication imprimée et des biomatériaux),
Grenoble INP - Phelma (physique, électronique, matériaux) La Prépa des INP (cycle préparatoire intégré)

Chiffres clés

- 5500 étudiants ingénieurs, dont 860 doctorants (plus de 20 % d’étudiants étrangers)
- 1200 ingénieurs diplômés ingénieurs par an et 200 diplômés docteurs
- 25 filières de formation et 6 filières ingénieurs par apprentissage

Infos sur le site : http://sarabandes2016.sciencesconf.org/

Dernière modification le jeudi, 28 avril 2016
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.