fil-educavox-color1

Les 12ème Assises internationales du journalisme www.journalisme.com reviennent à nouveau à Tours en mars prochain et comme notre asso jeunes reporters 8/18 ans y sera présente, c'est l'occasion de rappeler que si nos jeunes (reporters) âgés de 8 à 18 ans travaillent la langue française grâce aux articles divers et variés qu'ils publient sur nos blogs journalistiques, c'est de loin par les interviews qu'ils apprennent probablement le plus, eh oui !

L' interview, une démarche qui apporte de nombreux apprentissages

Au delà d'être une rencontre personnelle, l'interview est à la fois un exercice oral et écrit qui peut ne durer que quelques minutes obligeant les jeunes à aller à l'essentiel sans perdre leur sang froid devant des VIP rencontrés aux assises comme Thomas Sotto ou lors d'autres événements comme Bernard Cazeneuve, Kenji, les kids united... sans oublier des interviews de proches ou anonymes.

Avant l'interview, il s'agit de chercher les bonnes questions simples, claires, précises limitées bien souvent à cinq ou six et ce, sans rien oublier grâce à la règle des 5W : Why ? When ? Who ? Where ? What ? Ensuite tout est question de mémorisation avec un très court texte que les jeunes doivent bien connaître pour se présenter sans stress et faire part de leur démarche journalistique de publication d'articles en ligne commentés ensuite par les étudiants de l'école publique de journalisme de Tours EPJT.

La retranscription écrite des réponses des interviewés a suivi l'évolution numérique de ces dernières années. Nous sommes passés de la prise de notes des mots importants sur un cahier (ce que certains jeunes font toujours sur le cahier que nous leur fournissons) au dictaphone, aux appli dictaphones sur téléphone et maintenant aux appli téléphones retranscrivant les propos oraux en textes écrits ! Alors me direz-vous que reste-t-il aux jeunes à faire si ce n'est un travail de copier / coller ? Détrompez-vous car, comme leur disait Lola ancienne étudiante EPJT qui a conseillé ces jeunes [...]

L'interview, c'est sûrement la forme d'article la plus difficile, contrairement à ce que l'on pourrait croire. En plus de recueillir les propos d'une personne, tu dois les reformuler pour qu'ils soient clairs pour le lecteur et, en plus, qu'ils ne desservent pas la personne interviewée (c'est-à-dire qu'ils ne lui fassent pas de tort). En gros, c'est beaucoup de travail ! Normalement, il faut que les réponses soient à peu près égales. Donc quand c'est trop long, il ne faut pas hésiter à reformuler pour raccourcir la réponse."

Et je n'ai parlé pas du titre qui reprend en général une citation extraite de l'interview donnant la tonalité de l'article ni du chapeau ou de l'accroche.

Léna autre ancienne étudiante de l'EPJT qui a assuré la coordination de ce projet journalistique pendant deux ans

Ses conseils :

"Concernant le début de l’article, tu as le réflexe de rédiger un paragraphe introductif, qu’on appelle chapô. C’est très bien, mais tu dois éviter l’usage du « je ». Le journaliste doit s’effacer, ce qui intéresse le lecteur, c’est la personne interviewée. Il faut que tu parles d’elle directement. Ce chapô, c’est une sorte de mini-biographie. [...] N’hésite pas prendre des éléments dans ses réponses pour le rédiger. Plus le chapô sera riche en informations, plus le lecteur aura envie de continuer sa lecture de l’interview. Attention à ne pas écrire 15 lignes non plus. Autre petite remarque : juste avant le chapô, il faut rédiger une accroche : une phrase qui résume le message essentiel de ton article. [...]  Et à la fin de ton article, tu peux signer : « Propos recueillis par...», c’est généralement ce qu’on fait. "

Eh oui, maintenant, vous n'allez probablement plus voir les interviews de la même manière qu'avant et c'est sur tous ces points que notre asso Jeunes reporters 8 à 18 ans les  accompagne soit en réunissant les jeunes qui le peuvent chaque 3ème samedi matin du mois à Bourgueil (Indre et Loire) dans des ateliers d'écriture avec les étudiants EPJT, des professionnels ou bien en laissant les étudiants en journalisme les conseiller sur Internet par des commentaires d'articles afin qu'ils puissent les retravailler, se corriger.

Après les assises du journalisme l'an dernier, nous nous sommes essayés à la rentrée de septembre aux interviews vidéos en 5 minutes top chrono d'associations et clubs lors de la journée des associations à Bourgueil. Un travail tout aussi complexe y compris pour les responsables d'associations n'étant pas toujours familiers de ce type d'exercice mais heureux de l'avoir fait aux côtés de jeunes reporters presque... pro !

Retrouvez quelques exemples d'interviews selon l'âge de nos jeunes reporters sur nos deux blogs parrainés par les étudiants de l'école publique de journalisme de Tours

C'est Lorenza étudiante en 3ème année de Licence, qui assure la coordonnination :

www.jeunesreporters8ans13ans.fr ou www.jeunesreporters13ans18ans.fr

Gaëtan Després
Association des jeunes reporters 8 à 18 ans

Dernière modification le mercredi, 16 janvier 2019
Asso. Jeunes reporters 8/18 ans

L'association des jeunes reporters 8/18 ans coordonne les blogs d'écriture journalistique www.jeunesreporters8ans13ans.fr et www.jeunesreporters13ans18ans.fr ouverts à tout jeune âgé de 8 à 18 ans souhaitant publier ses reportages ou interviews avec l'aide et les conseils d'étudiants en journalisme à Tours (inscription gratuite).

Présidence de l'association, créée en 2017, Gaëtan Després et Vice-Présidence Léa Hernans

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.