fil-educavox-color1

Alors que les réseaux mobiles deviennent plus forts, les entreprises étendent la connectivité Internet aux appareils physiques et aux objets de la vie quotidienne. Dans un monde où les objets se connectent entre eux  (Internet des objets ou IdO), les possibilités d’innovation sont infinies. Ce n’est qu’avec la puissance de la technologie 5G que les nouvelles idées les plus audacieuses d’aujourd’hui – villes intelligentes, voitures autonomes, robotique en temps réel, maisons réellement connectées et bien plus – seront complètement réalisées.

Rogers vend du rêve sur son site WEB.

Qui est Rogers ?

Rodgers Communication, l’un des plus grands groupes de télécommunications au Canada, particulièrement dans les domaines de la téléphonie mobile et de l'accès à Internet, de la télévision par câble ainsi que des médias de masse est un réseau qui connecte des millions de Canadiens entre eux, donne accès aux services d’urgence 911 (le 112 en France). Rogers a obtenu les meilleurs résultats au test effectué par umlaut, chef de file mondial de l’analyse comparative des réseaux. Rodgers est une solide compagnie dont la fiabilité est reconnue par de multiples études comparatives.

Et pourtant …

Le 8 juillet … catastrophe …Des millions de Canadiens se sont retrouvés sans service mobile ni internet. La panne a été provoquée par une mise à jour de  maintenance de son réseau de base, explique Rodgers.

 Des millions de Canadiens se sont alors retrouvés sans service mobile ni internet. Cela a perturbé la police, les tribunaux, Service Canada, les radiodiffuseurs et la technologie Interac, entre autres.

Rodgers Communications a expliqué que la panne avait été provoquée par une mise à jour de maintenance de son réseau de base.

         … une mise à jour ratée chez un seul fournisseur peut paralyser les paiements Interac, les appels au 911, des tribunaux, Service Canada, les voyageurs (ArriveCAN), les systèmes dalarme et la télémédecine. Lit-on dans LaPresse du 12 juillet

Que les clients de toutes les institutions financières se retrouvent dans l’incapacité d’effectuer des transactions parce qu’un seul des opérateurs de télécommunications tombe en panne est sidérant ! L’architecture du réseau Interac ressemble à un château de cartes qui s’effondre dès qu’on y retire une carte! », s’étonne Jean Beaulieu, consultant en informatique… des entreprises ne pouvaient pas passer de commandes, ne pouvaient pas conclure de ventes en ligne, ne pouvaient même pas communiquer avec leurs employés.

Ce n’était qu’un incident de parcours … le premier d’une telle envergure au Canada.

Ne devrions-nous pas tirer leçon de cet incident et réfléchir à nos relations, nos dépendances aux technologies numériques ?

Moi qui payais toujours mes achats quotidiens en argent comptant, j’ai pris l’habitude de tout payer avec ma carte de crédit depuis la Covid.  Double erreur ! Visa connaît tout de mes habitudes de consommation, donc de ma vie quotidienne et lors d’une panne généralisée comme celle de Rodgers, plusieurs se sont retrouvés sans argent comptant, incapable de payer pour leurs achats, aliments ou médicaments !

Toutes ces « Solutions d’affaire, Solutions bancaires internet, Solutions d’entreprise, etc. » offertes aux entreprises sont bien inutiles si celles-ci ne disposent pas d’un plan B qui assure leur fonctionnement quand le cordon ombilical qui mène eux et leurs clients au Cloud est cassé !

S’il y a un aspect positif, dit l’analyste Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, cest que la panne est survenue avant une utilisation beaucoup plus complexe du réseau 5G qui doit par exemple appuyer des interventions chirurgicales à distance et la conduite autonome de véhicules sur nos routes.

L’être humain semble avoir depuis toujours d’ambivalentes relations avec ses inventions et malgré sa créativité et son intelligence il ne parait pas en tant qu’espèce être capable d’apprendre de ses erreurs.

La révolution industrielle du 19ème siècle a provoqué les pires pollutions atmosphériques, les pires climats sociaux engendrés par l’appât du gain des industriels, et a suscité des révolutions qui ont conduit au développement de régimes politiques totalitaires qui à leur tour ont mené à d’horribles guerres qui ont encore cours de nos jours.

 

Ces engrais artificiels, pesticides et herbicides qui auraient pu se contenter d’un rôle de support à l’agriculture sont devenus des essentiels. Ils appauvrissent les sols et entrainent leur salinisation.  Les aliments produits par ces cultures intensives sont des denrées à faible valeur nutritive.  N’est-ce pas du sol que les plantes tirent les minéraux de leur croissance et ces plantes joufflues gonflées d’engrais chimiques ressemblent à ces sportifs aux muscles gonflés au dopage.

 

Depuis la nuit des temps, les guerres et les puissants ont été pour les populations humaines à la fois source de destruction et d’innovations. La couronne d’Hiéron II et les fameux miroirs d’Archimède, le développement de la chirurgie par la médecine de guerre et que dire du développement de la chimie, particulièrement la chimie du pétrole, et tous ces microplastiques présents dans nos cours d’eau et océans et bien sûr ces poissons que l’on consomme.

Puis il y a ces évidents bouleversements climatiques auxquels certains ne croient pas encore….

Tant de merveilleuses inventions créées par l’intelligence humaine dont on n’a pas réfléchi à la portée.

Devant les constantes innovations des technologies d’information et de communication, devant tous les développements de la science de l’informatique camouflée sous l’élégant nom de numérique, saurons-nous prendre un recul suffisant ?

L’humain du 21ème siècle sera-t-il celui qui a eu l’intelligence d’apprendre de ses erreurs passées et bénéficier enfin pour son bien-être et celui de ses enfants de toutes ces merveilles qui sont à la portée de nos doigts

1 artninonCapture décran 2022 07 22 160123

Nous sommes tous passager sur le vaisseau spatial Terre, disait McLuhan

P.S. Un tel accident de parcours ne pourrait évidemment pas se produire chez Orange …

Dernière modification le vendredi, 29 juillet 2022
Ninon Louise LePage

Sortie d'une retraite hâtive poussée par mon intérêt pour les défis posés par l'adaptation de l'école aux nouvelles réalités sociales imposées par la présence accrue du numérique. Correspondante locale d'Educavox pour le Canada francophone.