fil-educavox-color1

De nos jours, les millenials bousculent complètement les règles linguistiques classiques. La ponctuation, l’orthographe ou encore le langage corporel n’ont plus la même signification, ce qui modifie profondément les échanges. Babbel, l’application premium d’apprentissage des langues pour une pratique avec assurance au quotidien, revient sur ce langage écrit profond et inédit créé par les millenials.

Aujourd’hui, et particulièrement ces derniers mois avec la situation sanitaire, les discussions se font le plus souvent à travers un écran.

Et l’on observe une volonté des millenials de se détacher des règles linguistiques classiques qui ne leur permettent pas d’exprimer pleinement leurs sentiments et émotions à travers un message. Ils souhaitent rendre un message écrit toujours plus expressif en n’en disant le moins possible. Cela passe donc par différentes formes, comme l’utilisation de la ponctuation, de majuscules ou encore d'emojis.

Parmi les nouveaux dispositifs créés par les millenials, on retrouve l’utilisation de majuscules qui ne se cantonne plus simplement aux noms propres ou aux pays.

Toute une phrase peut être en majuscules, afin de l’accentuer et de donner une indication sur le volume de voix. Le but est de transcrire à l’écrit ce que l’on pourrait dire à l’oral avec émotion. Par exemple, après une dure journée, un millennial peut exprimer sa contrariété de cette manière : “Que PERSONNEne me parle ce soir”. L'accentuation d’un propos par des mots en majuscules ne se cantonne pas simplement à l’énervement, il est également utilisé pour exprimer un sentiment de joie et d’excitation : “ J’AI TELLEMENT HÂTE DE TE VOIR ”.

La mauvaise utilisation de la ponctuation est également un dispositif très créatif dont usent les millenials.

Il s’agit de donner plus d’expression à l’écrit, et de visualiser les gestes ou mimiques associés à un mot. Ainsi, “Ok” et “Ok.” n’auront pas la même signification pour les millenials. Dans ce cas, le point peut exprimer un sentiment de colère ou d'agacement et met souvent fin à la discussion. Des points d’interrogation à la fin d’une phrase déclarative expriment le doute, l’incrédulité. A contrario, leur absence désigne une question rhétorique. Un message composé de deux points indique à la personne précédentede développer son propos, tandis que trois points suggèrent un silence gêné. Et une absence totale de ponctuation exprime toute émotion très forte souvent accentuée par des majuscules.

Les Millenials et le langage écrit à travers le monde

Cette jeune génération ponctue également ses messages d’emojis.

En effet, rien de mieux qu’un emoji mort de rire pour exprimer qu’un message ou une situationest réellement drôle. En effet, les emojis sont parfois bien plus parlants que des mots, et les millenials se font une joie de les utiliser, peu importe la situation ou la discussion. Le développeur SwiftKey s'est basé sur un milliard d'emojis envoyés en 16 langues et régions différentes afin de mettre à jour la manière dont les utilisateurs s'en servent selon leur langue ou leur pays. Alors que la France utilise quatre fois plus d'emojis "cœur" et positifs que la moyenne, les Australiens semblent plus en phase avec les emojis liés à l'alcool ou à la drogue. Ce sont les Canadiens qui utilisent le plus d'emojis en rapport avec la violence, l'argent ou le sport. Les Turques utilisent majoritairement des smileys de visages heureux tandis que hispano-américains diffusent des têtes de singes malheureux.

Par ailleurs, les millenials ne se contentent pas uniquement des SMS. Ils les délaissent même de plus en plus, sauf pour discuter avec leurs parents. Ils utilisent de plus en plus l’image et la vidéo pour exprimer leurs émotions à travers un écran. En effet, les GIF (images animées souvent ponctuées par une phrase courte) peuvent s’adapter à tous types de situations et sont bien souvent plus parlants qu’un message.

“La langue est en constante évolution et s'adapte aux besoins de son temps. Dans les dernières décennies, l'usage de la langue écrite ainsi que l'évolution des technologies de communication ont vu naître de nouvelles manières de s'exprimer. Chaque génération a ses codes et ses références. Cependant, il ne faut pas en oublier le contexte d'usage. La diversité des moyens de communication fait naître de nouvelles manières d'expressions et de partage, propres à l'époque actuelle ” déclare Sophie Vignoles, responsable didactique chez Babbel.

Les Millenials et l’apprentissage des langues

Les Millennials ont bien compris l’importance d’apprendre une langue pour communiquer de nos jours. Ils représentent par ailleurs plus de 30% des utilisateurs de Babbel. Les langues les plus pratiquées par les millenials français sur l’application sont l’anglais (51%), l’espagnol (15%), l’italien (9%), mais également le russe (4%), une langue moins courante.

À noter, Babbel propose depuis peu des cours de langue avec un professeur en direct grâce à sa nouvelle fonctionnalité Babbel Live. Et les Millenials représentent 28% des abonnés actuels.

Dernière modification le mercredi, 12 mai 2021
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats avec les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.