fil-educavox-color1

Réalités de la transformation numérique

Le ministère de l’Éducation nationale a publié en 2020 un appel à projets dont l’objectif était de poursuivre les actions engagées depuis 2017 à travers les "écoles numériques innovantes et la ruralité". L’objectif est de réduire la fracture numérique, particulièrement observée dans les écoles rurales. Créer et faire vivre des « Tiers-lieux » d’animation qui permettent l’inclusion numérique de la société, voilà un autre sujet tout aussi sensible. Et enfin, dans une société où l’utilisation, la protection et la valorisation des données au niveau mondial est un enjeu majeur du XXIème siècle, serons-nous au rendez-vous ? Voici trois points des réalités de la transformation numérique.

En savoir plus...

Les Assises NetExplo 2021 : Data transformation

Comment comprendre, gérer, contrôler, partager et valoriser les données ? Thierry Happe, co-fondateur et président de NetExplo : " Depuis sa création l’Observatoire a permis de capter, d’analyser partout dans le monde avec une vingtaine d’universités pour découvrir la réalité de l’innovation numérique : Depuis 14 ans, 2000 à 2500 innovations captées pour comprendre la réalité de la transformation numérique."

En savoir plus...

Comprendre l'intelligence artificielle à l'école maternelle; Pourquoi ?

L'Intelligence Artificielle (IA) est de plus en plus présente dans nos vies à travers, internet, les voitures autonomes, publicités ciblées, robotique ... C'est un sujet d'actualité mais de quoi parle-t-on exactement ?

 

En savoir plus...

Qu’est-ce que le travail scientifique des données ?

Publié sur le site Ouvrir la Science : Dans le livre Qu’est-ce que le travail scientifique des données ? Big data, little data, no data, l’auteure, Christine L. Borgman, présente tout d’abord un panorama des données et de la recherche scientifique, conduisant à une analyse des notions de donnée, de recherche et d’infrastructure de la connaissance, ainsi que de la diversité des pratiques scientifiques.

En savoir plus...

Pédagogie, orientation, gouvernance, anticipation, que peut-on attendre de nos données ?

EIDOS 2021- Le 20 janvier 2021, Claudio Cimelli, Directeur de projets à la Direction du Numérique pour l’Education, Ministère de l’éducation nationale de la jeunesse et des sports, livrait une perspective à la fois éclairante et ambitieuse pour l’utilisation des données d’éducation par l’Intelligence Artificielle au service de la formation des élèves et du métier d’enseignant. Sécuriser les données pour les valoriser avec l’IA : voilà la stratégie.

En savoir plus...

Questions à Nathalie Sonnac, Présidente du Comité d’éthique des données d’éducation

" La crise sanitaire due à la pandémie de COVID-19 a nécessité la mise en place d’une continuité pédagogique hors école en utilisant massivement et de façon accélérée les outils numériques. Au-delà des objectifs de continuité, d’inclusion et d’équité indispensables à la réussite de cette transition, le recours massif aux outils numériques avec ses usages nouveaux ou renforcés s'est accompagné d'un accroissement des risques déjà existants et a mis en lumière des enjeux d’éthique qu'il convient de souligner " [1]. Nathalie Sonnac, Membre du  Conseil supérieur de l’audiovisuel, Présidente du Comité d’éthique des données d’éducation a présenté l'avis du comité lors des Rencontres des Etats Généraux du Numérique Educatif.

En savoir plus...

Data et formation : la révolution copernicienne 2/3

Les outils en orientation au service de l’accompagnement des publics se sont développés et réinventés pendant cette période sans pour autant marquer de rupture profonde dans la dynamique à l’œuvre.

Le moment de l’orientation : Nous avons pu voir que le chemin vers l’individualisation des parcours de formation et des trajectoires professionnelles s’est inscrit dans un temps long. Toutefois, on ne peut se prévaloir collectivement d’être arrivés au terme de cette dynamique.

En savoir plus...

Data et formation : la révolution copernicienne 1/3

Le choix du sillon - Les transformations connues par les mondes de la formation et de l’emploi depuis le début des années 1970 accompagnaient un modèle qui garantissait, dans une certaine mesure, la linéarité des trajectoires professionnelles des individus. Dans un contexte de massification scolaire (notamment par la poursuite de la généralisation de l’enseignement avec le collège unique) et de développement de la société industrielle, l’accès à la certification professionnelle permettait alors à une partie des individus d’éviter la pénibilité au travail.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.