fil-educavox-color1

Au mois de juin dernier, nous avons reçu Tristan, un jeune élève de seconde dont la soif d’apprendre n’a d’égale que sa motivation et sa volonté de s’engager. C’est avec plaisir que nous l’avons reçu au sein de Pixis et que nous avons essayé de lui montrer les différentes facettes du quotidien au sein d’une start-up : tableau blanc, master plan, sprint et déjeuner à la Felicita, Tristan nous raconte son expérience dans un petit billet.

" Élève en classe de Seconde, j’ai dû réaliser en fin d’année un stage en entreprise et si possible le plus proche de mes goûts et de mes aspirations. Aussi, comme je souhaitais apprendre et comprendre le fonctionnement des startups, j’ai eu la chance incroyable de pouvoir intégrer Pixis au sein de station F, grâce à l’un des co-fondateurs Borna Scognamiglio.

Ont commencé alors quinze jours de découvertes fabuleuses que je vais vous faire partager.

 

 

Mettre un pied dans les 34000m² de Station F, le plus grand campus de startups au monde, créé par Xavier Niel, était pour moi quelque chose de très impressionnant. Je me souviens comme je me sentais tout petit dans cette immense espace de travail : salle de coworking avec mobilier moderne, salles de réunion vitrées au 1er étage, canapés longilignes, fauteuils en forme d’œufs ou encore babyfoot, tous ces éléments me subjuguaient ! 

Grâce à cet environnement, StationF donne ainsi les moyens à des centaines de startups porteuses d’un projet innovant, qui ont été sélectionnées, de lancer leurs idées plus facilement en simplifiant leurs démarches : dans l’incubateur on trouve donc aussi la Poste ou l’administration fiscale.

Des programmes d’accompagnement et conférences sont proposées par des partenaires tels Microsoft, Google ou encore de grandes écoles de Commerce.

Bref, tout pour les couver !

Tout au long de mon stage, j’ai découvert petit à petit les différentes zones : la zone Create, où j’ai travaillé, la zone Share, pour échanger en réunions, et quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver à midi pour manger une délicieuse pizza à la Felicita.

 

A mon arrivée, j’ai très bien été accueilli par l’équipe de Pixis, qui m’a présenté son activité et leur mode de fonctionnement. Composée de 3 cofondateurs et de collaborateurs pouvant venir de n’importe où dans le monde, Pixis est vraiment multiculturel. J’ai bien compris que l’anglais est indispensable dans la vie !

Cette startup permet d’aider les jeunes à s’orienter alors que les professions actuelles se transforment et s’automatisent grâce aux évolutions technologiques et numériques. Pixis cherche principalement à aider les jeunes à définir qui ils sont vraiment et à les aider à définir quelle place et quel rôle ils veulent avoir dans le 21ème siècle notamment en lien avec les 17 objectifs de développement durable.

 

Pixis a structuré son activité autour de trois outils principaux pour l’orientation des jeunes :

  • La Galaxie des métiers est l’un des outils les plus importants de la startup et regroupe des centaines de professions avec une fiche détaillée pour chacune d’entre elles.

La Galaxie des métiers permet à n’importe qui de découvrir d’innombrables métiers de manière ludique et attractive et de les explorer, grâce à de nombreux filtres, en fonction de ses goûts, de ses envies, de son niveau d’étude ou de l’objectif du développement durable que l’on souhaite défendre.

  • Pixis permet également à l’aide d’un nouvel outil nommé Pixie (qui sera bientôt public !), d’aider les jeunes à mieux se connaitre et à mieux évaluer leurs compétences. En effet Pixie est un agent conversationnel intelligent qui va communiquer avec son interlocuteur en lui posant des questions et en lui proposant différents tests.

L’objectif de faire réfléchir le jeune sur ce dont il est capable ou sur ce qu’il apprécie. En écrivant ses propres réponses, il pourra concrétiser ses pensées et obtenir un résultat qui pourra l’aider dans ces recherches d’orientation.

J’ai moi-même suggéré quelques idées lors d’une réunion, pour rendre Pixie plus dynamique et lui donner un aspect plus jeune (smileys, tournures de phrases).

  • Enfin le dernier outil sont les ateliers

Pixis se met au contact des écoles et fait réfléchir élèves et étudiants sur les futurs métiers de 2030 en favorisant leur créativité. Ensemble, ils partagent leurs idées et découvrent les compétences à venir pour s’adapter au changement.

Et moi dans tout ça ?

J’ai eu la chance de découvrir, à travers les différentes tâches que j’ai effectuées, les grandes valeurs de travail prônées par Pixis.

J’ai pu m’exprimer librement, durant les réunions, car chaque membre possède la même importance ; j’ai pu jouer un rôle, lors de mes recherches sur les métiers de l’avenir afin de compléter la Galaxie des métiers, au même titre que tous ; et j’ai pu agir en autonomie lorsque j’ai participé à des évènements tels que le Festival Futur.e.s. à la Villette !

De plus, en tant que lycéen, premier concerné par la recherche d’orientation, le fait d’avoir autant interagi avec cette startup de l’éducation a pu me faire avancer sur mes propres prospections de métiers, notamment avec les métiers de l’innovation à venir….

L’équipe de Pixis a été à mon écoute durant tout mon stage et a été d’une incroyable gentillesse avec moi. J’ai partagé avec eux de très bons souvenirs que je garderai toujours en mémoire et j’ai acquis d’innombrables connaissances que sans eux je n’aurais pu imaginer. Une expérience formidable à vivre !

Article rédigé par Tristan

Dernière modification le lundi, 22 octobre 2018
Gaborit Aloïs

Co-fondateur de Pixis (www.pixis.co) je suis passionné par l'innovation au service des grands enjeux du 21ème siècle : je passe mon temps à parler des 17 objectifs de développement durable ! Alors, l'éducation, c'est évidemment, est le meilleur lien entre ces différents et pour co-construire une société plus durable, plus juste et plus responsable :)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.