fil-educavox-color1

Lorsqu'en 2009 j'ai participé aux premières NetJournées organisées par iTop dans l'abbatiale de Pont à Mousson j'ai pu apprécier, comme d'ailleurs tous les enseignants présents, l'intérêt de ce nouveau forum des usages de l'ENT.

Car c'est bien grâce au partage des pratiques que peut se développer l'usage du numérique éducatif en créant de l'intelligence collective. Pour l'avoir compris, cette entreprise, qui investit dans un partenariat avec les autorités académiques, l'Université et ses " clients " que sont les collectivités territoriales, compte dans le paysage de la filière française du numérique éducatif et se développe rapidement.
A l'écoute des utilisateurs que sont avant tout les enseignants et les personnels d'encadrement, elle propose avec un fort investissement en Recherche et Développement des solutions qui collent aux attentes et répondent aux cahiers des charges des appels à projets lancés par le ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche dans la e-Education.

Certains pourraient regretter que l'Education Nationale n'a pas assez investi dans la formation continue des personnels en privilégiant cet échange de pratiques. On ne peut que se féliciter de cette action complémentaire à l'action publique dans ce secteur. L'excellent rapport conjoint des inspections générales de l'Education Nationale et de l'Economie et des Finances de juillet 2013 sur la structuration de la filière industrielle française du numérique éducatif, recommande en effet un cadre concurrentiel stable et clair permettant de développer également la co-édition entre les secteurs publics et privés.

Cette dynamique qui se développe aussi avecl'open data permet en outre à des entreprises française, dont de nombreuses start-up, d'être présentes à l'international en particulier dans les pays francophones particulièrement intéressés par la e-Education et les solutions pédagogiques développées en France.
La formation continue des personnels enseignants et des personnels d'encadrement depuis la création des MAFPEN a investi le champ du partage des pratiques pédagogiques, des expériences de terrain. Mais le coût des frais de déplacement de ces personnels a fortement limité l'impact de ces formations dont les budgets ont également pâti de drastiques restrictions budgétaires.
Le numérique a permis que se développent des réseaux nouveaux de partage de pratique. Les enseignants et les personnels d'encadrement les utilisent de plus en plus pour échanger initiatives voire innovations. Des échanges entre pairs où l'institution peut avoir sa place ...mais pas toujours.

Les NetJournées, c'est le présentiel qui s'ajoute au distanciel virtuel dans une démarche qui allie le plaisir de la rencontre et de la découverte à celle d'une nouvelle pratique de formation personnelle enrichie du numérique.
L'élève de lycée Hervé BORREDON, qui a découvert dans un club informatique les potentialités de cette science, est aujourd'hui le PDG d'une entreprise de 5 millions de chiffre d'affaire qui emploie plus de 70 collaborateurs et poursuit son développement industriel dans un secteur a très forte croissance.

Aux NetJournées 2015, plus de 500 enseignants et personnels d'encadrement sont venus partager leur expérience et s'intéresser à celle de leurs collègues.
J'ai noté pour ma part une très forte participation de personnels de direction qui ont compris combien le numérique pouvait permettre de personnaliser l'action pédagogique en direction des élèves et permettre ainsi au plus grand nombre de réussir mais également combien il facilitait le pilotage de l'établissement dont ils ont la charge.
L'académie de Strasbourg, partenaire de l'évènement, a bien sûr contribué à son succès et l'action du Délégué Académique au Numérique Marc NEISS et de son équipe aura été déterminante. Le Recteur d'Académie Jean Pierre GOUGEON a tenu à y participer.
Educavox était bien sûr partenaire média et publiera des reportages de terrain.
Dans cet entretien, Hervé BORREDON précise les objectifs de ces NetJournées et les projets développés par iTop Education.

Claude TRAN

Dernière modification le samedi, 02 mai 2015
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc. A 34 ans il accède aux fonctions de chef d’établissement puis s’expatrie à nouveau, cette fois en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis Vice Président de l’An@é, actuellement administrateur de l'An@é et de l'association Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.