fil-educavox-color1

Communiqué : Sensibiliser les jeunes aux grands enjeux de société, développer leur esprit critique et leur sens des responsabilités, leur apprendre à se décentrer et à se respecter les uns les autres, de même que les accompagner dans la réalisation d’actions concrètes au profit d’associations, tels sont les objectifs des supports pédagogiques de L’École de la philanthropie.

Comment s’engager lorsque l’on est un enfant ? Les enseignants ont certainement déjà entendu cette question émerger dans leur classe, et ce, particulièrement depuis la crise sanitaire. Dans la rue, à l’école, à la télévision… Les enfants sont confrontés quotidiennement à des réalités qui les interrogent. La pauvreté, les problèmes d’accès à l’alimentation ou aux soins de santé, les inégalités, les fléaux environnementaux : comment les combattre lorsqu’on n’a qu’une dizaine d’années ?

Des outils clé-en-main en lien avec les programmes

L’École de la philanthropie propose aux enseignants de CM1 et de CM2 d’accompagner les élèves dans un parcours initiatique de philanthropie.

Les enseignants peuvent s’appuyer sur deux types de ressources :

- des activités ponctuelles qui permettent de mener une première sensibilisation auprès des élèves ;
- un programme pédagogique clé-en-main qui peut durer de 6 à 10 mois et qui s’articule en deux temps :
- un parcours « sensibilisation » pour développer l’empathie et découvrir les grands enjeux de notre monde ;
- un parcours « action » pour mobiliser la classe autour d’un projet solidaire en faveur d’une association.

Ce dispositif permet aux enseignants de mettre en œuvre, avec leur classe, le programme d’EMC et les 4 domaines qu’il porte : la sensibilité, la règle et le droit, le jugement, l’engagement.

Une classe engagée et citoyenne

La classe met en place sa propre action et choisit, avec l’association sélectionnée, la manière dont elle peut la soutenir : collecte de matériels (produits d’hygiène, nourriture…), 

ramassage de déchets pour sensibiliser à l’environnement, création d’un jeu de l’oie géant pour une maison de retraite, etc. Les élèves prennent conscience qu’eux aussi peuvent donner de leur temps et aider les autres.

C’est l’occasion pour eux de découvrir comment gérer un projet et de devenir des philanthropes en herbe. Comme en témoigne Adrien, 10 ans, « Si personne ne fait rien, les choses ne changeront jamais ».

Des ressources pédagogiques gratuites

Grâce à une plateforme numérique (https://plateforme.ecoledelaphilanthropie.org/), les enseignants ont accès à :

- un guide enseignant leur expliquant la démarche et le programme ;
- des activités pédagogiques conçues avec Nathan pour aborder l’empathie, la philanthropie et la solidarité en classe ;
- des ressources complémentaires conçues par des enseignants, conseillers pédagogiques et partenaires éducatifs ;
- une interface de mise en relation avec des associations partenaires ;
- une hotline pour les guider dans toutes ces étapes.

Quand commencer le programme ?

Les enseignants qui choisissent de mettre en œuvre le programme dans leur classe peuvent le commencer de septembre à janvier.

2700 enseignants nous font confiance

Plus de 2700 enseignants sont inscrits sur la plateforme de L’École de la philanthropie.

Pour s’inscrire, rien de plus simple ! Il suffit de se créer un compte enseignant à l’aide de son adresse mail. Les inscrits peuvent ensuite suivre le programme étape par étape, télécharger les documents PDF et visionner les vidéos créées avec nos partenaires de manière illimitée !

L’École de la philanthropie dispose du patronage du ministre de l’Éducation nationale et de l’agrément du rectorat de Paris.

Pour en savoir plus : https://www.ecoledelaphilanthropie.org

Dernière modification le mardi, 08 juin 2021
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.