fil-educavox-color1

Les Ministères chargés de l’Education nationale et des Outre-mer, le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE) et la Délégation Interministérielle pour la Lutte contre le Racisme l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH) s’associent à nouveau pour la 3ème édition du concours national « La Flamme de l’égalité ». 

Jusqu’au 7 février 2018, les enseignants du primaire et du secondaire – collèges et lycées d'enseignement général, technique et professionnel – sont invités à mener avec leurs élèves une réflexion et à réaliser un projet sur l'histoire des traites et des captures, sur la vie des esclaves et les luttes pour l'abolition, sur leurs survivances, leurs effets et leurs héritages contemporains.

La gestion opérationnelle de ce concours interdisciplinaire a été confiée à la Fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement. Il émane d’une proposition originale du CNMHE, conseil du gouvernement sur les enjeux de mémoire, d’histoire de l’esclavage et de discriminations induites. Une présélection sera opérée au niveau des académies, et pour la finale, un jury national désignera au mois d’avril, dans chacune des trois catégories (primaire, collège, lycée) un projet lauréat ainsi qu’un ou deux autres projets méritant une mention spéciale.

Les lauréats seront conviés à Paris pour la remise de prix qui se fera dans le cadre de la Journée du 10 mai, consacrée à la commémoration officielle de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, sous l’égide du Sénat et le haut-patronage du Président de la République.

Comme le rappelle la profession de foi du CNMHE, « l’égalité entre les citoyens est un processus et un combat de vigilance continue, construite sur les soulèvements d'esclaves rebelles conjugués aux combats abolitionnistes, elle se construit avec leurs descendants comme sentinelles et porteurs de ce message aujourd’hui.  »

Il ne faut surtout pas penser qu’il s’agit là de combats dépassés ou de combats du passé. Concernant la dure question de l’esclavage, l’actualité de cette semaine donne la terrible preuve qu’il s’agit d’une lutte à mener encore de nos jours. 

 « Des journalistes de CNN ont filmé une vente aux enchères d’êtres humains, en cachant leurs caméras, en Libye, non loin de la capitale, Tripoli. En l’espace de quelques minutes, ils ont assisté à la vente d’une douzaine de migrants, cédés par des passeurs pour des sommes allant de 500 à 700 dinars libyens (jusqu’à 435 euros). Ces « marchés aux esclaves » se dérouleraient une ou deux fois par mois. » Le Monde du 16 novembre 2017.

Inscription

Les inscriptions sur le site du concours (http://www.laflammedelegalite.org/) sont ouvertes. Se trouvent également sur ce site internet toutes les informations relatives au règlement et à la thématique de cette année. Autour d'un travail de mémoire et d'histoire, il est proposé aux élèves de réaliser collectivement une production de forme libre (témoignage, dessin, texte lu, chanson, spectacle, exposition, bande-dessinée, vidéo, etc.).

Quelle que soit la forme d'expression choisie, ce projet devra être transmis sous la forme d'un fichier numérique selon les modalités techniques et le calendrier précisés dans le règlement.

La Fédération de Paris de La Ligue de l’enseignement (01.80.05.33.30) se tient à votre disposition pour toute question relative au déroulement du dispositif.

image002ligue

Dernière modification le lundi, 11 décembre 2017
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.