fil-educavox-color1

Par Rémi Sussan sur InternetActu : Pour beaucoup, l’art de la programmation est le sésame nécessaire à la compréhension du monde moderne… et à un emploi bien rémunéré. Le fameux débat autour de l’apprentissage du code à l’école en est d’ailleurs l’illustration la plus évidente. Et si les jours du « codeur » étaient comptés ? C’est la question que pose le journaliste Jason Tanz (@jasontanz) dans un récent article de Wired au titre provocateur : " Bientôt, nous ne programmerons plus les ordinateurs, nous les dresserons comme des chiens "

La cause de ce déclin inévitable du code, selon lui, c’est le triomphe des réseaux neuronaux et des techniques de machine learning. En effet, avec ces nouveaux programmes d’intelligence artificielle, il n’existe plus d’instructions spécifiques visant à accomplir une tâche donnée. Ce sont de vastes réseaux de nombres interconnectés, sans signification claire. Leur fonctionnement est opaque, nous dit Tanz, ce sont " des boites noires" . Pour leur faire exécuter un travail, on ne les programme pas, on les entraîne.

Accès à l'article : http://internetactu.blog.lemonde.fr/2016/05/21/demain-la-fin-du-code/

Dernière modification le lundi, 23 mai 2016
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.