fil-educavox-color1

Par souci d’organisation professionnelle et pédagogique (mais aussi par un tropisme technophile personnel tenace…), j’explore diverses façons numériques de suivre les profils de compétences et les progressions des élèves.
Un cahier des charges
Mon cahier des charges pour un outil numérique de suivi des compétences des élèves est en gros le suivant :
  • accès multi-plateformes : possibilité de travailler indifféremment sur les terminaux fixes (ordinateurs fixes et portables) et mobiles (iOS, Android…) par synchronisation des données ;
  • flexibilité : possibilité de configurer librement les items ;
  • communication : possibilité d’exporter, de publier, de partager les données ;
  • collaboration : possibilité de travailler à plusieurs sur les mêmes items ;
  • gratuité si possible, ou faible coût.
De nombreuses solutions disponibles
La panoplie des solutions disponibles est assez vaste, et en perpétuel accroissement.
Il est d’abord possible d’utiliser des applications et des plate-formes dédiées. On prendra la mesure de l’offre via une requête de recherche avec ses mots clés : online grade book (je mentionne ici l’originalité de jumpro.pe, orienté sur l’évaluation par compétences).
Mais il est aussi possible de construire son propre dispositif en adaptant des outils génériques. De façon classique et efficace, on peut configurer et utiliser un tableur, avec la possibilité intéressante de visualiser les données sous forme de graphiques. Ghislain Dominé propose une en ce sens une intéressante utilisation du tableur Numbers via iOS ou MacOS (voir son Guide de l’iPad à l’usage des enseignants). J’ai moi-même essayé une utilisation de Google Spreadsheet.
Un outil flexible aux riches fonctions : Podio
Cette année scolaire 2013-2014, j’ai adapté et utilisé avec un certain succès Podio, une application de gestion collaborative de projets fonctionnant en ligne (via le navigateur) et via les terminaux mobiles iOS et Android. Podio nécessite certes un certain temps d’apprentissage, mais c’est un outil d’une étonnante flexibilité et offrant une multitude de fonctionnalités (il intègre d’ailleurs d’autres services dans son écosystème). Podio est traduit en français et offre gratuitement accès à toutes ses fonctions à concurrence de 5 utilisateurs par espace de travail.
Dans le cadre d’une évaluation formative et "narrative" (c’est-à-dire la plus explicite possible et la moins chiffrée possible, selon le modèle proposé notamment par Mark Barnes), j’ai d’abord configuré des fiches d’évaluation et de suivi des compétences des élèves (Podio nomme cela des "apps").
J’ai ensuite régulièrement renseigné ces fiches via le navigateur de mon ordinateur ou via une tablette ou un smartphone. Il est possible de joindre des documents à chacune des fiches (pdf, fichier texte ou autre), à partir du disque dur ou des espaces de stockage (Google Drive, Dropbox…). On peut ainsi, au besoin, garder trace de travaux d’élèves dans leurs fiches respectives.
Par la suite, on peut facilement trier les fiches selon tous les critères et croisements possibles, ce qui permet au besoin de créer des groupes de travail selon les compétences des élèves.
Un grand intérêt de Podio est la possibilité d’imprimer les fiches pour les communiquer aux élèves (il est aussi possible de les exporter au format tableur Excel). Cela facilite les discussions individualisées avec les élèves concernant leurs forces, leurs faiblesses et leurs progressions. Une grande aide de Podio est qu’il est possible de préparer des remarques typiques assez explicites qu’il suffira ensuite de cocher, — ce qui économise la peine de les écrire à de multiples reprises. Précision importante : Podio imprimera tous les éléments renseignés sur une fiche, — et il n’imprimera que cela. Ainsi, un item laissé vide n’apparaîtra pas sur la fiche imprimée, ce qui est intéressant si l’on veut à la fois simplifier l’information transmise aux élèves, mais aussi si l’on veut l’affiner et la différencier. Attention dès lors : puisque tous les éléments de chaque fiche sera imprimé, il faut prendre garde de placer les remarques que l’on veut garder privées sur une autre fiche de suivi.
Puisque Podio est un outil de gestion de tâches, on peut aussi associer des tâches à chaque fiche dans le cadre du suivi des élèves.
Pour le suivi des élèves, une fonction puissante de Podio que je n’ai pas exploitée est lacollaboration. Il serait en effet possible de partager les fiches entre plusieurs enseignants pour un suivi commun sur des compétences transversales, avec possibilité de discuter entre enseignants dans chaque espace de travail.
J’ai aussi utilisé Podio pour rédiger et transmettre des fiches d’évaluations ponctuelles, comme dans le cas d’exposés oraux. J’ai ainsi créé un modèle de fiche spécifique pour les exposés oraux. Chaque fiche renseignée directement lors d’un exposé a ensuite été imprimée et remise à l’élève.
A noter que Podio permet d’hyperlier des fiches entre elles (flux de travail utilisant des références d’apps). Ainsi, chaque fiche d’identité individuelle de chaque élève pourra-t-elle être liée à chacune des fiches d’évaluations générales ou spécifiques lui correspondant. Cela permet une efficace circulation entre les fiches.
Si vous avez des questions, des remarques ou des témoignages d’utilisation, merci de les communiquer en commentaires.
———————–
Voici des captures d’écrans à titre d’illustrations.

———————–

Voici des captures d’écrans à titre d’illustrations.

14538462567 d069-efbe6

14538394539 01ae-02c10

14538624017 0bc4-6d781

14538476888 a4ca-d3753



Article initialement publié le23 juillet 2014 sur mon blog

François Jourde
Dernière modification le vendredi, 03 octobre 2014
Jourde François

Enseignant de philosophie en lycée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.