fil-educavox-color1

La Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat a auditionné mercredi 27 mai, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Cette audition était consacrée à l’action culturelle extérieure de la France.

Au cours des échanges qui concernaient principalement la situation présente et à venir des établissements du réseau AEFE - réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger, Claude Malhuret, sénateur de l’Allier, ancien maire de Vichy, est intervenu pour attirer l’attention du ministre sur la situation des centres de FLE en France et les mesures de sauvegarde urgentes qu’elle appelle.

<> voir plus bas l’audition intégrale en video - repère 17:35

Dans sa réponse, le secrétaire d’État, faisant écho aux propos volontaristes tenus par le président de la République en date du 13 avril dernier, sur le monde du tourisme, de la culture, des sports et de l’événementiel, confirme que ces secteurs doivent bénéficier d’un traitement particulier dont l’exonération des charges patronales de mars à juin et d’un dispositif plus favorable pour le maintien, jusqu’à la fin de l’année, de l’activité partielle.

“Le projet de loi de finances rectificative qui sera présenté mercredi 10 juin au Parlement devrait comprendre ces mesures” a précisé Jean-Baptiste Lemoyne.

<> voir plus bas l’audition intégrale en video - repère 17:46

Dans la suite des échanges, le secrétaire d’État a abordé la situation du réseau culturel français dans le monde et indiqué qu’un recensement des besoins étaient en cours.

L’audition se termine par un échange moins formel sur la question de la promotion du français et de la francophonie. La présidente de la Commission attire notamment l’attention de Jean-Baptiste Lemoyne sur les questions que ne manquent pas de soulever l’utilisation quasi systématique de l’anglais dans les campagnes de communication à l’étranger pour la marque “France” y compris dans des zones comme l’Amérique latine où le français bénéficie d’une certaine “transparence” linguistique.

<> voir plus bas l’audition intégrale en video - repère 18:03

Le ministre se dit sensible à cette problématique, qui ne dépend cependant pas que du Quai d’Orsay. La question du plurilinguisme lui inspire par ailleurs cette réflexion : “qui défend la francophonie doit défendre les langues régionales”.


Voir l’audition intégrale en video :
Action culturelle extérieure de la France - Audition de M. Jean-Baptiste Lemoyne

Lire aussi :
Centres de FLE en France : les professionnels se mobilisent

Sauvons les Alliances Françaises !


Publié le 4 juin 2020
Dernière modification le vendredi, 05 juin 2020
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.