fil-educavox-color1

Guillou Michel

Guillou Michel

Naturaliste tombé dans le numérique et l’éducation aux médias... Observateur du numérique éducatif et des médias numériques. Conférencier, consultant.
URL du site internet: http://www.culture-numerique.fr/

« De toutes façons, ceux qui ne veulent pas s’en saisir la subiront »

« De toutes façons, ceux qui ne veulent pas s’en saisir la subiront » #EcoleNumerique - Les fortes paroles ci-dessus, en titre, sont issues d’un discours de Vincent Peillon, ex-ministre de l’Éducation, le 10 juin 2013 — presque deux ans déjà ! que de temps perdu… — qui faisait dans un lycée parisien un premier point d’étape de sa stratégie d’entrée de l’école dans l’ère du numérique. Dans le billet dans lequel je rapportais tout cela (1), je me faisais l’écho d’autres paroles importantes :

En savoir plus...

Mais jusqu’où reculeront-ils ?

Navré, je suis. Profondément. Le débat en cours sur la réforme du collège me navre, m’attriste, me donne le bourdon. Ce matin encore, un tweet me fait passer par hasard sur deux billets navrants. Le premier, signé d’un pleutre anonyme, semble vouloir pourfendre ce qu’on sait de la réforme mais il le fait avec tant d’aigreur et de mauvaise bile, à défaut d’arguments, qu’il en devient risible. Si on a le goût pour rire à ça. Le deuxième, qui semble vouloir répondre au premier et défendre la réforme, le fait avec tant de béatitude et de naïveté que sa lecture est aussi difficile. Surtout au réveil, là…

En savoir plus...

2015, la grande galère du pionnier du numérique éducatif

De  retour de Lille où l’aimable Ghislain Dominé m’avait invité à débattre, sur unbarcamp organisé à l’atelier Canopé local, du fait de savoir si le livre numérique était un objet — un produit comme disait le représentant des éditeurs présent — ou un service, comme les mêmes éditeurs rêvent de nous l’imposer, je retire de mes rencontres ce jour-là la conviction qu’en 2015, il semble beaucoup plus difficile et compliqué de s’engager dans le numérique éducatif qu’il y a dix ou même vingt ans.

En savoir plus...

Pour libérer la parole des élèves, offrons-leur un blogue à chacun !

«L’École éduque à la Liberté : la liberté de conscience, d’expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie ; l’ouverture aux autres et la tolérance réciproque. » puis, dans la même lettre aux enseignants « Je vous invite à répondre favorablement aux besoins ou demandes d’expression qui pourraient avoir lieu dans les classes… », c’est ainsi que s’exprime la ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem le 7 janvier dernier, après les événements que vous savez. Dans la foulée de ce discours important, le ministère annonce sur son site, deux jours plus tard, pour défendre la liberté de conscience et la liberté d’expression, la mise à disposition de quelques outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves.

En savoir plus...

Quand le SIEC continue à se tromper de millénaire…

Les années précédentes, j’avais tendance à m’échauffer à la lecture des premiers articles des médias qui, sans jamais poser de questions, comme d’habitude, relaient la communication officielle du ministère de l’Éducation quant à la manière dont il prend en charge la fraude aux examens et s’affiche résolu à la réprimer sévèrement.

En savoir plus...

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.