fil-educavox-color1

La première édition
L’an dernier, j’ai vécu une expérience extraordinaire lors de l’écriture collaborative du conte Le Petit Chaperon rouge. J’ai eu la chance de travailler avec onze classes du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Belgique, de la France et de la Grande-Bretagne. 
Jamais je n’aurais crû qu’il serait aussi facile et plaisant de participer à un projet d’écriture d’envergure internationale. Durant trois semaines, la ré-écriture du conte nous a permis de nous réunir virtuellement et de créer une histoire originale et *parsemée d’expressions typiques de chaque pays participant. Au-delà des tâche d’écriture et d’enregistrement du texte, cette aventure aura donné la chance à nos élèves d’échanger sur leur culture, leur langue et leur quotidien d’écoliers.

(*Voir les commentaires échangés dans le document d’écriture commun ici.)
Comme plusieurs ont démontré leur intérêt de répéter le projet, il a été reconduit pour cette année, avec quelques ajouts qui en font déjà une expérience plus riche et interactive.

Des nouveaux souhaits réalisés
Capture-décran-2014-01-12-à-17.04.31
Illustrations des élèves de 6e année
Pour cette deuxième édition, je rêvais de faire participer des élèves des cycles supérieurs pour reproduire les images du conte. Mon souhait s’est réalisé grâce à deux enseignantes qui faisaient partie du projet l’an dernier mais qui oeuvrent maintenant avec des élèves du 3e cycle. Donc, en novembre et décembre dernier, deux classes de 6e année du Québec et du Nouveau-Brunswick ont créé les illustrations du conte. Je remercie d’ailleurs leur enseignante, Manon Roy-RichardsonNadia Racine, ainsi que leurs élèves qui ont réussi haut la main ce défi artistique !

Mon deuxième souhait était de trouver un enseignant de musique qui voudrait bien créer des effets sonores avec ses élèves pour améliorer l’expérience d’écoute du conte. Grâce au réseau Twitter, j’ai trouvé la perle rare en la personne de Nicolas Olivier, professeur d’éducation musicale en France. Ses élèves de 6e année et 1re secondaire (6e et 5e en France) créeront des effets sonores qui seront ajoutés à la vidéo finale du conte qui sera publiée sur le canal Youtube. Nous avons tous très hâte d’entendre les bruits qu’ils imagineront pour accompagner nos textes !

Cinq pays, 15 classes, 336 élèves

À partir du 20 janvier prochain, le conte voyagera donc des deux côtés de l’Atlantique dans 15 classes provenant de 5 pays (Suisse, France, Belgique, Grande-Bretagne, Canada). Au total, 336 élèves participeront au projet. Chaque groupe aura la responsabilité de composer deux pages du conte et par la suite, d’en faire une version audio dans laquelle des élèves liront le texte. Nos deux classes qui ont réalisé les illustrations participeront aussi au processus d’écriture car elles auront la tâche de réviser et corriger les textes.

Voici une liste Twitter regroupant toutes les classes participantes ainsi que leur enseignant. Cinq nouvelles classes se joignent au projet cette année.
Finalement, voici ce mur Padlet où la démarche et le canevas d’écriture peuvent être consultés.
Je souhaite à tous, élèves comme enseignants, beaucoup de plaisir à composer cette nouvelle version du Petit Chaperon rouge ! L’écriture commence le 20 janvier et se termine le 21 février. Sur Twitter, vous pourrez suivre les développements du projet avec le mot-clic #LePCR.
Dernière modification le jeudi, 16 octobre 2014
Léonard Brigitte

Je suis enseignante de 1er cycle au niveau primaire. Passionnée surtout par les enfants, je tente d’offrir à chacun la chance de s’exprimer et de vivre des expériences d’apprentissage et de création authentiques à l’école, à l’aide des outils technologiques. 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.