fil-educavox-color1

Les personnels de direction et d’inspection ont encore quelques jours pour déposer un dossier de candidature au master 2 professionnel M@dos, Management des Organisations scolaires.
Crée en 2009, ce parcours de formation sur 24 mois à destination des personnels d’encadrement de l’éducation nationale, est construit en partenariat par un consortium d’universités (université d’Angers, université Charles-de-Gaulle – Lille 3, université de Lorraine, université Paris Est – Marne La Vallée, université de Poitiers), avec le soutien et la participation de l’ESEN. D’autres établissements pourront s’associer et enrichir le dispositif dans les prochains mois.

Il permet aux personnels de direction et aux inspecteurs qui le souhaitent de s’engager dans une formation diplômante aboutissant à un master professionnel, délivré par les universités associées au consortium.

L’originalité de M@dos est d’être une formation inter-catégorielle "hybride", c’est-à-dire qu’elle croise e-learning, regroupements en présentiel et pluri-disciplinaire (science de gestion, psychologie, science politique, sociologie, ressources humaines, droit, communication pour les TICE.)
Outre des compétences "métier" très pointues (droit, évaluation de dispositifs éducatifs, techniques de conduite de projet, RH…), cette formation offre une compréhension des enjeux pédagogiques, juridiques, sociologiques, politiques du système éducatif et favorise également l’appropriation et l’usage des technologies numériques par les apprenants.

Le dispositif M@DOS repose ainsi sur une organisation pédagogique à distance innovante. En complément d’une plateforme MOODLE riche en ressources numériques textuelles et audio-visuelles, les étudiants sont engagés dans des activités pédagogiques en lien direct avec leur quotidien professionnel. Les scénarii pédagogiques à distance prévoient un fort encadrement de la part de l’équipe pédagogique. Ces échanges s’organisent entre autres dans le cadre de classes virtuelles. De façon à rompre avec l’isolement qui caractérise souvent la formation à distance, des groupes de travail collaboratif permettent aux étudiants à la fois entraide sur les productions à fournir et échanges sur les pratiques professionnelles. Il est prévu sept regroupements en présentiel de 2 jours sur les 24 mois de formation.

Pour la cinquième promotion qui rentrera dans la formation à l’automne 2013, la date limite de dépôt des candidatures auprès de l’ESEN est fixée au 7 juin 2013.

L’admission à la formation se fait sur dossier et sur examen des candidatures par un jury composé d’enseignants des universités partenaires, de représentants de l’ESEN et d’académies.

L’An@é est allée à la rencontre d’une « étudiante » qui suit cette formation.

Catherine FERRANDIERE est principale du Collège Emile DURKHEIM de Peujard en Gironde ; elle fait part dans cette interview de ses motivations, de son mode d’organisation, de son ressenti … « On se prend au jeu » dit-elle « et le travail collaboratif nous pousse individuellement à avancer tout le temps car on se sent lié au groupe ….et le groupe agit en régulation ».

Le « blending learning » pour former les personnels d’encadrement n’est-ce pas un bon moyen pour les sensibiliser à l’usage des sciences du numérique en éducation ?

Mais qu’en est-il de la formation initiale des personnels de direction pilotée par les académies ? Un Référentiel des compétences professionnelles pour le déploiement d’une politique numérique a été publié en 2009 mais la constitution des équipes de formateurs, le choix des responsables de formation, les modes de formation ne sont ils pas conditionnés par la parfaite maitrise de ces dispositifs ? Est-ce aujourd’hui le cas ?

Car ne nous y trompons pas le M@dos est proposé aux personnels d’encadrement …déjà recrutés, et volontaires !

Et ne devrait-on pas faire de même pour assurer la formation continue des personnels enseignants ? Quant à la formation initiale, chacun convient que les ESPE ne réussiront qu’à la condition de former les futurs enseignants au numérique mais avant tout PAR le numérique. Et trouver là de bonnes raisons de mettre en pratique avec les élèves ce que l’on aura expérimenté dans sa propre formation.

Encore faudra-t-il utiliser des formateurs formés et pratiquants !


Claude TRAN






M@dos
Le parcours de formation comprend les 10 enseignements suivants, répartis en 4 unités d’enseignement :
UE 1 : Stratégie et Management des organisations scolaires (17 ECTS) :
« Culture numérique » - 35 heures – sur les semestres 1 et 2 – responsable de l’équipe du cours : Jean Duchaine, Chef du département des ressources et des études - ESEN
« Approche stratégique des organisations scolaires » - 40 heures – semestre 1 – responsable de l’équipe du cours : Pierre-Charles Pupion, Maître de conférences – université de Poitiers
« Les ressources humaines dans une organisation scolaire » - 40 heures – semestre 2 – responsable de l’équipe du cours : Dominique Maréchal, Maître de conférences associée – université Lille 3
« Conduite du changement et gestion de projets » - 25 heures – semestre 3 – responsable de l’équipe du cours : Sylvie Chevrier, Professeur des universités – université de Paris Sud-Orsay
UE 2 : Droit et Politiques publiques en éducation (13 ECTS) :
« Droit de l’éducation » - 40 heures – semestre 2 – responsable de l’équipe du cours : Antony Taillefait, doyen de la faculté de droit et d’économie-gestion – université d’Angers
« Les politiques éducatives » - 40 heures – semestre 1 – responsable de l’équipe du cours : Nathalie Mons, Maître de conférences – université Grenoble 2
« Anglais professionnel » - 20 heures – sur les semestres 1 et 2 – responsable de l’équipe du cours : Laura Joyce, Professeur agrégée - ENSMA Poitiers
UE 3 : Acteurs et performances (11 ECTS) :
« Management de la qualité des services » - 20 heures – semestre 3 – responsable de l’équipe du cours : Muriel Jougleux, Professeur des universités, directrice de l’UFR de sciences économique et gestion – université Paris-Est Marne La Vallée
« Sociologie de l’éducation : l’établissement scolaire et ses acteurs » - 20 heures – semestre 3 – responsable de l’équipe du cours : Anne Barrère, Professeur des universités – université Paris-Descartes
« L’évaluation des performances scolaires » - 40 heures – semestre 3 – responsable de l’équipe du cours : Bruno Suchaut, Professeur des universités – IREDU – Université de Bourgogne
UE 4 : Mémoire du Master (19 ECTS) :
« Présentation, rédaction et soutenance »
Dernière modification le lundi, 10 novembre 2014
Tran Claude

Agenais de naissance Claude TRAN a été professeur de Sciences Physiques en Lycée, chargé de cours en Ecole d’Ingénieur, Inspecteur pédagogique au Maroc, chef d’établissement en Algérie comme proviseur du lycée français d’Oran ; en Aquitaine il dirigera les lycées Maine de Biran de Bergerac, Charles Despiau de Mont de Marsan et Victor Louis de Talence. Il a été tour à tour auteur de manuels scolaires, cofondateur de l’Université Sénonaise pour Tous, président de Greta, membre du conseil d’administration de l’AROEVEN, responsable syndical au SNPDEN, formateur IUFM et MAFPEN, expert lycée numérique au Conseil Régional d’Aquitaine, puis administrateurà l'An@é, actuellement administrateur Inversons la classe, journaliste à ToutEduc, chroniqueur à Ludomag.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.