fil-educavox-color1

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, dévoilent aujourd’hui la liste des 80 territoires labellisés Cité éducative. L’État les accompagnera avec près de 100 millions d’euros engagés sur les trois prochaines années et l’engagement de toute la communauté éducative. Dès la rentrée 2019, une enveloppe sera déléguée par cité éducative pour soutenir la dynamique. L’ambition des Cités éducatives : fédérer tous les acteurs des quartiers prioritaires de la politique de la ville afin d’en faire des lieux de réussite républicaine.

Carte des Cités éducatives

Elément central de la mobilisation nationale pour les quartiers souhaitée par le président de la République, ce programme vise à renforcer les prises en charges éducatives pendant le temps scolaire et périscolaire. L’objectif : accompagner au mieux chaque parcours éducatif individuel, depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle, dans tous les temps et espaces de vie. À travers les Cités éducatives, le Gouvernement veut ainsi fédérer tous les acteurs éducatifs - services de l’État, collectivités mais aussi associations et habitants - dans les territoires qui en ont le plus besoin, tout en leur apportant des financements nouveaux.

Jean-Michel Blanquer : « C’est par l’école qu’il est possible de lutter à la racine contre les déterminismes et les assignations, c’est par l’école qu’on élève le niveau général et qu’on oeuvre à la justice sociale. Les cités éducatives, dont le coeur est le collège du quartier, vont permettre de fédérer tous les acteurs et d’offrir aux enfants une éducation de qualité sur le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire ».

Julien Denormandie a déclaré : « Je me félicite du travail conduit avec les élus afin que les cités éducatives voient le jour dès cette rentrée. Les cités éducatives s’appuieront et permettront d’amplifier le travail des acteurs de terrain – professeurs, parents, collectivités, associations – en faveur de la réussite de la jeunesse des quartiers populaires, une belle preuve d’une grande équipe pour la réussite républicaine. »

Un dispositif inspiré par le terrain

Le dispositif est né à partir d’initiatives menées sur le terrain par les élus locaux, les services de l’État et les associations à Grigny, à Clichy-sous-Bois ou encore à Nîmes. La sélection des 80 territoires a ensuite été opérée grâce à un travail fin avec les préfets et les recteurs après l’élaboration par les collectivités d’une stratégie territoriale ambitieuse et partagée.

La labellisation des territoires

Le label d’excellence Cités éducatives est attribué aux territoires qui montrent leur détermination à faire de l’éducation une grande priorité partagée sur de tels enjeux et qui ne se fera pas sans les élus locaux.
La sélection repose sur un référentiel qui met l’accent sur la qualité du diagnostic initial, la force du pilotage proposé, et la précision des indicateurs de suivi et de résultat.
Les territoires ont présenté les actions, moyens et indicateurs envisagés pour répondre à trois objectifs principaux permettant leur labellisation : conforter le rôle de l’école, organiser la continuité éducative, ouvrir le champ des possibles.

Liste des Cités éducatives et quartiers - PDF

Dernière modification le vendredi, 06 septembre 2019
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.