fil-educavox-color1

A son lancement en 2017, Dipongo avait fait le choix de collaborer principalement avec des musées, sociétés de transport ou encore des hôtels qui souhaitaient offrir à leurs clients une expérience interactive en famille. Mais au début de la crise sanitaire, les fondatrices se sont adaptées au contexte et ont décidé de proposer gratuitement Dipongo au grand public. Le nombre d’utilisateurs de l’application a alors plus que doublé pour dépasser les 60 000 comptes.

 
 
 

Un engouement qui s’explique par le concept original et créatif de l’application, qui a séduit bon nombre de parents soucieux d’apporter à leurs enfants du fun et de l’évasion durant le confinement. Cette forte croissance a obligé les deux fondatrices à repenser leur feuille de route en accélérant leur déploiement auprès d’une cible B2C, objectif initialement prévu pour fin 2021.

 Screenshot 2020 11 04 Histoires interactives DIPONGO1

Un usage contrôlé et intelligent du numérique.

Comment proposer aux enfants un usage contrôlé et intelligent du numérique tout en les rendant acteurs de cette expérience ? C’est pour répondre à cette problématique qu’Emmanuelle Gras et Marion Péret ont lancé Dipongo, une application ludo-éducative qui embarque les 4-8 ans dans des histoires fantastiques interactives. Si le début de l’histoire se passe sur un écran, les enfants basculent rapidement dans le monde réel pour poursuivre l’aventure. Une manière de proposer un usage maîtrisé du numérique au service de la créativité des enfants. Loin d’isoler, l’écran devient ainsi créateur de lien social, source d’éveil à la créativité et à l’imaginaire.

“Dans un monde où les écrans sont omniprésents, il nous a semblé malin, plutôt que de tenter de les éliminer, d’en exploiter le potentiel et l’aspect interactif. Amener les plus petits à rester connectés à la réalité grâce à l’intégration d’activités manuelles au cœur d’une aventure virtuelle, telle était notre ambition, un vrai défi aussi !” précise Emmanuelle Gras.

Un comité d’experts de l’enfance pour co-rédiger des histoires adaptées aux 4-8 ans.

L’appli combat les clichés sur l’utilisation du numérique par les enfants en proposant un contenu réellement pédagogique et enrichissant pour les enfants. Pour cela, les fondatrices de Dipongo se sont entourées d’un comité d’experts de l’enfance, avec des chercheurs en neurosciences, pédiatres, pédo-psychologues, sophrologues et professeurs des écoles pour co-rédiger chacune des histoires. 

“Chaque histoire fantastique contribue à l’éducation comportementale des enfants face aux écrans : ils sortent du tout écran et de la passivité pour réaliser des activités créatives. Aussi, leur créativité est largement stimulée tout comme leur autonomie, deux soft skills qui seront ensuite déterminants pour leur épanouissement au sein de la société. Nous sommes convaincus qu’un enfant créatif deviendra un adulte engagé dans sa vie” ajoute Marion Péret.

L’application Dipongo est disponible gratuitement sur tablettes et smartphones via Google Play et l’App Store. Dès novembre, des abonnements seront également proposés (3 mois, 6 mois et 1 an) pour accéder à un nouvel univers tous les mois, accompagné d’un carnet d’aventure. Les enseignants, déjà conquis par l’application, ont également accès à un abonnement annuel, afin de continuer à utiliser l’application dans leur classe pour encourager la créativité des enfants, tout en leur faisant manipuler des objets numériques qui leur seront utiles dans leur vie d’adulte.

https://www.dipongo.net/notre-concept-particuliers.php

Lien vers la campagne : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/dipongo-abonnement

Quelques témoignages

Marie, 44 ans, Maîtresse de CP : 
L’idée m’a séduite tout de suite. Les histoires Dipongo permettent de créer un vrai moment d’échange collectif. Les élèves font appel à leur imagination tout en travaillant les fondamentaux dans un esprit ludique.

Justine (13 ans), grande soeur de Mathéo (5 ans) : 
J’ai découvert l’application pendant le confinement avec mon petit frère Mathéo. Il a adoré les histoires Dipongo et de pouvoir aider Edgar.C’est trop rigolo de créer et trouver des idées avec lui.

Maman de Lou :
Lou adore attendre son carnet chaque mois pour découvrir un nouvel univers d’histoire.

Données clés

Année de création : En 2017, lors d’un “Start-up week-end”
Fondatrices : Emmanuelle Gras et Marion Péret
Activité : Appli ludo-éducative destinée aux 4-8 ans
Nombre de collaborateurs : 9 personnes
Nombre d’utilisateurs : 60 000

Récompenses :

CES Award 2020 software, BETT Awar early content 2020; Be a boss lauréate 2020, Elu coup de cœur au salon Ludovia et au concours Prix inno recherche- Emmanuelle Gras et Marion Péret au CES Award 2020

 

L’histoire de Dipongo

c74587d32d96Dipongo est une startup dont l’idée est née dans la tête de deux bordelaises, l’une directrice artistique, l’autre diplômée d’une école d’ingénieur, deux profils qui se sont rencontrés autour d’un amour pour les contes illustrés et d’une conviction : celle que la créativité et l’expérimentation doivent rester au cœur des jeux d’un enfant dans un monde de plus en plus numérique.

Depuis le début du projet en 2018, les deux fondatrices se sont entourées de partenaires emblématiques commes les Première et Orange. Une vraie opportunité qui leur a permis d’accélérer la création de leur produit grâce à une expérimentation en magasin mais surtout grâce à la co-création de prototype d’un objet connecté au sein de leur code Room. 

Aujourd’hui, neuf personnes participent à l’aventure. Après s’être exclusivement consacrée au B2B, l’entreprise s’ouvre aujourd’hui au B2C, pour répondre aux nombreuses demandes des parents et des professeurs.

 
 

 

Dernière modification le mercredi, 04 novembre 2020
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.