fil-educavox-color1

Publié sur http://ruralitic-forum.fr : L’implantation de RURALITIC dans le Cantal en 2005 n’est pas un hasard. Car depuis près de 20 ans, le Département a fait du Numérique une des clés de son développement. Retour sur les origines avec Vincent Descoeur, Président du Conseil départemental du Cantal.

L’an prochain, CyberCantal, votre programme départemental de développement numérique, aura 20 ans. Quel bilan en faites-vous ?

Je dirais que nous avons pris un risque. A l’époque, 2,4% seulement des foyers français étaient abonnés à Internet. Ils sont 85% aujourd’hui !

Avec les élus départementaux, nous partagions une vision simple : construire un Cantal connecté pour nos enfants.

Nous avons considéré de fait le Numérique comme une opportunité inédite de changer la physionomie de notre territoire, pour le mettre sur le chemin de la modernité, et même s’il reste beaucoup à faire, je crois pouvoir dire que nous y sommes arrivés.

Le fil rouge de notre action est d’utiliser le Numérique comme un outil de lutte contre les handicaps naturels de notre territoire, rural et montagnard et de potentialiser ses atouts. Nos actions ont donc toutes eu pour objectif de favoriser l’accès : au savoir, à l’emploi, aux soins, aux services publics, aux nouveaux clients… et de permettre progressivement une montée en compétence numérique de nos habitants.

Quels sont les sujets que vous avez traités avec le Numérique ?

Nous avons commencé par l’administration et les services publics.

Comment assurer une « permanence » des services publics et des services aux citoyens ? CyberCantal a intégré des relations en visio-conférence avec l’ANPE, la CAF, l’URSSAF et plus d’une trentaine de services, au cœur des territoires.

Nous avons développé une stratégie articulée autour de 5 outils : l’administration en ligne (pour nous-mêmes et les communes), les Maisons de Service Public, les Espaces Publics Numériques labelisés, les visio-accueils et les bornes d’e-administration.

Dans le même temps nous avons développé un réseau de 10 télécentres, permettant d’accueillir des entrepreneurs et des télétravailleurs (47 postes de travail opérationnels)

Puis nous avons investi le champ de l’Education avec la conduite du plan « Collège Numérique Rural », les dotations en matériel (tableaux blancs interactifs, ordinateurs, clés USB…) la généralisation de l’ENT (environnement numérique de travail) dans tous les collèges, et l’an dernier nous avons entamé un chantier de déploiement d’un ENT pour l’école primaire. Enfin nous conduisons une expérimentation dans le domaine de la télémédecine, avec l’ARS et 5 établissements pour personnes âgées. C’est très prometteur, nous allons continuer de lutter contre la désertification médicale.

Comment RURALITIC s’intègre-t-il dans ce projet d’ensemble ?

C’est une superbe opportunité que le Cantal a su saisir.

RURALITIC, que nous avons créé en 2005, nous sert de laboratoire de partage. Nous montrons ce que nous faisons ; cette année nous emmènerons nos visiteurs aux quatre coins du département voir ce que nous avons fait en matière de santé, de Très Haut Débit, de FabLab, d’entrepreneuriat ou encore de tourisme.

Et nous nous nourrissons de ce qui se fait ailleurs ; les témoignages des autres territoires, mais aussi les propositions des industriels, nous permettent de faire évoluer nos stratégies…

Il est important que les territoires ruraux disposent ainsi d’un rendez-vous annuel, en mode « Universités d’été », qui leur permette de mobiliser les responsables nationaux (6 ministres sont venus en douze ans) autour de leurs ambitions, de leurs projets de développement.

La ruralité c’est l’avenir du pays, et les élus ruraux que nous sommes sont d’authentiques développeurs de territoires ! RURALITIC leur donne chaque année la parole… Oui, nous sommes heureux et fiers que cela se passe dans le Cantal, désormais identifié comme le berceau de la « ruralité numérique ». Aussi, j’invite tous les élus ruraux de France et d’Outremer à nous rejoindre les 28, 29 et 30 août à Aurillac pour porter les couleurs d’une ruralité volontaire, ambitieuse, et pour se nourrir des expériences de chacun.

Sébastien Côte

http://ruralitic-forum.fr/pourquoi-ruralitic-se-tient-il-dans-le-cantal-depuis-12-ans/

Dernière modification le jeudi, 07 septembre 2017
An@é

L’association, fondée en 1996, à l’initiative de la création d’Educavox en 2010, en assure de manière bénévole la veille et la ligne éditoriale, publie articles et reportages, crée des événements, valorise les innovations, alimente des débats entre les différents acteurs de l’éducation sur l’évolution des pratiques éducatives, sociales et culturelles à l’ère du numérique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.