fil-educavox-color1

« Cet ouvrage traite d’une variable discrète de la vie quotidienne des enfants et des adolescents qui agit de manière déterminante non seulement sur leur bien-être et leur réussite scolaire, mais aussi, pour une part significative d’entre eux, sur leur destinée et leur épanouissement personnel. Il s’agit de la vulnérabilité. »

Le premier ouvrage consacré à la vulnérabilité des élèves

Face aux incertitudes et aux risques croissants qui affectent le monde, les autorités publiques accordent une place de plus en plus importante à la notion de vulnérabilité dans la mise en œuvre de leurs politiques. L’OCDE a d’ailleurs publié un rapport en 2019 alertant sur l’importance majeure de la prise en considération de cette notion pour l’efficacité des politique publiques. Si d’autres disciplines, comme la sociologie, se sont emparées de cette notion depuis les années 1980, en dehors des travaux de l’auteur, aucune recherche n’a été menée dans le champ de l’éducation sur la vulnérabilité des élèves.

La moitié des élèves traverse chaque année une situation de grande vulnérabilité

Du fait de leur immaturité biologique, sociale et psychologique, les enfants et adolescents sont tous vulnérables. Mais 5 à 7 millions d’élèves vivent, chaque année, dans leur environnement familial et scolaire, des situations de grande vulnérabilité, passagères ou durables. C’est à ces grandes vulnérabilités, qui s’ajoutent à la fragilité intrinsèque à l’état d’enfant et d’adolescent, que l’auteur s’intéresse.

Or, ces grandes vulnérabilités fragilisent émotionnellement, de manière très vive, les jeunes, au point d’orienter radicalement leur parcours scolaire et leur rapport à l’école et au savoir. Et elles ne se donnent pas à voir : à l’école, les élèves apprennent à ne pas montrer leurs émotions et disposent généralement de peu d’espaces pour les partager alors que parfois elles les entravent dans leurs apprentissages.

S’intéresser aux grandes vulnérabilités, c’est aussi s’intéresser à l’égalité des chances, dès lors que les jeunes issus de milieux socio-économiques défavorisés (davantage confrontés à l’échec, à la violence entre pairs, à la violence pédagogique ordinaire, au décrochage, à la démotivation…) sont les plus susceptibles de vivre des périodes de grande vulnérabilité.

L’auteur invite à placer les risques, les blessures psychologiques et les émotions au cœur de l’activité éducative

S’appuyant sur des observations, de nombreuses enquêtes et travaux de recherches, l’auteur conceptualise la notion de vulnérabilité et démontre son caractère central dans les problématiques de décrochage, de violence et de mal-être à l’école. Il fournit au lecteur de nombreux outils tels une typologie des différentes vulnérabilités. Enfin, il propose des solutions pour détecter les vulnérabilités, accompagner les élèves qui les traversent.

Christophe Marsollier démontre magistralement que la notion de vulnérabilité constitue une clé de lecture et d’analyse du vécu de nombreux élèves, qui permet d’éclairer les politiques éducatives et de guider la formation des personnels de l’Éducation nationale.

À propos de l’auteur

Christophe Marsollier est docteur en sciences de l’éducation, haut fonctionnaire et membre du laboratoire BONHEURS à l’université de Cergy-Pontoise. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la relation pédagogique, l’éthique professionnelle, les espaces de parole et le bien-être à l’école.

En savoir plus

CANOPE /Série « L’attention à la vulnérabilité »

Accueil « La prévention des risques : Comprendre et éduquer »

Prévenir les risques psychosociaux passe par le déploiement de gestes professionnels et d’attitudes bienveillantes. Adossés à l’expertise de Christophe Marsollier, différents témoignages permettent de montrer des exemples d’actions et de gestes professionnels, de la maternelle au lycée.

https://www.reseau-canope.fr/la-prevention-des-risques-comprendre-et-eduquer/prevenir-les-risques-en-milieu-scolaire/serie-lattention-a-la-vulnerabilite.html

An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique. https://www.acteurs-ecoles.fr/