fil-educavox-color1

Ce billet s’adresse à tous ces élèves qui mettent tout leur cœur à l'ouvrage pour apprendre une poésie par coeur qui va malicieusement se volatiliser au moment de la redire en classe.

Ce serait être sans cœur que de les laisser repartir à leur place le cœur serré. Alors, pour leur redonner du cœur à l’ouvrage, ces élèves doivent se dire qu’au cœur de la poésie, ils peuvent s’en donner à cœur joie avec les rythmes ou bien épancher leur cœur avec les mots. Qu’ils apprennent cette poésie avec le cœur ou qu’ils prennent cette poésie à cœur, ils arriveront alors en classe la bouche en cœur et le pas léger ! La poésie ne se volatilisera plus car ils trouveront dans ses mots peut-être ce qui leur ronge le cœur ou le fait battre.

Ils réciteront alors la poésie à cœur ouvert gagnant le cœur de toute la classe car n’oublions pas qu’une poésie n’est pas qu’un cœur à apprendre ou à prendre car c’est un cœur libre, comme l’a voulu le poète, dans l’art de combiner les sonorités, les rythmes, les mots, les images et les émotions. C’est tout ceci que ces élèves devront accepter de bon cœur pour enfin pourvoir dire cette poésie par cœur…

Mais au fait, cette poésie, ne serait-elle pas signée Paul Verlaine « Il pleure dans mon cœur… » ou Théophile Gautier « J’ai dans mon cœur… » pour les avoir touchés en plein cœur ?

Gaëtan Després (professeur des écoles CE2), Mickaël Roux et Dawid (dessinateurs BD)

Dernière modification le jeudi, 19 mars 2015
Després Gaëtan

Gaëtan Després, Professeur des écoles, enseigne depuis plus de 20 ans aussi bien en maternelle qu’en primaire dont 8 années en direction d’école et publie sur Educavox des billets d'humour sur l'univers scolaire illustrés par Mickaël Roux et Dawid auteurs de bandes dessinées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.