fil-educavox-color1

Lors des Boussoles du numérique, Francis Pisani et Marcel Desvergne ont utilisé les termes "digital" et "numérique" Francis Pisani préférant "digital " à "numérique". Les mots ont ceci de commun avec les mécaniques c’est qu’ils s’usent lorsqu’ils sont utilisés et ils s’usent encore plus quand ils sont utilisés n’importe comment et à tout propos. Il en est ainsi du mot numérique employé comme  adjectif ( le monde numérique) ou même substantif ( le numérique) sans que l’on ne sache plus très bien quelle définition en donner.

Avant la révolution du numérique, tout était simple et numérique signifiait : qui se traduit par un nombre, qui est représenté par un nombre et par extension on a baptisé ainsi toute information codée par des chiffres. Depuis, c’est beaucoup plus compliqué car à force de coder les informations par des caractères et de compresser tout cela on les a rendues mouvantes, éphémères, partagées, compilées. Elles traversent la planète de réseau en réseau ; toute connexion est bonne à prendre : ordinateur, Smartphone, tablette mais aussi lunette, voiture, montre…Elles sont twittées, opendatées, bookées, overbookées, facebookées… et tout cela c’est du numérique.

Alors il s’épuise un peu numérique et ne sait plus très bien où il en est. Mais de là à le jeter fut-ce dans le bac à recyclage, il y a un pas à ne pas franchir. D’abord il a été dit et redit et écrit partout et par ceux-là mêmes qui voudraient le faire disparaître. Ensuite, que mettre à sa place ? Digital ( qui se rapporte au doigt) ? Il a un avantage digital, c’est qu’il se dit pareil en anglais et seule sa prononciation pourrait changer au gré des modes et usages. Mais il a un terrible inconvénient, il est très matériel et un doigt est un doigt même quand Michel Serre lui passe la bague avec « Petite Poucette ». Du reste les adeptes de la photo réussie au Smartphone préfèrent leur voix à leur doigt et, pour déclencher l'appareil,  ils disent « capture ». Le processus qui aurait pu être digital devient ainsi vocal pour plus de sûreté . Quoiqu’il en soit, c’est un nombre qui transmet l’ordre de faire la prise de vue et quelques autres qui codent le résultat pour le garder en mémoire.

Pour le moment , en tous cas, il vaut peut-être mieux ne pas trop vite enterrer Numérique et lui appliquer la loi physique de « durée  de vie sans vieillissement », loi déjà suivie par les composants électroniques qui  lui donnent sa vie.

Image CC Freepik

Dernière modification le mercredi, 17 décembre 2014
Puyou Jacques

Professeur agrégé de mathématiques - Secrétaire national de l’An@é

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.